Résultats dans le monde – Jordanie

Depuis le début du conflit syrien, la Jordanie a offert l’asile à 655 000 réfugiés inscrits en provenance de la Syrie, dont la grande majorité vit dans des collectivités rurales ou urbaines. Cet afflux de personnes réduit la capacité du gouvernement de la Jordanie à répondre aux besoins de ses citoyens dans des secteurs essentiels. Cela comprend la santé, l’éducation, l’eau et la prestation de services municipaux.

Le Canada offre une assistance globale en matière de sécurité, de stabilité, d’aide humanitaire et d’aide au développement en réaction aux crises en Irak et en Syrie et à leurs répercussions en Jordanie et au Liban. Conformément aux plans nationaux de la Jordanie, le programme canadien en Jordanie renforce les capacités et la résilience du gouvernement, des collectivités et des personnes en matière :

Principaux résultats

Entre 2017-2018, le Canada a offert de l’aide au développement à la Jordanie au moyen des mesures décrites ci-dessous.

Dans le cadre du projet Appui au secteur de l’éducation en Jordanie, le Canada a formé plus de 38 000 enseignants, directeurs et superviseurs (la main‑d’œuvre en enseignement du pays se compose de 84 500 employés). Ces personnes ont reçu une formation professionnelle en leadership, en gestion et dans d’autres domaines importants en vue d’améliorer leur rendement en classe. De plus, la totalité des 3 550 écoles et des 42 directions régionales en Jordanie a reçu du soutien technique et financier afin d’élaborer et de mettre en œuvre des plans d’amélioration qui tiennent compte de la spécificité des sexes pour répondre à leurs besoins particuliers.

Le Canada a continué de soutenir le projet d’amélioration de l’accès à l’éducation formelle du ministère de l’Éducation de la Jordanie, qui a permis à 130 000 élèves syriens, dont plus de la moitié étaient des filles, de recevoir une éducation dans les collectivités d’accueil et dans les camps. Le projet a également permis à 2 975 enfants syriens de s’inscrire à la maternelle (une augmentation de plus de 600 % par rapport à l’année précédente).

Le projet de renforcement économique et d’employabilité des jeunes mené par le Canada a permis à 7 650 étudiants dans des écoles de formation professionnelle et des collèges communautaires de recevoir une formation professionnelle et d’acquérir des compétences recherchées sur le marché du travail dans les secteurs en forte demande. Cela a eu pour résultat d’accroître le nombre de jeunes qui ont obtenu un emploi permanent ou qui ont créé de nouvelles entreprises. De même, 550 autres jeunes ont pu suivre des programmes de formation professionnelle dans différents secteurs.

Le projet Améliorer la gestion des déchets solides et générer des revenus dans les collectivités d’accueil, mené par le Canada, a permis d’établir un poste de transfert des déchets et un centre de tri à Irbid ainsi qu’une installation de compostage d’une capacité de production de 40 tonnes par jour à Mafraq. Dans l’ensemble, cette initiative profite à plus de 1,8 million de personnes dans 33 municipalités environnantes.

L’aide humanitaire que le Canada offre à l’UNICEF a permis de venir en aide à plus de 200 centres communautaires Makani (« mon espace » en français) dans les régions accueillant un grand nombre d’enfants réfugiés. Les centres ont offert à plus de 180 000 bénéficiaires (dont 80 % sont des enfants et plus de la moitié sont des filles) des endroits sûrs pour apprendre et s’épanouir, et ils ont permis d’orienter les enfants vers une éducation formelle. Le taux d’inscription à l’école des enfants participant aux activités des centres Makani est passé de 60 à 92 % entre janvier et décembre 2017. Ce programme a également aidé 3 170 enfants qui n’allaient plus à l’école depuis plus de trois ans à suivre un programme condensé pour être en mesure de retrouver leurs camarades dans une classe de leur âge.

Date de modification: