Annexe B : stratégie de l’apec pour des mpme vertes, durables et novatrices

  1. La Stratégie de l’APEC pour des MPME vertes, durables et novatrices servira de guide aux responsables des politiques de l’APEC pour créer un environnement propice à la participation des MPME à des activités telles que l’adoption de technologies vertes, l’utilisation de matériaux d’emballage et de conception écologiques, le respect des normes environnementales internationales et l’investissement socialement responsable, ce qui ferait de l’Asie-Pacifique une région durable et inclusive. La Stratégie décrira également les plans d’activités futurs rattachés à la promotion des MPME vertes et durables par les différentes tribunes de l’APEC.
  2. Nous invitons les économies membres de l’APEC à examiner les mesures suivantes :
    1. Sensibilisation à la dimension écologique aux fins du renforcement de la compétitivité auprès des divers intervenants :
      • Nous sommes conscients du fait que les petites entreprises ont tendance à se concentrer principalement sur les avantages économiques, mais qu’elles pourraient tirer profit d’une meilleure compréhension des impacts sociaux et environnementaux. Nous recommandons aux économies membres de promouvoir la sensibilisation à la dimension écologique auprès des divers intervenants, de la manière suivante :
        • fournir de l’information et des conseils appropriées sur les avantages du virage vert et les façons d’amener les MPME à le prendre;
        • encourager les grandes entreprises et les entreprises vertes prospères à échanger les pratiques exemplaires sur l’adoption d’un modèle d’affaires écologique pour que les MPME puissent accroître leurs possibilités de participer aux marchés internationaux dans lesquels les normes écologiques sont largement reconnues;
        • sensibiliser la jeune génération à l’économie verte, à la prise de conscience de l’environnement et au développement durable dans le but d’améliorer sa compréhension et sa demande de produits et de services écologiques.
    2. Formation et développement des compétences destinés aux MPME :
      • Nous sommes conscients que la plupart des MPME n’ont pas la capacité d’adopter des pratiques favorisant l’économie verte. De plus, elles n’ont ni les compétences suffisantes pour adopter des technologies vertes et novatrices ni une culture numérique suffisante. Les gouvernements peuvent jouer un rôle important dans le renforcement des capacités des MPME à accéder à l’innovation et aux technologies, à être concurrentielles sur le marché international et à participer aux chaînes de valeur mondiales. Les gouvernements peuvent également contribuer à combler le fossé numérique en offrant les programmes et les cours de formation nécessaires et en soutenant les efforts déployés par les MPME vertes pour communiquer efficacement aux consommateurs potentiels les caractéristiques uniques de leurs produits et services respectueux de l’environnement.
      • Nous reconnaissons aussi qu’un certain nombre de MPME sont des fournisseurs de grandes entreprises, peut-être par le truchement de programmes d’approvisionnement écologique. Nous saluons donc la collaboration des grandes entreprises qui proposent des pratiques exemplaires et des programmes de mentorat visant à soutenir l’écologisation des MPME. En outre, nous encourageons ces entreprises, les universités et les responsables gouvernementaux concernés à échanger de l’information pertinente afin d’améliorer leurs connaissances et leur capacité à développer de futures MPME vertes.
    3. Promouvoir le respect des normes internationales connexes et l’élaboration d’un cadre stratégique intégré à l’échelle régionale et nationale :
      • Nous soutenons les économies membres de l’APEC dans le lancement d’outils stratégiques visant à créer un environnement propice à la participation des MPME à des activités vertes. Ces outils peuvent comprendre l’établissement de certifications et de normes vertes, de systèmes d’étiquetage écologique conformes aux normes internationales, sans oublier la mise en œuvre efficace des lois environnementales. Nous invitons aussi les économies membres de l’APEC à assurer la mise en œuvre efficace des normes internationales connexes au sein des MPME. De plus, nous soutenons les politiques et les cadres réglementaires qui réduisent les obstacles au commerce et facilitent l’exportation de produits verts par les MPME et qui aident les MPME vertes à investir à l’étranger.
      • Il faudrait également renforcer les partenariats entre les intervenants, y compris les divers organismes concernés, le secteur privé et le milieu universitaire, pour mettre en avant les politiques en faveur des entreprises vertes.
    4. Offrir des mesures incitatives et promouvoir la science, la technologie et l’innovation (STI), de même qu’Internet et l’économie numérique, afin d’accroître l’accès des MPME aux marchés :
      • Nous invitons les économies membres de l’APEC à créer des mesures incitatives pour faciliter le virage des MPME vers l’économie verte. Nous encourageons les universités et les établissements de recherche, en tant que sources de technologies vertes dans la région de l’APEC, à mener des recherches conjointes visant à promouvoir l’innovation verte applicable aux MPME.
      • Nous reconnaissons l’importance des plateformes de commerce électronique comme moyen d’accroître les ventes de produits et services écologiques et de rendre les produits écologiques plus accessibles aux acheteurs. De plus, nous accueillons favorablement le soutien des membres de l’APEC à l’innovation des MPME dont les efforts sont axés sur le développement et la commercialisation de produits hautement applicables et sur les programmes de renforcement des capacités qui soutiennent l’innovation des MPME sur le plan des produits, des procédures, du marketing et de la gestion, etc.
      • Nous exhortons les membres de l’APEC à promouvoir des mesures incitatives en faveur des prix de l’innovation, des initiatives et des industries créatrices et vertes, à échanger les pratiques exemplaires sur l’adoption de technologies appropriées parmi les MPME afin de soutenir une production accrue, à coordonner les politiques et les pratiques réglementaires susceptibles d’optimiser le potentiel des MPME de contribuer à l’innovation et à la croissance verte, et à renforcer le partenariat public-privé à l’appui de l’innovation des MPME.
      • Nous encourageons la mise en place de mécanismes appropriés pour la diffusion et la facilitation des technologies commerciales au sein de l’APEC afin de favoriser la transition des MPME vers des technologies vertes.
    5. Promouvoir l’élaboration de chaînes d’approvisionnement vertes et l’établissement de réseaux de MPME vertes, durables et novatrices :
      • Nous encourageons les gouvernements à faire des achats publics écologiques et les grandes entreprises à adopter des politiques d’achats écologiques afin d’encourager les fournisseurs de MPME à fournir des biens et des services écologiquement durables. Nous encourageons également les partenariats entre les MPME vertes, durables et novatrices. Nous soutenons la mise en place de réseaux de MPME vertes, durables et novatrices et prônons l’utilisation du commerce électronique comme moyen d’étendre la chaîne d’approvisionnement verte.
      • Nous invitons les économies membres de l’APEC à mettre en place des réseaux mondiaux et régionaux d’innovateurs et d’accélérateurs de MPME (p. ex. consortium de stages, alliance de services pour PME de l’APEC, centres d’innovation, instituts de la chaîne d’approvisionnement, réseaux de femmes et de jeunes) dans le cadre d’un écosystème qui soutient la création d’entreprises, renforce les capacités d’innovation des MPME et la collaboration entre les MPME, les grandes entreprises et les universités.
  3. Les mesures prioritaires pour l’écologisation des MPME mentionnées ci dessus devraient reposer sur l’approche des partenariats public-privé (PPP) et faire la promotion des avantages offerts aux MPME locales et aux collectivités.
  4. Cinq secteurs peuvent être pris en compte, à l’étape initiale, dans la Stratégie, notamment :
    • la biomasse et l’énergie renouvelable;
    • la construction et les bâtiments verts;
    • le tourisme;
    • les industries de l’alimentation;
    • le textile.
    Nous invitons les économies membres à se porter volontaires pour être des économies championnes responsables de la promotion des MPME vertes et durables dans les secteurs pilotes proposés, par exemple en lançant les projets ou en organisant des activités pertinentes.
  5. Dans l’élaboration de la Stratégie, les économies membres doivent s’entendre sur les paramètres susceptibles de contribuer à déterminer ce qu’est une MPME verte, durable et novatrice, en tenant compte des indicateurs de croissance écologique en place élaborés par d’autres organisations, dont l’OCDE et le PNUE.

Mise en œuvre

  1. Étant donné qu’il s’agit d’un enjeu transversal, la collaboration interorganisationnelle sera nécessaire. Outre le Groupe de travail de l’APEC sur les PME, d’autres tribunes de l’APEC pourraient envisager de déployer des efforts pour promouvoir des MPME vertes et durables, notamment le Comité du commerce et de l’investissement (CCI) pour encourager la participation des MPME aux chaînes de valeur vertes, le Comité économique sur la réforme structurelle vers une économie verte, le Groupe de travail sur le développement des ressources humaines (GTDRH) sur l’éducation, le développement des compétences et la formation sur les valeurs de l’économie verte, le Groupe de l’énergie, le Groupe des transports, le Partenariat stratégique en science, technologie et innovation (PPSTI), le Partenariat politique sur la sécurité alimentaire, le Groupe du tourisme, entre autres, de même que le Conseil consultatif des gens d’affaires (ABAC) de l’APEC sur le renforcement des PPP liés à l’écologisation des MPME. Il serait également souhaitable de s’associer et de collaborer avec les organisations et experts concernés, tels que l’OCDE, l’ONUDI et le PNUE.
  2. Une fois la Stratégie entérinée, le GTPME effectuera un inventaire et un examen annuels des projets, des activités et des initiatives de l’APEC qui font la promotion de MPME vertes, durables et novatrices au cours de la période 2018-2022, en se fondant, sans s’y limiter, sur l’inventaire préparé par le Secrétariat de l’APEC, tel qu’il a été présenté dans l’annexe. Les économies membres de l’APEC pourraient envisager d’effectuer un examen de la Stratégie en 2020 à mi-parcours afin de suivre les progrès accomplis et d’assurer une mise en œuvre efficace.
Date de modification: