Partenariat transpacifique (PTP) – Pérou

Pérou (2014)

PIB (milliards $) : 224,2
PIB par habitant ($) : 7 135
Taux de croissance du PIB (%) : 2,4
Consommateurs (millions) : 31,4
Principales importations mondiales : Machineries et appareils mécaniques; combustibles minéraux et pétrole; machineries électriques; véhicules; plastiques et produits dérivés

Exportations canadiennes de marchandises vers le Pérou(moyenne annuelle, 2012–2014) (valeur en millions de dollars canadiens)
Version texte

Exportations canadiennes de marchandises vers le Pérou (moyenne annuelle, 2012–2014) (valeur en millions de dollars canadiens)

  • Agriculture et agroalimentaire(360,1)
  • Bois et produits forestiers (33,9)
  • Machinerie industriel (80,7)
  • Equipements de construction (67,7)
  • Fer et acier (28,5)
  • Produits chimiques (24,7)
  • Autres produits industriels (168,6)

À l’heure actuelle, le Canada a un accord de libre-échange avec le Pérou. De 2012 à 2014, le Canada a exporté des marchandises au Pérou d’une valeur moyenne annuelle de 725,5 millions de dollars.

Complément à l’accès préférentiel existant au Pérou

L’Accord de libre-échange Canada–Pérou (ALÉCP) est entré en vigueur en 2009.

La majorité des droits de douane appliqués sur les marchandises entre le Canada et le Pérou ont été éliminés ou sont en voie de l’être dans le cadre de l’ALÉCP. Cela dit, les règles d’origines du Partenariat transpacifique (PTP) offriront aux producteurs et aux transformateurs canadiens une capacité accrue de s’approvisionner en matières premières dans les pays du PTP, tout en exportant principalement au Pérou.

Les producteurs et les transformateurs canadiens qui vont chercher leurs intrants au Pérou pourront continuer à le faire, tout en bénéficiant d’un accès préférentiel aux marchés des autres pays du PTP.

Au-delà des droits de douane

Le Canada et le Pérou profitent déjà de vastes engagements en vertu de notre accord de libre-échange bilatéral.

Cela étant dit, le TPP augmentera l’accès au marché péruvien pour les entreprises canadiennes dans plusieurs secteurs, comme les services juridiques, et les services de comptabilités, d’audits, et de vérifications.

En ce qui a trait à l’admission temporaire des gens d’affaires, de nouveaux engagements faciliteront la mutation temporaire de gens d’affaires au Pérou. Ces nouveaux engagements comprennent un meilleur accès pour certains professionnels et techniciens canadiens hautement qualifiés.

De plus, le PTP prévoit de nouveaux engagements qui permettront aux conjoints ou aux conjointes de certaines catégories de gens d’affaires canadiens de travailler au Pérou.

Les fournisseurs canadiens auront également un meilleur accès aux marchés publics d’approvisionnement au niveau infranational au Pérou.