Sélection de la langue

Recherche

Informations archivées

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Discussions exploratoires au sujet des relations commerciales Canada-MERCOSUR

Renseignements supplémentaires

Le 24 juin 2011, le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a annoncé que le Canada et le MERCOSUR allaient de l’avant avec la tenue de discussions exploratoires visant à améliorer leurs relations commerciales.

La première réunion a eu lieu du 31 mai au 1 juin, 2011 à Ottawa et une deuxième réunion a eu lieu du 4 au 6 octobre, 2011 à Montevideo, Uruguay. Une troisième réunion s’est tenue à Ottawa du 7 au 9 mai, 2012. Canada et MERCOSUR se sont engagés à explorer tous les domaines en s’efforçant d’identifier ceux où il pourrait y avoir un terrain d'entente. L'objectif de ces discussions est d'améliorer les relations commerciales bilatérales et de donner lieu à de nouvelles possibilités dans nos marchés respectifs. L'Uruguay est l’actuel président pro tempore du MERCOSUR, et ce jusqu'à la fin de Juin 2013. Le Venezuela prendra la relève de l'Uruguay pour un term de six mois jusqu'en décembre 2013.

Le MERCOSUR, aussi connu sous le nom de Marché commun du Cône sud, est une union douanière établie en 1991 par l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay. Ce bloc régional représente une présence économique très importante en Amérique latine. En 2010, les cinq membres du MERCOSUR avaient un PIB combiné de 3,3 billions de dollars et une population d’environ 278,2 millions d’habitants.

En 2012, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et le MERCOSUR s’est chiffré à près de 10,2 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de 33,9 p. 100 depuis 2006. Les exportations canadiennes de marchandises ont totalisé près de 4,1 milliards de dollars en 2012, et 98 p. 100 de celles-ci étaient destinées au Brésil et en Argentine (82 p. 100 et 14,3 p. 100, respectivement). Parmi les principales exportations, notons les engrais, les machines, les huiles et combustibles minéraux, le papier et le carton ainsi que les céréales. En 2012, les importations de marchandises du Canada en provenance du MERCOSUR ont représenté près de 6,5 milliards de dollars. La même année, plus de 98 p. 100 des importations du Canada en provenance des pays membres du MERCOSUR venaient du Brésil (61,4 p. 100) et de l’Argentine (33,9 p. 100). Les principales importations comprenaient les pierres et métaux précieux, les huiles et combustibles minéraux, les produits chimiques inorganiques, le sucre et les machines.

En 2010, le Brésil a représenté la part la plus importante d’exportations canadiennes de services vers les pays du MERCOSUR, lesquelles se sont élevées à 437 millions de dollars. Sont ensuite venues les exportations vers le Venezuela et l’Argentine, qui se sont chiffrées à 82 millions de dollars et 106 millions de dollars, respectivement (veuillez noter que les données pour le Paraguay et l’Uruguay ne sont pas disponibles).

À la fin de 2011, les stocks de l’investissement direct du Canada au MERCOSUR se sont élevés à plus de 13,8 milliards de dollars (environ 9.8 milliards de dollars au Brésil, 2,7 milliards en Argentine, 687 millions de dollars au Venezuela et 605 millions de dollars en Uruguay). En 2011, l’investissement étranger direct de l’Argentine au Canada s’est chiffré à 19 million de dollars, tandis que celui du Brésil a totalisé 18,6 milliards de dollars (veuillez noter que les données sur l’investissement pour le Paraguay, l’Uruguay et le Venezuela ne sont pas disponibles).

Le Canada a conclu des accords sur la promotion et la protection des investissements étrangers avec l’Argentine (1993), l’Uruguay (1999) et le Venezuela (1998). En 2011, le Canada et le Brésil ont signé un accord bilatéral sur le transport aérien, un accord de sécurité sociale ainsi que des protocoles d’entente sur la coopération olympique et sur l’efficacité de l’aide internationale en matière de développement. Les deux pays ont également signé, en novembre 2008, un accord de coopération scientifique et technologique.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: