Résultats dans le monde – Maroc

Le Maroc est actuellement l’un des pays les plus stables d’Afrique du Nord, en plus d’être un pays émergent. Bien qu’il ait été épargné jusqu’à présent par les turbulences dans la région, il continue à faire face à de grands défis économiques, politiques, sociaux et sur le plan de la sécurité. La réduction des inégalités sociales et économiques, l’emploi des jeunes, la lutte contre la pauvreté et l’éducation constituent les principaux défis.

Pour répondre à ces enjeux, le Maroc met en œuvre de nombreux programmes de réforme et des stratégies sectorielles adaptées, de même qu’une stratégie politique et commerciale dynamique à l’endroit des pays d’Afrique subsaharienne. Le Maroc est membre de la Francophonie.

Au chapitre du programme, l’action du Canada vise à faire en sorte que le développement du Maroc intègre davantage les femmes et les jeunes les plus vulnérables. Le Canada soutient les priorités du Maroc qui visent une participation accrue des femmes et des jeunes à l’économie et une égalité accrue entre les genres pour renforcer la place de la femme dans la société marocaine. La programmation actuelle est axée sur l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles, la dignité humaine et la croissance au service de tous. Les projets du Canada contribuent à :

Principaux résultats

En 2017-2018, le Canada a continué de soutenir le projet d’appui à la réforme de l’éducation par le biais de l’approche par compétences mis en œuvre par le Consortium international de développement en éducation, et ce, afin de contribuer à la réalisation des réformes structurantes de la formation professionnelle au Maroc selon l’approche par compétences. Durant cette période, 251 intervenants marocains, dont 84 femmes et 167 hommes, ont participé à 834 jours de formation-action sur l’approche par compétences. De plus, un total de 36 missions terrain, représentant 1 260 jours d’expertise canadienne ont été organisés en appui à la Stratégie nationale de la formation professionnelle du Maroc. Un référentiel des valeurs et des normes relatives à l’équité et à l’égalité entre les sexes dans le système de la formation professionnelle marocain a été conçu et mis en application de même qu’un outil d’autodiagnostic sur le genre à l’intention des établissements de formation professionnelle.

Grâce à l’appui du Canada, d’autres initiatives visant à renforcer les compétences des jeunes les plus vulnérables ont été mises en œuvre afin de favoriser une meilleure insertion de ceux-ci dans la vie active et sur le marché du travail. Par exemple, le projet « Inclusion des jeunes les plus vulnérables au développement économique du Maroc », exécuté par l’UNICEF, vise à répondre aux défis associés à la transition des jeunes vers la vie active. En 2017-2018, 9 495 adolescents et jeunes vulnérables ont bénéficié du projet. Parmi ceux-ci, 435 adolescents ont participé au programme de réadaptation psychosociale individualisée et d’acquisition de compétences de vie, et 100 filles ont été prises en charge dans le cadre de la lutte contre le travail domestique. Le modèle de l’École de la deuxième chance pour les enfants déscolarisés a été uniformisé et adopté par tous les partenaires du secteur.

Le Canada appuie également le projet « Jeunes au travail ». Mis en œuvre par l’Organisation internationale du Travail, ce projet a notamment permis d’intégrer et d’institutionnaliser un module d’éducation entrepreneuriale dans les programmes de formation de l’Office de la Formation professionnelle et de la Promotion du Travail du Maroc. En 2017-2018, le Canada a aussi réalisé une étude sur le développement de l’entrepreneuriat féminin dont les recommandations ont fait l’objet d’un cadre stratégique de mise en œuvre répondant aux priorités du programme gouvernemental pour l’égalité. De même, le projet a permis l’expérimentation dans certains bureaux de l’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences d’une initiative de services d’aide à l’emploi pour les jeunes non qualifiés.

Le projet a aussi formé 201 552 jeunes dans le cadre du module « Comprendre l’entreprise » offert dans les universités et des établissements de formation professionnelle, soit 131 732 (45 %) jeunes de plus que les résultats escomptés.

Enfin, en 2017-2018, le programme du Maroc a continué d’appuyer d’autres initiatives créatrices d’emploi et favorisant le renforcement du pouvoir des plus vulnérables, notamment les femmes et les jeunes. Ainsi, par le biais du projet « Blé dur et légumineuses » mis en œuvre par l’Institut international du Canada pour le grain, plusieurs ateliers de sensibilisation sur la valorisation du blé dur et des légumineuses ont été donnés dans différentes régions du pays à l’intention des petits agriculteurs et des dirigeantes de coopératives féminines. Au total, 218 femmes et 46 hommes ont bénéficié de ces activités. Des sessions de sensibilisation et de formation sur l’intégration des dimensions genre et environnement ont également eu lieu au profit de plusieurs unités de producteurs et d’exportateurs.

Date de modification: