Sélection de la langue

Recherche

Évaluation environnementale stratégique : Dimension internationale du Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord

Le Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord fournit une orientation globale en ce qui a trait aux priorités, aux activités et aux investissements du gouvernement du Canada dans l’Arctique jusqu’en 2030 - et même au-delà - afin de mieux harmoniser les objectifs stratégiques nationaux et internationaux du Canada avec les priorités des résidents de l’Arctique et du Nord. 

Une analyse détaillée de la dimension internationale du Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord a été menée conformément à la directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes. L’analyse a révélé que la question environnementale la plus importante en Arctique concerne les changements climatiques.

Étant donné que l’Arctique se réchauffe à un rythme plus de deux fois supérieur à la moyenne mondiale, la région subit des changements nombreux et variés, comme la fonte des glaces de mer et des glaciers, l’acidification des océans, le dégel du pergélisol et une perturbation des habitudes migratoires et de l’habitat de la faune. Ces changements ont une grande incidence sur les résidents de l’Arctique et du Nord, en particulier les Autochtones, qui vivent des ressources du territoire. La flore et la faune arctiques sont essentielles aux activités économiques, culturelles, sociales et cérémoniales des collectivités de l’Arctique et du Nord.

Bien que la protection de l’environnement arctique soit importante pour les résidents de l’Arctique et du Nord, ils désirent aussi que le Cadre accorde la priorité aux questions socioéconomiques et contribue à éliminer les écarts entre la partie Nord et la partie Sud du Canada en matière d’emploi, de revenus, d’éducation, d’espérance de vie et de sécurité alimentaire, pour nommer que quelques exemples.

L’analyse détaillée a porté sur des occasions que le Canada pourrait saisir afin de mettre à contribution sa politique internationale pour protéger l’environnement arctique tout en donnant suite à certains des enjeux socioéconomiques les plus pressants de la région. L’analyse a révélé que bon nombre des questions environnementales touchant l’Arctique requièrent une intervention coordonnée à l’échelle régionale ou mondiale. Par conséquent, la dimension internationale du Cadre devrait entraîner des effets environnementaux nets positifs importants. Il s’agit de prioriser les mesures qui favorisent la coopération internationale axée sur l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à ceux-ci, la réduction des contaminants, la protection du milieu marin et, notamment, le maintien de la biodiversité.

D’après l’analyse détaillée, le commerce international et les investissements étrangers pourraient constituer des outils permettant de diversifier l’économie du Nord et de la région arctique du Canada, et de réduire le recours aux grands projets liés aux ressources naturelles. L’analyse a mis en évidence des effets environnementaux néfastes pouvant découler d’investissements étrangers directs dans des projets d’exploitation des ressources naturelles, mais ces projets seraient régis par tous les règlements nationaux applicables en matière d’environnement.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: