Informations archivées

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Cinquième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Le Fonds mondial est le principal bailleur de fonds dans le monde pour des activités liées à la prévention et au traitement du sida, de la tuberculose et du paludisme. Il appuie des programmes partout sur la planète, en particulier dans les régions les plus touchées par ces maladies.

Au sujet de la Conférence

Les 16 et 17 septembre 2016, le Canada a offert aux leaders mondiaux la possibilité de se réunir à l’occasion de la cinquième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, à Montréal, au Québec dans le but de recueillir des fonds et de soutenir le Fonds mondial dans sa lutte pour mettre un frein à ces épidémies dévastatrices d’ici 2030.

Cette conférence est une occasion historique pour le Canada et le monde entier de mettre fin aux épidémies de trois des maladies les plus dévastatrices du monde — le sida, la tuberculose et le paludisme.

Pour y arriver, nous devons nous pencher sur la peur, la discrimination, l’inégalité entre les sexes, la violence, la stigmatisation et la pauvreté qui favorisent ces maladies. Nous devons :

  • établir des partenariats;
  • trouver des façons novatrices de financer les services de santé;
  • utiliser la technologie pour trouver des solutions créatives aux défis complexes auxquels nous faisons face;
  • faire participer activement les collectivités aux mesures visant à endiguer ces épidémies.

Une responsabilité collective

Dans le monde :

  • 3,2 milliards de personnes risquent de contracter le paludisme;
  • 9,6 millions de personnes ont contracté la tuberculose en 2014;
  • 36,7 millions de personnes vivaient avec le VIH à la fin de 2014; chaque semaine, 7 000 filles âgées de 15 à 24 ans sont infectées par le VIH.

Il nous faut davantage de mesures concrètes, de leadership, d’investissements judicieux, d’idées novatrices, de solutions pratiques, d’engagement.

C’est ainsi que nous empêcherons ces statistiques de gonfler.

Grâce à la collaboration, à l’échelle nationale et mondiale, avec nos partenaires de la santé et avec les jeunes et les personnes directement touchées par ces maladies, et à la mise en place de mesures favorisant l’autonomisation des femmes et des filles, afin qu’elles deviennent des agentes de changement, le Canada et le Fonds mondial sont déterminés à éliminer les obstacles qui favorisent ces épidémies.

Ensemble, nous pouvons « En finir. Pour de bon. »

Nous pouvons être la génération qui en finira avec le sida, la tuberculose et le paludisme.

Les jeunes sont la force motrice des changements sociaux. Sans eux, il sera impossible de surmonter les défis du développement à l’échelle mondiale, notamment d’enrayer le sida, la tuberculose et le paludisme.

C’est pourquoi le Fonds mondial a lancé la campagne « En finir. Pour de bon. » Grâce à votre passion et à votre créativité, nous pouvons travailler ensemble pour accélérer les changements et éliminer ces épidémies pour de bon.

Pour réaliser cet objectif, joignez-vous à la conversation et suivez-nous sur nos pages Facebook, Twitter, YouTube et Instagram.

Au cœur des priorités du Canada

Le Fonds mondial incarne les valeurs canadiennes — prendre soin des autres, aider les personnes dans le besoin et accorder la priorité à la santé de la communauté internationale, plus particulièrement les populations les plus pauvres et les plus vulnérables..

La contribution totale du Canada envers le Fonds mondial s’élève à 804 M $CA. Cela comprend un engagement à verser 785 M $CA au Fonds mondial pour 2017-2019 et un investissement de 19 M $CA au Fonds mondial pour l’initiative Wambo.org.

  • L’engagement du Canada à verser 785 M $CA au Fonds mondial pour 2017-2019 représente une hausse de 20 p. 100 par rapport à l’investissement octroyé à la dernière reconstitution des ressources.
  • Le financement du Canada de 19 M $CA appuiera le projet Wambo.org du Fonds mondial qui vise à simplifier l’accès à des fournitures médicales ainsi qu’à réduire les coûts qui y sont associés dans les pays en développement. Le projet permettra aux organismes et aux pays d’avoir accès aux fournitures certifiées de l’Organisation mondiale de la Santé au moyen d’un catalogue mondial en ligne de médicaments et de fournitures médicales accessibles et abordables.

Le Canada a versé plus de 2,8 G $CA au Fonds mondial depuis sa création en 2002.

Le Fonds mondial appuie des programmes dans plus de 100 pays. Ces programmes ont sauvé 20 millions de vies jusqu’à maintenant, principalement en Afrique, où le fardeau des maladies est le plus élevé. Le Fonds mondial compte sauver 22 millions de vies d’ici la fin de 2016.

Pour en savoir plus sur les défis et les priorités du Canada en matière de développement, prière de consulter la page Défis et priorités du développement.

Liens connexes

Date de modification: