Sélection de la langue

Recherche

Aperçu culturelles de l'Australie

Les aperçus culturels suivants visent à fournir un aperçu des normes sociales et culturelles générales et du milieu de travail auquel un Canadien devra probablement s'adapter dans un pays en particulier. Le contenu ne reflète aucunement la politique officielle et les opinions du gouvernement du Canada, d'Affaires mondiales Canada ou du Centre d'apprentissage interculturel.

Sur cette page

Des réponses à vos questions d’ordre interculturelles d’un point de vue local et un d’un point de vue canadien.:

Conversations

Perspective locale

L’Australie est une société tolérante et diverse avec des personnes d’origines ethniques et culturelles très diversifiées. Dès lors, lorsque vous visitez le pays pour la première fois, il est essentiel de ne pas faire de suppositions concernant la culture, l’héritage ou les origines d’une personne. Les Australiens sont plutôt informels, donc les salutations sont décontractées et détendues. Vous pouvez vous attendre à ce qu’on vous salue par votre prénom avec une poignée de main amicale, un visage souriant et un sourire chaleureux. Le contact visuel direct donne une bonne impression, car il démontre la confiance, le respect et l’ouverture.

La plupart des sujets de discussion raisonnables sont acceptables, car les Australiens sont sincères et plutôt les pieds sur terre. Parmi les sujets sûrs et neutres, vous pouvez choisir de parler de votre expérience professionnelle, de votre famille, de sport, de votre lieu d’origine et de vos expériences de voyage, car les Australiens sont connus pour voyager aux quatre coins du monde. Il convient toujours d’éviter les conversations axées sur la politique, la religion ou la sexualité lors d’une première rencontre. Les Australiens apprécient les personnes modestes, humbles, modestes et authentiques.

Les Australiens ne sont pas timides; ils sont extravertis et sont heureux de faire de nouvelles connaissances. À mesure que les amitiés se développent, vous pouvez découvrir que vos amis vous attribuent un surnom, cette pratique est très courante en Australie et est une forme d’affectation. Les Australiens ont un merveilleux sens de l’humour, qui peut parfois aller jusqu’au sarcasme. Il peut être difficile de comprendre le sens de l’ironie des Australiens au premier abord, mais avec le temps c’est un trait de caractère auquel on s’habitue. L’accent australien et l’utilisation de l’« argot » peuvent également être déroutants (voir ci-dessous), mais si quoi que ce soit ne vous semble pas clair, votre franchise n’offensera jamais votre interlocuteur.

Perspective canadienne

Les Australiens, tout comme les Canadiens, se plaisent à parler du temps qu’il fait, des sports, de la politique, du transport en commun et des événements internationaux. La différence dans les conversations sur la météo, c’est qu’elles concernent surtout la chaleur qu’il fait plutôt que la quantité de neige tombée ou le facteur éolien ! Les Australiens adorent le football australien, sport ressemblant au rugby et au football gaélique, ainsi que le cricket, et ils s’animent vraiment à propos de la Melbourne Cup, une course hippique disputée tous les ans.

Les plus grandes villes d’Australie sont très multiculturelles de sorte que vous pouvez vous attendre à rencontrer toutes sortes de gens, et cela a permis d’augmenter le nombre de sujets de conversation qu’on peut engager avec eux. Les Australiens possèdent aussi une qualité très intéressante : ils sont curieux et remarquent rapidement les différences, par exemple si votre accent n’est pas australien ou si votre nom n’est pas un nom anglo-saxon classique, et ils vous en parleront à la première rencontre. « D’où venez-vous ? Qu’est-ce que votre nom signifie ? Comment passez-vous le temps en Australie ? etc. »

Styles de communication

Perspective locale

L’Australie est l’une des très rares cultures dans lesquelles l’humour est omniprésent, même dans le contexte professionnel. Non seulement l’humour est acceptable dans toutes les situations, mais il est attendu. Les Australiens sont généralement décontractés, ouverts et directs dans leur style de communication. Ils sont moins formels et moins politiquement corrects, mais ont tendance à placer la franchise avant la diplomatie et peuvent dès lors sembler brutaux à certaines occasions. En Australie, la franchise est fortement appréciée et ne pas dire ce que vous pensez ou ne pas penser ce que vous dites pourrait être interprété à tort comme une attitude évasive ou même de l’hypocrisie. Les Australiens sont habituellement assez directs pour exprimer leur point de vue et s’attendent à ce que les autres en fassent de même. Toutefois, un excès de confiance peut souvent être interprété à tort comme de la vantardise et peut provoquer une réponse très négative. Les Australiens n’aiment pas donner l’impression qu’ils sont mieux que les autres.

Le geste avec les pouces en l’air peut être interprété par certaines personnes comme étant impoli. Pour indiquer l’approbation ou l’accord, il est plus courant de former un cercle avec le pouce et l’index en gardant les autres doigts en extension. Utiliser des gestes modérés pour exprimer des idées et des concepts est une pratique courante dans tous les domaines de communication.

Une poignée de main ferme et amicale avec un sourire chaleureux est la salutation d’usage. Les amies femmes peuvent se donner l’accolade et s’embrasser pour se saluer. Entre les hommes, une rapide tape amicale sur le dos est considérée comme étant normale s’ils sont des amis proches. Respecter l’espace personnel lorsque vous parler à une personne est la norme attendue. Faire la file est une marque de courtoisie importante. Ne vous insérez jamais dans une file. Placez-vous toujours poliment à la fin de la file et attendez votre tour.

Perspective canadienne

Les Australiens utilisent beaucoup d’argot au jour le jour, et il peut être difficile de les comprendre, surtout au début. Plusieurs de leurs mots sont abrégés et sont incompréhensibles à la première rencontre, par exemple :

  • arvo – après-midi
  • uni – université
  • darl – prononcé daaaahl, abréviation de darling (mon cher ou ma chère)
  • servo – station-service (poste d’essence)
  • reso – réservation au restaurant
  • firies – pompiers
  • brekkie – petit déjeuner
  • chook – poulet
  • maccas – « McDonalds » (restaurant-minute)
  • esky – « Eskimo », marque de fabrique d’un panaché dont le nom est devenu omniprésent pour désigner toutes sortes de panachés
  • ta – merci
  • tradie – personne de métier

Les Australiens ont leurs façons bien à eux de nommer les choses et leurs propres proverbes et tournures qui peuvent être charmants, mais difficiles à comprendre au début. En voici quelques-uns que j’aime bien :

  • how you goin'? – comment allez-vous?
  • she’ll be right – tout ira bien
  • battler – quelqu’un de très fort, de déterminé
  • capsicum – poivron, comme dans « je voudrais une pizza avec des champignons et capsicum s’il vous plaît »
  • bottle shop – magasin de bière et de boissons alcoolisées
  • thongs – tongs
  • woop woop – endroit isolé (« il habite au milieu de woop woop! »
  • budgie smuggler – maillots de bain pour homme de type Speedo

En règle générale, les Australiens sont très directs quand il s’agit de communiquer, et ils ne ressentent pas le même besoin d’être diplomatiques ou politiquement corrects que les Canadiens ou les Américains. Cela peut sembler quelque peu provocateur au premier abord, mais on s’y fait.

Quant à la communication non verbale, les Australiens gesticulent en parlant, et l’espace personnel est valorisé, assez comme les Canadiens et les Américains. Au travail, il est acceptable et attendu de se serrer la main à l’arrivée et au départ, et dans un contexte social, parmi des amis et dans sa famille, les Australiens ont tendance à se donner un baiser sur la joue (un seul) ou à s’embrasser brièvement en disant bonjour ou au revoir.

Démonstration des émotions

Perspective locale

Les Australiens sont extravertis, ils expriment leurs émotions ouvertement et honnêtement avec une attitude décontractée de « laissez-faire ». Il est acceptable d’exprimer son affection en public, mais de façon raisonnable; observez les résidents et la manière dont ils réagissent à ce genre d’attitude si vous n’êtes pas certain(e). L’expression en public de la colère et les autres débordements émotionnels explosifs ne sont pas communément acceptables. Avec toutefois l’exception des événements sportifs, pour autant qu’il n’y ait pas de provocation à la violence, les débordements émotionnels sont généralement bien tolérés dans ce contexte. En règle générale, les Australiens sont assez directs et expressifs dans leur composition émotionnelle.

Perspective canadienne

Oui, les Australiens sont généralement des gens ouverts, réceptifs; ils sont très francs à propos de ce qu’ils aiment et de ce qu’ils n’aiment pas. On pourrait même dire qu’ils sont plus directs que ce à quoi les Canadiens sont habitués. Les gens peuvent être très amicaux, et ils parlent, plaisantent et communiquent sans gêne avec des inconnus en public (par exemple, dans les transports publics ou dans les cafés) d’une manière à laquelle certains Canadiens ne sont pas habitués. Les manifestations d’affection en public – se tenir par la main, les baisers occasionnels – ne sont pas problématiques, mais les communautés GLBTT ne doivent pas oublier que l’homophobie existe encore dans la société australienne. Quant au sentiment de danger et aux autres émotions, bien que les Australiens puissent être très spontanés sur ce qui les met en colère ou sur ce qui leur déplaît, c’est plutôt rare de voir des gens se battre et crier en public, et cela fait tourner quelques têtes lorsque cela arrive.

Code vestimentaire, ponctualité et formalité

Perspective locale

Dans les entreprises d’Australie, les gens ont tendance à s’habiller de manière plutôt conservatrice dans le cadre des entreprises. Des costumes sombres, des chemises blanches et des cravates pour les hommes et des jupes ou des pantalons pour les femmes constituent la tenue professionnelle standard au travail. Une tenue plus informelle est souvent préférée lorsque la personne travaille en dehors des grandes villes. L’Australie a un climat très chaud pendant une grande partie de l’année et en particulier en été. Pendant l’été, on peut enlever la veste. Tentez d’éviter le port excessif de bijoux et d’accessoires qui pourraient être considérés comme trop « voyants » et donc non professionnels. Le code vestimentaire professionnel dépend aussi souvent de l’industrie, les secteurs bancaires et financiers étant les plus conservateurs. Un grand nombre d’organisations suivent la coutume du « vendredi décontracté », lorsque les employés peuvent s’habiller de manière moins formelle, toutefois ils respectent toujours certaines règles, comme éviter les jeans, les shorts, les maillots de corps et les tongs. Si vous avez des doutes concernant le code vestimentaire dans un nouveau contexte, mieux vaut opter pour une tenue conservatrice.

Dans un cadre professionnel, la plupart des gens s’appellent par leur prénom, et n’utilisent pas de titres formels lorsqu’ils s’adressent à quelqu’un. Les heures de travail habituelles sont généralement de 9 h à 17 h 30 avec une pause dîner d’une heure. Il n’est pas rare de faire des heures supplémentaires, ce qui explique que l’Australie fait partie des pays qui ont les horaires de travail les plus longs. Les délais sont fixés et respectés rigoureusement. Les soumissions en retard ou les livrables tardifs de projets seront considérés comme un manque de professionnalisme et pourraient créer une impression négative. Même s’ils sont connus pour leur style de vie décontracté, les Australiens sont habituellement des entrepreneurs fermes et directs, qui apprécient la ponctualité, la gestion du temps et une solide éthique du travail. Tous les aspects de la gestion du temps sont pris sérieusement dans le secteur professionnel australien. Les délais, la ponctualité, l’absentéisme et la productivité sont étroitement surveillés et évalués.

Perspective canadienne

Cela dépend beaucoup du lieu de travail. Par exemple, dans une institution financière, on sera beaucoup plus habillé, et plus protocolaire en ce qui concerne les relations entre collègues que dans une organisation à but non lucratif. En général, les lieux de travail sont plus décontractés qu’au Canada, et on socialise et on noue souvent des amitiés entre collègues.

Les événements sociaux sont importants dans la plupart des bureaux. Par exemple, le jour de la Melbourne Cup (une course hippique) est pratiquement férié en Australie et on arrête le travail dans la plupart des bureaux pour organiser des fêtes où tout le monde porte des déguisements (bibis !), boit du vin et mange du fromage et des craquelins tout en pariant sur les chevaux.

Bien que les interactions sociales en milieu de travail soient relativement décontractées, l’atteinte des objectifs et les dates butoirs sont sérieusement respectées, et il est important de travailler avec les collègues et les cadres supérieurs de manière efficace et efficiente pour atteindre les objectifs.

Méthodes de gestion

Perspective locale

Les gestionnaires australiens ne doivent pas se penser d’une quelconque façon supérieurs à leur personnel; les personnes ont simplement des rôles et des responsabilités différents. Les différences sont minimisées et la hiérarchie n’est pas ouvertement affichée. Dès lors, un style de direction autoritaire sera mal perçu et peut provoquer de l’hostilité dans le milieu de travail. Le pragmatisme est considéré comme un attribut clé. L’efficacité, l’expertise et les capacités sont considérées comme étant plus importantes que les mondanités de protocole ou de hiérarchie. Notez l’ironie des rangs supérieurs, cela vous permettra de fixer les limites et d’établir l’égalité dans la relation professionnelle. Il est essentiel d’exprimer vos idées et votre avis au sein d’une équipe, cela permet une approche plus collaborative et diversifiée des problèmes en cause.

Perspective canadienne

En général, les gestionnaires qui se font bien respecter sont des gens qui communiquent bien avec leur personnel, qui partagent les renseignements et qui font preuve d’empathie envers leurs employés et leurs collègues. Vu que les Australiens sont plutôt directs, les employés disent clairement ce qu’ils pensent de leurs gestionnaires, que ce soit positif ou négatif.

Hiérarchie et prise de décision

Perspective locale

Dans le respect du style direct de communication australien, les débats entre les cadres supérieurs et les cadres débutants peuvent parfois sembler conflictuels pour les « étrangers ». Toutefois, ils le sont rarement. Ce style d’interaction est simplement considéré comme la manière la plus efficace d’atteindre l’objectif final et le signe d’une approche professionnelle pleinement engagée. La direction prendra habituellement la décision finale, mais encourage et prône une approche axée sur l’inclusion et la collaboration. Cette attitude favorise à son tour une expression ouverte des idées et des avis parmi les membres du personnel disposés à apporter leur contribution et à offrir une solution. Il est habituellement sûr de s’exprimer, comme la direction encourage les lignes de communication ouvertes en vue de fournir une critique constructive et d’améliorer l’efficacité du milieu de travail.

Perspective canadienne

La manière dont sont perçues la hiérarchie et les prises de décision dépend beaucoup de l’industrie et du secteur. Par exemple, les secteurs les plus formalistes comme le financier et le juridique sont très respectueux de la hiérarchie, tandis que les secteurs comme ceux de l’éducation et des organismes à but non lucratif ont une approche moins empesée. Non seulement c’est admissible qu’un employé s’adresse à son supérieur immédiat pour obtenir des réponses ou des commentaires sur son rendement, mais c’est ce à quoi on s’attend. Ne pas le faire serait perçu comme un manque d’initiative, comme ne pas vouloir améliorer son rendement.

La religion, la classe, l'ethnicité et le sexe

Perspective locale

L’Australie est connue comme une société multiculturelle, un creuset des civilisations qui englobe des nations et des cultures du monde entier. Les valeurs communes de la société australienne visent à inclure la tolérance et la compréhension à l’égard de l’autre, peu importe le genre, la race, la classe, la religion ou l’ethnicité. Fondamentalement, les Australiens veulent être traités de manière égale et favorisent l’équité. Les exemples suivants sont des valeurs clés qui reflètent le mode de vie australien :

  • Liberté d’expression
  • Liberté de religion
  • Démocratie
  • Égalité, peu importe le sexe, la situation familiale, la religion, la nationalité, le handicap ou l’orientation sexuelle
  • Quiétude
  • L’égalité des chances pour tous et le soutien pour les personnes défavorisées.

De façons plus pratiques, l’Australie est une société égalitaire dans le sens où il n’y a pas de distinctions de classe formelles. Il n’y a pas de ségrégation entre les personnes ayant des revenus ou une origine différents et chaque personne est libre de vivre où elle le souhaite, d’aller à l’université et de pratiquer la religion de son choix et de déterminer son propre parcours professionnel.

Genre

Les hommes et les femmes sont traités de manière égale en Australie. Les femmes constituent près de 50 % de la main-d’œuvre et la plupart des femmes restent actives professionnellement après le mariage et nombre d’entre elles après avoir eu des enfants. L’Australie a réalisé des progrès importants pour éliminer la discrimination axée sur le genre, mais il persiste une disparité dans l’égalité des sexes, la rémunération financière entre les hommes et les femmes et une sous-représentation des femmes dans les postes de leadership. Toutefois, en Australie on constate un élan dans les secteurs public et privé pour aborder la discrimination axée sur le genre dans le milieu de travail - par la législation nationale et son application, des mesures d’action positive, des dispositions pour le congé payé parental et le travail flexible et des institutions de surveillance.

Religion

Il y a un siècle, quatre-vingt-seize pour cent des Australiens s’identifiaient comme étant chrétiens et la religion était un facteur important de la vie civique. Toutefois, les choses ont beaucoup changé depuis. Bien que le christianisme reste le système de croyances dominant en Australie, sa voix civique s’est atténuée de manière significative. La vaste immigration a fait de l’Australie l’une des sociétés les plus diversifiées au monde sur le plan religieux. Presque toutes les confessions y sont représentées, avec de nombreux musulmans, bouddhistes, juifs et hindous. De nombreux indigènes australiens ont adopté le christianisme, souvent à la suite de leur contact avec les missionnaires et les missions. Pendant la dernière partie du 20e siècle, la diversité religieuse s’est accentuée de manière importante, de même que le nombre de personnes athées. Le milieu de travail tient compte de cet éventail de diversité au sein de sa main-d’œuvre australienne.

Classe

Même si l’Australie est un pays riche qui tire sa fierté de son égalitarisme, cela ne signifie pas que le pays est à l’abri d’un élargissement mondial du fossé entre les riches et les pauvres. Les trois principales classes sociales sont la classe ouvrière, la classe moyenne et la classe supérieure, mais les limites entre ces groupes sont matière à débat. Malgré un refus de parler de la réelle politique en matière de classe dans les médias, la lutte des classes est bien présente en Australie et la lutte de la classe inférieure est une réalité quotidienne pour de nombreux travailleurs. Un nombre important de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. L’Australie évolue de plus en plus vers une économie de l’information qui repose sur une base hautement compétente. Donc, comme c’est le cas à l’échelle mondiale, les travailleurs qui risquent le plus d’être confrontés au chômage ou au sous-emploi sont les manœuvres, les ouvriers d’usine, ainsi que ceux qui apprennent leurs compétences durant le travail. Les gestionnaires hautement qualifiés, les médecins, les enseignants, les professionnels de l’informatique et les électriciens ont la plus grande sécurité de l’emploi.

Ethnicité

L’Australie est l’une des sociétés au monde les plus diversifiées sur le plan ethnique. Près d’un résident australien sur quatre n’est pas né en Australie et beaucoup d’autres sont des Australiens de première ou deuxième génération, y compris des enfants et des petits-enfants de migrants et de réfugiés récemment arrivés. Ces vastes variétés d’origines, ainsi que la culture des autochtones australiens qui vivent sur le continent depuis plus de 50 000 ans, ont contribué à créer une identité et un esprit australien unique. Dans son ensemble, la société est assez tolérante et accueille la diversité de ses immigrants, d’innombrables valeurs, normes et mœurs sociales y sont ainsi acceptées. Le milieu de travail reflète ce creuset des civilisations et est dans l’ensemble renforcé par la coexistence de points de vue et de paradigmes. La diversité du milieu de travail est acceptée et encouragée, en particulier par les grandes organisations des secteurs public et privé.

Perspective canadienne

L’Australie est un pays encore très jeune et pas très éloigné de l’époque où les colons européens se battaient avec la terre, la faune et les Australiens aborigènes pour se tailler une place. En conséquence, il y a des pointes de sexisme et de racisme qui surgissent encore de temps en temps.

Sexe

En général, on suppose que les hommes et les femmes doivent être traités équitablement, particulièrement au travail. Il existe encore des tendances patriarcales. Par exemple, il y a encore un écart important entre les salaires des hommes et ceux des femmes, et ces dernières font encore l’objet de harcèlement sexuel au travail. Cependant, il y a eu des progrès, car l’Australie vient de mettre en pratique le congé parental payé, bien qu’il ne soit pas encore aussi généreux qu’en Ontario ou au Québec.

Les classes

Comme au Canada, l’idée de classe n’en est pas une qui gagne beaucoup de terrain. Souvent, dans la culture australienne, et la plupart des Australiens le diraient, on pense être parvenu à une société qui « ignore » les classes. Mais à Sydney, une des villes où la vie compte parmi les plus chères du monde, les problèmes de classe et la pauvreté font souvent partie des conversations sur l’économie et la politique, peut-être même au travail.

Religion

L’Australie se considère depuis toujours comme étant un pays anglican. Il y a beaucoup d’églises dans le pays, et certains Australiens sont pratiquants. Toutefois, en règle générale, la religion n’est pas très souvent un sujet de conversation. L’Australie dans son ensemble est assez laïque. L’impact du passé religieux du pays est cependant ressenti au travail, car la plupart des principaux jours fériés font partie du calendrier chrétien et des fêtes chrétiennes (Pâques, Noël, etc.).

Origine ethnique

Pendant bien des années, le gouvernement australien n’a encouragé l’immigration que des pays de l’Europe et de certains pays du Moyen-Orient. L’immigration en provenance d’Asie et d’autres continents n’a commencé sérieusement que dans les années 1970. Conséquemment, la transformation de l’Australie en pays multiculturel n’est pas encore terminée, et elle ressent encore des douleurs de croissance. Les voyageurs ou immigrants qui ne sont pas blancs risquent de se trouver dans des situations d’impolitesse ou de mauvais service de la part des Australiens, ou même, à l’occasion, d’hostilité, surtout à l’extérieur des principaux centres urbains. Des gens de partout dans le monde voyagent ou s’installent en Australie ces jours-ci, alors le pays continuera à changer et à s’adapter.

Établir des bonnes relations

Perspective locale

Les Australiens sont très directs dans leur approche des affaires et leur état d’esprit, il n’est donc pas essentiel d’entretenir des relations personnelles proches avant de lancer des initiatives ou des relations d’affaires. Le temps et l’efficacité sont de la plus grande importance lors de l’organisation de réunions d’affaires. Les Australiens apprécient la modestie et l’honnêteté à une approche agressive. Pour impressionner un collègue ou un client, « épatez-le » avec de nouvelles idées et des innovations. La compétence et la capacité sont des caractéristiques clés qui sont appréciées par-dessus tout. Si vous vous retrouvez dans une discussion controversée au cours d’une réunion d’affaires, cela n’a rien de personnel. Les Australiens trouvent les débats divertissants et entameront de tels débats. En raison de la culture de collaboration, le processus de prise de décision implique une consultation des subordonnés par la haute direction, il sera donc plus long que d’habitude. La patience est très appréciée. La bonne nouvelle est que les Australiens n’éprouvent pas de difficultés à dire « non », donc la réponse sera claire et directe.

Perspective canadienne

Il n’est pas obligatoire d’établir une relation personnelle avec un collègue ou un client avant de travailler ensemble. Cependant, la plupart des Australiens ont tendance à prendre un peu de temps pour échanger des plaisanteries, demander comment s’est passée la soirée ou la fin de semaine, afin de bâtir la confiance et démontrer qu’ils sont prêts à travailler ensemble.

Privilèges et favoritisme

Perspective locale

Les politiques des entreprises et les lois liées aux RH désapprouvent le népotisme et le favoritisme au sein de l’effectif et l’Australie présente un sens très fort de l’équité lorsqu’il s’agit de l’embauche et de la promotion. Toutefois, compte tenu du monde numérique, des médias sociaux et de la croissante pénurie de travail dans certains secteurs en Australie, les recommandations personnelles et le fait d’avoir des connexions et/ou un réseau sont des éléments importants pour trouver des possibilités d’emploi. Le processus d’embauche est normalement strict et fondé sur les qualifications et les compétences. On s’attend à l’équité et à la récompense fondée sur le mérite. Il est courant de socialiser avec vos collègues de travail, mais cette situation ne signifie pas automatiquement un quelconque favoritisme ou des avantages lors de l’évolution au sein de l’entreprise. Le même principe s’applique à l’offre de cadeaux. Cette attitude ne fait pas partie de la culture d’affaires australienne et peut souvent être interprétée à tort comme de la corruption.

Perspective canadienne

Les Australiens sont sensibles à la transparence et à l’équité, alors il est peu probable qu’un collègue ou un employé s’attende à une attention toute particulière conséquemment à une relation personnelle. Bien que les collègues puissent interagir et se fréquenter au cours de la journée et même pendant leur temps libre, on ne s’attend pas que les relations personnelles mènent à un traitement différent.

Conflits dans le lieu de travail

Perspective locale

Les Australiens sont ouverts et disposés à engager des discussions directes pour dénouer une situation difficile. La plupart du temps, les questions directes donnent des réponses directes. La plupart des gens sont prêts à parler des différences d’opinions avec un autre collègue, bien que cette attitude dépende de la nature du problème et de la mesure dont le problème est litigieux. Adoptez toujours une approche directe et faites preuve de discrétion, de préférence dans un endroit neutre pour éviter une scène. Il est important d’aborder les problèmes dès le départ et de régler la question dans un environnement approprié. Si toutes ces démarches échouent, les Australiens feront normalement remonter les problèmes à leur superviseur direct.

Perspective canadienne

Les Australiens eux-mêmes sont assez directs et francs, alors vous ne serez pas mal vu si vous abordez un collègue à propos d’un problème lié au travail. Il est cependant important de le faire en privé afin de permettre aux deux parties de se sentir suffisamment à l’aise pour avoir une conversation ouverte.

Il est également convenable de parler de votre problème à votre superviseur et de lui demander son avis sur la façon de résoudre la situation, ou de lui demander de participer à la conversation avec le collègue.

Motiver les collègues locaux

Perspective locale

L’Australie a un coût du niveau de vie élevé. Ajoutez à cela un effectif avec un très fort sens de l’éthique, et il n’est pas surprenant que l’argent soit un élément de motivation important pour obtenir de bons résultats. Toutefois, les facteurs non financiers jouent un rôle de plus en plus important dans la motivation et l’engagement des employés. En très grande majorité, le facteur le plus important cité par les travailleurs australiens est le fait d’être traité avec respect au travail, puis l’importance de la qualité du leadership, l’équilibre entre vie privée et vie publique, la satisfaction au travail, les possibilités d’avancement et la reconnaissance. Lorsque vous assumez un rôle de leadership, il est particulièrement important de prendre en considération la manière de tirer parti des facteurs non financiers pour stimuler la motivation et l’engagement de vos collègues australiens.

Perspective canadienne

La plupart des Australiens se sentent très fiers de ce qu’ils font pour gagner leur vie et ils seraient habituellement motivés à travailler dur par des incitations de salaire et avantages concurrentiels, de conditions de travail justes et équitables, de faire apprécier leur travail au moyen de la reconnaissance, etc.

Livres, films et mets recommandés

Perspective locale

Pour vous aider à en apprendre plus, voici quelques suggestions pour vous familiariser avec des sujets actuels.

Livres

En toile de fond des vastes régions sauvages et des villes florissantes de l’Australie contemporaine, le pays a une identité nationale profondément complexe qui a été filtrée dans une histoire de conquête et de colonisation. Comprendre ces vastes contradictions est une tâche difficile, tant pour les résidents locaux et les étrangers, et ces œuvres romanesques et non romanesques sont un point de départ essentiel pour comprendre l’Australie contemporaine.

Non romanesque
  • Donald Horne- The Lucky Country
  • Patrick White – Voss
  • Peter Carey – La Véritable Histoire du gang Kelly
  • Joan Lindsay – Pique-nique à Hanging Rock
  • Ruth Park – The Harp in the South
Fiction
  • Bill Bryson – Down Under- qui a été publié sous le titre « In a Sunburned Country’ en Amérique du
  • Bruce Chatwin – The Songlines
  • John Pilger – A Secret Country
  • Nicholas Shakespeare – In Tasmania
  • Robert Hughes – The Fatal Shore

Films

Connue pour l’intérieur de son territoire (appelé "outback"), de ses villes dynamiques et de ses superbes plages, l’Australie est une toile de fond impressionnant pour de nombreux arts visuels. Si le pays présente l’une des industries du film les plus actives au monde, une grande partie du public cinématographique occasionnel pourrait éprouver des difficultés à penser à autre chose que Crocodile Dundee ou Mad Max lorsqu’ils pensent aux films australiens. Pour rectifier ce fait, voici 10 films australiens qui vous devriez ajouter à votre liste de films à voir (pas dans un ordre particulier) :

  • La Véritable Histoire du gang Kelly
  • Priscilla, folle du désert
  • Un cri dans la nuit
  • Pique-nique à Hanging Rock
  • Einstein junior
  • The Castle
  • Samson et Delilah
  • Mister Babadook
  • Le Chemin de la liberté
  • L’Homme de la rivière d’argent

Télévision

La « Australian Broadcasting Corporation » (ABC), est un radiodiffuseur public fondé sur le modèle de la BBC. Elle n’a aucune affiliation avec la société américaine ABC qui appartient à Disney. Voici une liste d’émissions télévisées australiennes qui couvrent la gamme de genres comme suit :

  • Les Voisins
  • À cœur ouvert
  • Blue Heelers
  • Prisoner
  • Summer Bay
  • Kath & Kim
  • Le Ranch des McLeod
  • The Paul Hogan Show
  • Skippy le kangourou

Musique

Les Australiens aiment leurs icônes.Que ce soit le Big Banana à Coffs Harbour, un pâté à la viande au football, Kylie Minogue dans une discothèque ou de vegemite sur un toast, nous ne craignons pas la tradition. La musique a toujours joué une part importante dans le façonnage de la culture australienne, voici quelques chansons emblématiques de l’Australie :

  • True Blue- John Williamson
  • Down Under- Men at Work
  • Still Call Australia Home- Peter Allen
  • Khe Sanh- Cold Chisel
  • Great Southern Land- Icehouse
  • Beds Are Burning- Midnight Oil

Nourriture

Les chefs australiens sont connus dans le monde entier pour leur « cuisine fusion », un mélange des traditions culinaires européennes avec des saveurs et des produits asiatiques. Néanmoins, certains aliments sont reconnus comme des emblèmes nationaux, notamment la Vegemite (une pâte à tartiner à base d’extrait de levure), le Milo (des boissons lactées au chocolat à base de poudre), les biscuits Anzac (des biscuits à base d’avoine envoyés aux soldats de la Première Guerre mondiale), les Tim Tams (des biscuits au chocolat), les Lamington (gâteau éponge au chocolat) et le damper (un pain à base de farine de blé cuit traditionnellement dans les cendres d’un feu par les colons).

L’Australie n’est pas réputée pour sa cuisine traditionnelle de pâtés de viande et de poisson-frites. Si les Australiens ont longtemps été connus comme des amateurs de thé, le café et le vin sont devenus de plus en plus populaires dans le pays.

Si vous préférez un repas gastronomique, vous trouverez une cuisine internationale authentique phénoménale grâce au nombre et à la diversité des cultures qui coexistent en Australie. Apprenez à connaître vos cuisinomanes locaux et ils vous guideront vers une cuisine savoureuse et à un prix intéressant de style français, italien, libanais, brésilien, japonais, thaï, chinois, grec, indien, espagnol, portugais, turc, coréen, indonésien, vietnamien, et la liste continue. Bon appétit!

Perspective canadienne

Livres conseillés

Bryce Courtenay est un auteur australien prolifique d’aujourd’hui. Il a écrit de nombreux ouvrages, dont Four Fires et Solomon’s Song.

David Malouf : Harland's Half Acre, Remembering Babylon.

Films

The Castle – l’histoire d’une famille s’efforçant de prévenir l’expropriation de leur maison.

Rabbit Proof Fence – l’histoire de sœurs aborigènes qui essaient de s’enfuir d’un internat et rentrer chez elles.

Bran Nue Dae – un adolescent aborigène parcourant les routes – beaucoup d’aventures!

Télévision

Étonnamment, vous n’êtes pas obligé d’acheter un paquet de télévision par câble en Australie pour pouvoir regarder de très bonnes émissions. Les principaux canaux sont tous accessibles en direct, alors vous pouvez regarder d’excellentes émissions australiennes. J’aimais bien regarder ABC (la version australienne de la SRC) et SBS qui diffusaient des émissions formidables. Parmi les favoris, il y avait Rove et les comiques Hamish et Andy.

Musique

la scène musicale d’Australie est prolifique et l’idéal pour s’en faire une idée, c’est de parcourir tous les festivals de musique qui se déroulent au printemps et en été.

Nourriture

vu sa proximité avec l’Asie, l’Australie a une histoire d’amour avec les cuisines thaïlandaise, singapourienne et malaisienne. Les racines britanniques des Australiens européens sont évidentes aussi dans les mets très britanniques que sont les pâtés à la viande et le poisson-frites. Ne soyez pas surpris de trouver des betteraves ou un œuf frit (ou les deux!) sur votre galette quand vous commandez un hamburger. Comme les immigrants italiens et grecs ont apporté la culture des bars à café il y a des dizaines d’années, le pays a actuellement une des meilleures cultures de cafés du monde. Des cafés-bars formidables et d’excellents cafés sont situés à presque tous les coins de rue urbains, et cela signifie que l’Australie a son propre vocabulaire du café. Voir ici afin d’obtenir de l’aide pour le déchiffrer. Vous trouverez également de délicieux mets turcs, libanais et italiens un peu partout.

Activités sur le terrain

Perspective locale

Pour découvrir réellement une culture et comprendre les nuances contextuelles, il faut s’immerger pleinement dans ce pays et faire l’expérience de la culture locale. Faites-vous un devoir de sortir et de parler aux gens, faites-vous des amis et découvrez l’ambiance et les alentours. Sortez de la ville pour découvrir l’« outback » et l’héritage, les traditions et l’histoire aborigène. Écouter la radio (ABC), lire les quotidiens (Sydney Morning Herald and The Australian), profiter de la scène artistique très active, des festivals et explorer les diverses poches ethniques dans chaque ville qui sont également des pourvoyeurs de la culture sont des moyens utiles pour comprendre la culture et établir des relations avec les gens.

Les Australiens sont connus dans le monde comme des amateurs du plein air et sont connus pour avoir une fervente culture sportive. Une grande partie du mode de vie australien tourne autour de la vie en plein air et des sports. Les Australiens aiment se détendre de manière active, ils font des randonnées dans la brousse, pratiquent le ski, le surf, la voile, la natation ou d’autres activités qui leur font profiter du soleil et du plein air, notamment les barbecues dans la cour et la plage. En été, le cricket et le tennis sont les sports dominants et pendant l’hiver, le football devient une obsession. L’utilisation du terme « football » varie dans les diverses parties de l’Australie. En Nouvelle-Galles-du-Sud et au Queensland, le terme « football » fait référence au rugby à XIII ou au rugby à XV, alors que dans le reste du pays, ce terme fait référence au football australien.

Perspective canadienne

Le meilleur moyen de s’informer sur la culture et les gens du pays, c’est de le parcourir. C’est en allant en randonnée dans les vastes forêts de Tasmanie ou dans les montagnes Bleues, en fréquentant les restaurants de Melbourne, en faisant de la plongée dans la Grande barrière de corail, en se baignant autour des îles Whitsunday, en dégustant les vins de la Hunter Valley ou en s’émerveillant devant le rocher d’Uluru qu’on s’aperçoit à quel point l’Australie est un pays magnifique.

Héros nationaux

Perspective locale

La culture australienne est fondée sur les récits de batailleurs, de hors-la-loi du bush, de courageux soldats, de héros du sport, de héros travailleurs et de migrants. Selon l’hymne national, tout est une question d’égalité des chances.

Les héros nationaux australiens font partie intégrant de l’histoire et de la culture de l’Australie, ils représentent l’identité de la nation. Parmi les héros nationaux célèbres de l’Australie, on peut citer Daniel Henry Deniehy, Ned Kelly, Henry Lawson, « Banjo » Paterson et Jack Lang.

Découvrez le top 50 des Australiens les plus influents(en anglais). Ils ont contribué à faire du pays un endroit unique et spécial. Ils peuvent être leaders politiques, héros de guerre, vedettes sportives, icônes indigènes, magnats des affaires, batailleurs, ou des personnes qui ont refusé de renoncer à leur rêve.

Perspective canadienne

Les vétérans de la Seconde Guerre mondiale sont très vénérés en Australie, comme l’est aussi toute personne qui défie le statu quo; par exemple, Ned Kelley, Australien ayant des traits communs avec Billy the Kid et Robin des bois.

Evénements historiques partagés

Perspective locale

L’Australie et le Canada ont de nombreux points communs qui se sont développés au cours d’une longue histoire commune. Le Canada et l’Australie partagent un passé colonial similaire en leur qualité de membres de l’Empire britannique. Les lois, les structures politiques et les traditions australiennes ont beaucoup de choses en commun et se sont développées de manière similaire au fil des années. Tout au long de leur relation, les deux pays ont coopéré, luttant côte à côte au cours des guerres du 20e siècle et œuvrant de concert pour construire d’importantes institutions multilatérales comme le Commonwealth moderne et les Nations Unies. En dépit de la distance géographique, la relation des deux pays reste saine et hautement productive. Tous deux sont des nations du Commonwealth et dans les deux cas, la Reine d’Angleterre est le chef d’État du pays. Les deux pays contrôlent la majorité des réserves mondiales d’uranium. Ils ont tous deux une vaste population d’immigrants, ont des populations à faible densité et ont une politique officielle de multiculturalisme. Les deux pays ont de riches échanges entre les familles et les touristes, les universitaires et les étudiants, les artistes et les gens du spectacle, les politiciens et les gouvernements, ce qui contribue à de solides relations bilatérales diversifiées. Il est intéressant de noter que les deux pays sont systématiquement repris dans les cinq meilleurs pays du monde où vivre.

Perspective canadienne

L’Australie et le Canada n’ont pas beaucoup d’événements historiques en commun, mais ils ont une histoire et des expériences culturelles semblables en tant qu’anciennes colonies britanniques : la reine comme chef d’État, des vagues d’immigration et développement d’une société multiculturelle, ainsi que s’occuper du traitement inéquitable des populations aborigènes et des traumatismes, pauvreté et abus d’alcool ou d’autres drogues qui en résultent. En fin de compte, les similitudes ainsi que les différences entre le Canada et l’Australie servent à nouer des liens importants.

Stéréotypes

Perspective locale

J’ai préparé une liste de stéréotypes concernant les Australiens, ainsi qu’un équivalent canadien pour expliquer leur impact. Cette liste ne représente pas mon avis, ce ne sont que des exemples visant à illustrer l’impact des stéréotypes.

  • Les Australiens : sont bruyants, extravertis, pleins d’humour et boivent beaucoup
  • Les Canadiens : sont dignes et guindés, polis et conservateurs
  • Les Australiens : disent « crikey »
  • Les Canadiens : disent « eh »
  • Les Australiens : pensent que les Canadiens conduisent du mauvais côté de la route
  • Les Canadiens : pensent que les Australiens conduisent du mauvais côté de la route
  • Les Australiens : pensent que vous devez vous préoccuper de vos compagnons.
  • Les Canadiens : pensent que c’est le travail du gouvernement.
  • Les Australiens : n’aiment pas être pris pour des Britanniques lorsqu’ils sont à l’étranger.
  • Les Canadiens : sont plutôt indignés si on les prend pour des Américains lorsqu’ils sont à l’étranger.
  • Les Canadiens : supportent farouchement les hivers froids et en sont fiers.
  • Les Australiens : ne comprennent pas ce que signifie le mauvais temps.
  • Les Canadiens : boivent de la bière au goût acceptable.
  • Les Australiens : boivent tout ce qui contient de l’alcool.
  • Les Canadiens : vont jacasser sans arrêt à propos du hockey, du hockey, du hockey, et de la manière de battre les Américains deux fois dans la Ligue nationale de baseball.
  • Les Australiens : vont jacasser sans arrêt à propos de la manière de battre les Britanniques dans tous les sports dans lesquels ils s’affrontent.

Perspective canadienne

Les Canadiens et les Australiens ont plus de similitudes que de différences, bien que les Canadiens puissent des fois voir les Australiens comme étant des surfeurs amateurs de poupées Barbie ou des fainéants bronzés. Bien que ce soit vrai que les Australiens adorent passer du bon temps (tout comme les Canadiens !), ils sont aussi très dévoués et travaillants.

Au sujet des interprètes culturels

Perspective locale

Votre interprète culturel est un Australien né à Sydney dont les parents ont immigré d’Inde au début des années 60. Comme ce fut le cas au Canada à cette époque, l’Australie pratiquait une politique de porte ouverte pour attirer de jeunes professionnels du monde entier. Mes parents ont eu le choix d’émigrer en Australie ou au Canada, et tous deux ont opté pour l’Australie. J’ai été élevé et j’ai fait mes études à Sydney, la plus grande ville du pays située sur la côte est de l’Australie. J’ai poursuivi les études supérieures et obtenu un diplôme d’architecture (avec les honneurs) à l’Université de Newcastle en Nouvelle-Galles-du-Sud, à environ 200 km au nord de Sydney. J’ai passé huit années supplémentaires à Sydney où j’ai travaillé comme architecte avant de tomber amoureux et d’épouser une Canadienne. Nous nous sommes mariés à Sydney, mais avons pris la décision mutuelle de nous installer au Canada. Nous avons un fils de cinq ans qui a la double nationalité et nous continuons à vivre et à travailler dans la capitale canadienne, Ottawa. J’ai ma chance de retourner chaque année en Australie pour rendre visite à mes proches et mes amis. Depuis 10 ans, j’ai également contribué à la formation interculturelle fournie aux employés du gouvernement du Canada avant leur affectation en Australie.

Perspective canadienne

Mitra Manouchehrian est une professionnelle du développement qui se spécialise en santé publique et initiatives de promotion de la santé internationale. Mitra a œuvré dans le développement international pour la première fois quand elle a été engagée par Carrefour International (CI) et son organisation partenaire à Togo, un organisme de microfinance communautaire désireux d’élargir ses activités de prévention du VIH/sida. À son retour à Toronto, elle a travaillé dans la programmation à CI, puis a séjourné dans l’extrême nord du Cameroun avec VSO pour identifier les besoins de formation d’associations de PVVIH. Elle a ensuite poursuivi la maîtrise en santé publique de l’Université de Sydney, en Australie.

Mitra est actuellement responsable de programme chez Plan International Canada, où elle gère les subventions d’investissement financées par le Fonds mondial pour combattre le sida, la tuberculose et le paludisme en Afrique de l’Ouest et du Sud. Son rôle comprend la création d’environnements propices au tissage de partenariats complexes entre parties prenantes clés : communautés locales, dirigeants communautaires et agences gouvernementales locales et nationales. Les objectifs de ces partenariats sont de faire en sorte que les activités de pays, de Plan International et du Fonds mondial soient amplifiées afin d’atteindre les cibles internationales de réduction de maladies, pour améliorer ainsi la santé et le bien-être des enfants et de leurs familles.

Informations connexes

Avertissement

Aperçus-pays/Enjeux interculturels visent à fournir un aperçu des normes sociales et culturelles générales et du milieu de travail auxquels un Canadien devra probablement s'adapter dans un pays en particulier. Nous offrons un aperçu de chaque pays de deux points de vue différents : celui d'un Canadien et celui d'un natif du pays d'accueil. Vous pourrez vous faire une idée de la culture de ce pays en comparant le point de vue canadien et le point de vue local. Nous vous encourageons à poursuivre vos recherches à l'aide d'autres sources et à utiliser le processus d'évaluation Triangulation. On demande aux interprètes culturels de s'appuyer sur la plus vaste expérience possible pour formuler leurs réponses. Cependant, ces dernières doivent être considérées comme un point de vue qui reflète le contexte et les expériences de l'auteur, il ne s'agit pas de commentaires sur un groupe ou une société en particulier.

Il est possible que vous soyez en désaccord avec le contenu de quelques réponses. Il faut même s'y attendre, vu la complexité du sujet et des problèmes associés aux commentaires généraux sur un pays et un peuple au complet. Nous vous encourageons à nous faire part de vos expériences, car vos commentaires nous aideront à faire d'Aperçus-pays un riche milieu d'apprentissage.

J'ai pris connaissance de l'énoncé ci-dessus et je comprends que les réponses ne reflètent aucunement la politique officielle et les opinions du gouvernement du Canada, d'Affaires mondiales Canada ou du Centre d'apprentissage interculturel.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: