Sélection de la langue

Recherche

Le Fonds canadien d’initiatives locales – Jamaïque (2022)

La date limite pour soumettre une proposition est maintenant passée. Nous vous remercions de votre intérêt.

Le Haut-commissariat du Canada en Jamaïque a le plaisir de lancer son appel annuel de propositions pour le Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL).

Description du programme

Le FCIL est un programme conçu pour soutenir des projets à petite échelle et à fort impact dans les pays en développement, qui est aligné aux domaines thématiques prioritaires d’engagement d’Affaires mondiales Canada. Le programme s’adresse aux projets conçus et élaborés principalement par des partenaires locaux. Les projets sont sélectionnés et approuvés par l’ambassade ou par le haut-commissariat canadiens pertinents. De plus, le FCIL sert à soutenir les relations bilatérales positives entre le Canada et les pays bénéficiaires et leurs sociétés civiles, en approfondissant les contacts et en soutenant les efforts locaux. Alors que le Canada poursuit son aide au développement international pendant la pandémie de COVID-19, l’une de ses plus grandes priorités est de soutenir les projets de développement locaux. Pendant que le monde tente de trouver son chemin dans la pandémie, les organisations locales ont un rôle clé à jouer dans la favorisation d’une relance solide. Les communautés et les organisations qui travaillent à atteindre les objectifs de développement durable (ODD) sont bien placées pour déterminer des solutions aux nouveaux défis. Alors que des partenaires de développement international des quatre coins du globe joignent leurs forces pour trouver leur chemin pendant cette période, le Haut-commissariat du Canada tire profit du FCIL pour soutenir les organisations jamaïcaines qui fournissent des services aux communautés et aux personnes les plus à risque. La crise actuelle, qui est à la fois une crise sanitaire et socioéconomique, aggrave les inégalités existantes et expose davantage les vulnérabilités aux niveaux familial, communautaire et national. Cette crise touche particulièrement les femmes, les filles et les autres groupes vulnérables qui présentent un risque accru de se retrouver dans des niveaux de pauvreté plus élevés. Nous vous encourageons à être créatifs dans votre réflexion, mais les projets qui se verront accorder la priorité seront ceux dont la réponse au développement sera la plus exhaustive, dont les projets qui répondent à un ou à plusieurs aspects de la réponse, notamment soutenir le leadership et l’indépendance économique, faire preuve d’innovation en réduisant les iniquités sur le plan numérique, renforcer les possibilités socioéconomiques et pédagogiques pour les femmes et les filles, créer de nouveaux modèles d’affaires et de nouvelles façons de fournir des produits et services qui créeront des moyens de subsistance durables et qui profitent aux communautés et aux personnes les plus pauvres. Cette année, en plus de l’appel de propositions habituel pour des projets locaux, le Fonds canadien cherche également à connaître des projets régionaux qui répondent à des problèmes de développement émergents dans la région. Les projets devront être complémentaires aux problèmes prioritaires canadiens, accroître la visibilité et/ou la défense des intérêts concernant les problèmes prioritaires pour le Canada et soutenir les personnes les plus vulnérables et marginalisées. Les projets régionaux doivent se concentrer sur la migration, le leadership autochtone et/ou la santé et l’atténuation des catastrophes (en réponse à la COVID-19). La contribution moyenne du FCIL pour les projets locaux est entre 10 000 $ et 25 000 $ canadiens.

La contribution moyenne du FCIL pour les projets régionaux est entre 30 000 $ et 35 000 $ canadiens. Consultez le convertisseur de devises pour connaître les équivalents en monnaie locale. Veuillez noter que toutes les contributions sont faites en dollars canadiens et ensuite converties dans la monnaie locale.

Présentation d’une demande

Organisations admissibles à un financement du FCIL

Voici les bénéficiaires admissibles :

La majorité du financement du FCIL doit être dirigée vers les organisations locales de la société civile (y compris les organisations non gouvernementales) et d’autres institutions travaillant au niveau local. D’autres entités, telles que des organisations internationales, intergouvernementales, multilatérales et régionales, peuvent bénéficier d’un financement, à condition qu’elles travaillent avec des partenaires locaux et sur des projets locaux conformes aux objectifs du FCIL. De même, les institutions gouvernementales municipales, régionales et nationales peuvent recevoir un financement, à condition que leurs projets soient essentiellement de nature locale. Le FCIL cherche toujours à financer des projets innovants qui donnent des résultats mesurables.

Priorités thématiques

Tous les projets locaux doivent être alignés à au moins une des priorités thématiques suivantes du FCIL :

Tous les projets régionaux doivent être alignés à au moins une des priorités thématiques suivantes du FCIL :

Les projets régionaux doivent tenir compte de la collaboration avec les groupes communautaires locaux, les organisations de la société civile (OSC) et les organisations non gouvernementales (ONG) dans tout pays admissible à recevoir de l’aide publique au développement (APD). Les pays admissibles à l’APD pris en considération comprennent ceux-ci : Antigua-et-Barbuda, le Bélize, la Dominique, la Grenade, Haïti, la Jamaïque, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines. Les projets régionaux qui sont exécutés par une organisation de la société civile locale ou une autre entité locale par rapport à une organisation multilatérale seront considérés de façon plus favorable. Seules les demandes d’organisations enregistrées en Jamaïque ou situées en Jamaïque seront acceptées. Une organisation peut présenter une demande pour un projet local et un projet régional. Une séance d’information sera convoquée afin de répondre aux questions propres à l’appel de propositions.

Analyse comparative entre les sexes

En 2017, le Canada a adopté la Politique d’aide internationale féministe. Cette politique favorise l’égalité entre les genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles en tant que moyens les plus efficaces de réduire la pauvreté et de bâtir un monde plus inclusif, plus pacifique et plus prospère. Conformément à cette politique, l’analyse comparative entre les sexes (ACS) est un élément obligatoire du processus de demande de financement de projet du FCIL. L’objectif de cet ajout est d’améliorer les résultats du programme du FCIL au chapitre de l’égalité des sexes. L’ACS exigera aux candidats de faire ce qui suit :

Veuillez noter que les consultations peuvent porter sur les éléments suivants, sans toutefois s’y limiter : parler aux femmes et aux filles de la communauté locale; aux femmes et à d’autres personnes qui travaillent pour des organisations de la société civile œuvrant au sein de la communauté locale; et aux femmes et aux hommes décideurs et initiateurs de changements qui ont une connaissance de la communauté locale. Si votre ACS n’est pas bien remplie, votre proposition peut ne pas être prise en considération.

Coûts admissibles

Les coûts suivants liés au projet sont admissibles à un financement du FCIL :

Les coûts suivants ne sont pas admissibles au financement au titre du FCIL :

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: