Résultats dans le monde – Haïti

Haïti est le pays le plus pauvre des Amériques et l’un des pays les plus pauvres du monde. Il est confronté à de graves problèmes au chapitre de sa gouvernance, de l’état de droit et de son développement économique et social. Malgré un apport significatif en aide internationale au fil des ans, les indicateurs socioéconomiques du pays restent les plus faibles des Amériques.

Haïti compte 11,1 millions d’habitants et occupe le 163e rang sur 188 selon l’indice de développement humain de 2016 du Programme des Nations Unies pour le développement. Près de 60 % de sa population vit encore sous le seuil de la pauvreté. Les faibles capacités institutionnelles du gouvernement et l’importance de la corruption ont eu des répercussions négatives sur le développement global d’Haïti.

Haïti est particulièrement vulnérable aux changements climatiques, compte tenu de sa situation géographique et de de la faiblesse de son infrastructure. Il a aussi fait face à des défis supplémentaires à la suite des ouragans annuels dans les Caraïbes, notamment l’insécurité alimentaire et la propagation du choléra.

Le programme de développement du Canada en Haïti se concentre sur l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles, les services de santé et d’éducation, la croissance au service de tous, la protection de l’environnement, l’action pour le climat et la gouvernance inclusive. De plus, par le truchement de son Programme pour la stabilisation et les opérations de paix, le Canada participe au renforcement des institutions en charge de la sécurité et de la justice en Haïti, ainsi qu’à la prévention de la violence et des conflits.

Principaux résultats

En 2017-2018 :

Par le biais de la Banque interaméricaine de développement, la contribution du Canada au programme pour le retour à l’école a permis à 59 000 étudiants d’accéder gratuitement à l’école, en plus de fournir des fournitures scolaires dans 282 écoles. Au 31 août 2018, la construction de 13 écoles a été achevée et est conforme aux normes permettant de résister aux ouragans et aux séismes.

Par l’intermédiaire du Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets, le Canada a financé la reconstruction de l’Institut national supérieur de formation des sages-femmes en Haïti. Un nouveau programme pour la formation de sages-femmes, basé sur des normes internationales, a été élaboré et 41 enseignants ont été formés. Une clinique de maternité a également été construite, offrant des services divers tels des soins néonataux et d’obstétrique d’urgence, des services de planification familiale, des services de prévention du VIH/sida et des infections transmises sexuellement, ainsi que des services aux victimes de violence sexuelle.

Avec l’appui du Canada, et en partenariat avec l’Université du Québec à Trois-Rivières, CRC Sogema inc., l’Université de Sherbrooke et le Collège Maisonneuve, 100 inspecteurs (dont huit femmes) et 72 commissaires (dont quatre femmes) ont été formés à l’Académie nationale de police, incluant les stratégies pour lutter contre la violence fondée sur le genre. De plus, le Canada a contribué à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une politique de prévention et de résolution du harcèlement au sein de la Police Nationale d’Haïti.

Avec l’appui du consortium Développement international Desjardins, de la Société de coopération pour le développement international et de l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture, le Canada a pu offrir des services de crédit agricole à 60 268 agro-entrepreneurs par le biais de cinq institutions financières, avec 60 points de services qui couvrent les 10 départements d’Haïti. À ce jour, on dénombre 16 086 emprunteurs actifs dans les institutions financières partenaires (dont 27,5 % sont des femmes).

Par l’intermédiaire de l’Organisation internationale pour la migration, le Canada a aidé les enfants et les femmes vulnérables en Haïti et dans les régions frontalières de la République dominicaine :

Par le biais de l’UNICEF, le Canada a contribué à réduire le taux d’incidence de la transmission des maladies reliées à l’eau, incluant le choléra. Dans le département d’Artibonite, l’initiative a permis de fournir de l’équipement sanitaire à 443 ménages alors que 110 femmes et 157 hommes ont pris part à des activités de sensibilisation sur l’importance de bonnes pratiques d’hygiène.

Date de modification: