Sélection de la langue

Recherche

Déclaration nationale du Canada au débat public du Conseil de sécurité des Nations Unies sur Protéger la participation : combattre la violence dirigée contre les femmes dans les processus de paix et de sécurité

Le mardi 18 janvier 2022

Déclaration nationale du Canada prononcée par l'ambassadeur et représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies à New York lors du débat public du Conseil de sécurité des Nations Unies sur Protéger la participation : combattre la violence dirigée contre les femmes dans les processus de paix et de sécurité :

Vérifier contre livraison

C'est un honneur pour moi de m'adresser au Conseil au nom du Canada.

Tout d'abord, je tiens à souligner qu'avant de me joindre à vous aujourd'hui, je n'ai pas eu à craindre que mes paroles puissent m'exposer ou exposer ma famille à des représailles.

Or, pour de nombreuses femmes leaders, défenseures des droits de la personne, consolidatrices de la paix, et militantes, y compris celles qui s'adressent à ce Conseil, cette crainte est bien réelle et bien existante.

Ces femmes ont apporté des analyses d'une importance capitale pour le Conseil et pour nous tous. Elles ont élargi nos perspectives et nous ont aidés à diagnostiquer précisément les problèmes et à proposer des solutions éclairées. Cependant, nombre d'entre elles en ont payé lourdement le prix en subissant des représailles et des menaces directes.

Le danger qu'elles encourent reflète la réalité de la violence dirigée contre les femmes dans le monde entier, y compris au Canada. Car dans mon pays aussi, les femmes qui consacrent leur vie à la démocratie, à la paix et à la justice sont menacées et attaquées, autant virtuellement que physiquement.

Les femmes autochtones, les femmes de couleur et les autres femmes qui se heurtent déjà à plusieurs autres formes de discrimination sont particulièrement prises pour cible simplement parce qu'elles sont des femmes et qu'elles exercent leurs droits fondamentaux.

Nous devons agir ensemble maintenant et mettre en place les conditions sûres que le Conseil a demandées dans la résolution 2493.

Nous ne pouvons pas nous permettre de rester passifs devant les enjeux de la sécurité des femmes.

Le Canada fait partie d'un nombre croissant de pays qui ont adopté une politique étrangère féministe.

Dans le cadre des efforts qu'il déploie à l'international pour promouvoir l'égalité et la responsabilisation, le Canada prend également des mesures pour appuyer les artisanes de la paix d'une manière plus durable et plus flexible, notamment :   

Le Canada est également fier d'avoir fait une contribution de plus de 7 millions de dollars au Fonds des femmes pour la paix et l'aide humanitaire, dont 1,5 million de dollars seront consacrés à la fenêtre de réponse rapide.

Le pays a approuvé les directives de l'International Civil Society Action Network (ICAN) pour la protection des femmes qui œuvrent pour la paix.

Le Canada contribue également à la protection des femmes qui œuvrent à la défense des droits de la personne et à la consolidation de la paix en suivant les lignes directrices de Voix à risque.

À titre de coprésident du Réseau des points focaux pour les femmes, la paix et la sécurité en 2020-2021, le Canada a organisé une série de réunions sur le soutien et la protection des femmes œuvrant pour la paix.

Sur l'enjeu plus spécifique de la protection, des femmes consolidatrices de la paix de divers horizons et de différentes régions du monde ont demandé aux États membres de :

J'aimerais conclure en ajoutant ceci : il revient aux femmes de nous dire ce dont elles ont besoin pour leur soutien et leur protection. C'est à nous de continuer à leur tendre l'oreille, à nous d'agir.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: