Annexe D : plan d’action pour un développement rural-urbain qui renforce la sécurité alimentaire et la croissance de la qualité

But

Le Plan d’action pour un développement rural-urbain qui renforce la sécurité alimentaire et la croissance de la qualité (PA) prend appui sur le Cadre stratégique de développement rural-urbain pour le renforcement de la sécurité alimentaire et la croissance de la qualité, en vue de réaliser la Feuille de route pour la sécurité alimentaire vers l’an 2020 de l’APEC et le Plan directeur de l’APEC de 2014 sur la connectivité. Le PA favorisera un programme d’apprentissage pour la région de l’APEC sur le développement rural-urbain ainsi qu’un effort plus coordonné pour relever les défis associés à la sécurité alimentaire et à la croissance de la qualité qui se posent dans une région qui s’urbanise rapidement. Le PA sera exécuté par le Partenariat politique sur la sécurité alimentaire (PPSA). Le PPSA veillera à ce que les activités du PA s’harmonisent avec celles de l’APEC et d’autres instances internationales connexes.

Contexte

Nous nous dirigeons rapidement vers un monde majoritairement urbain, et les zones urbaines représentent de plus en plus la part prédominante de la consommation alimentaire dans la région de l’Asie-Pacifique. Selon les estimations de la Banque mondiale, la population urbaine dans la région de l’APEC devrait passer de 1,77 milliard en 2014 (61 % de la population totale) à 2,38 milliards en 2050 (77 % de la population totale). La population urbaine de l’Asie passera de 48 % à 64 %, tandis que celle de l’Amérique latine passera de 80 % à 90 %. La croissance urbaine, conjuguée à l’inégalité économique et aux liens entre les villes et les campagnes, signifie que l’insécurité alimentaire et la pauvreté dans les villes deviendront également une préoccupation croissante, parallèlement à la pauvreté dans les zones rurales. Cette situation créera un fardeau supplémentaire pour les populations vulnérables, en particulier les femmes, les enfants et la population vieillissante, car ces groupes sont les plus durement touchés par la pauvreté, l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Le processus d’urbanisation et la transformation de l’agriculture, de l’aquaculture, des systèmes alimentaires et des espaces ruraux présentent des défis et des possibilités pour une croissance inclusive et l’éradication de la pauvreté, la durabilité économique, environnementale et sociale, et la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Les régimes alimentaires dans la région de l’APEC sont également en transition. Dans les économies asiatiques et latino-américaines en développement, de 65 % à 75 % des dépenses alimentaires urbaines sont consacrées aux produits alimentaires non céréaliers de grande valeur. De plus, environ 60 % à 75 % de ces dépenses sont consacrées aux aliments transformés à divers degrés. Les aliments continuent d’être produits principalement dans les zones rurales, ce qui fait en sorte que les populations urbaines sont dépendantes des achats d’aliments. L’urbanisation a donc conduit à la nécessité d’une transformation rurale, notamment en ce qui concerne les possibilités d’emploi à la ferme et à l’extérieur de la ferme pour les jeunes, les technologies innovantes dans toute la chaîne de valeur, ainsi que la croissance rapide du volume de denrées alimentaires transitant par les chaînes de valeur rurales-urbaines. En outre, les catastrophes naturelles et les phénomènes météorologiques extrêmes, y compris ceux liés aux changements climatiques, pourraient avoir une incidence sur l’agriculture, l’aquaculture et les pêches, les infrastructures ainsi que les chaînes d’approvisionnement reliant les zones rurales et les zones urbaines. Par conséquent, il est nécessaire de mettre l’accent sur les liens et les approches entre les zones rurales et les zones urbaines de manière globale et intégrée afin de relever pleinement les défis et d’optimiser les possibilités offertes par la transformation rurale et le développement urbain durable.

Objectifs

Les principaux objectifs du PA sont les suivants : 

Accroître les connaissances, l’information et l’échange d’expériences concernant les bonnes pratiques et les leçons apprises.

Utiliser la structure actuelle de l’APEC pour fournir aux économies de l’APEC des moyens de mieux échanger leurs expériences et promouvoir la coopération économique afin d’améliorer la sécurité alimentaire et la croissance de la qualité.

Renforcer les capacités des économies de l’APEC à traiter les liens entre les zones rurales et les zones urbaines afin d’améliorer la sécurité alimentaire et la croissance de la qualité.

Approche générale

Le PA demande aux économies membres d’élaborer des activités fondées sur les stratégies décrites dans le cadre stratégique et d’examiner le rôle du secteur privé dans ces activités. Les mesures doivent être volontaires et les économies membres ont le pouvoir discrétionnaire d’entreprendre toutes les activités ou certaines d’entre elles en fonction de leur situation intérieure respective.
Le Plan d’action vise à relever les défis liés au développement rural-urbain et à la sécurité alimentaire dans quatre domaines simultanément, tels qu’ils sont définis dans le cadre stratégique, à savoir :

  1. Développement économique inclusif
  2. Gestion durable des ressources naturelles
  3. Volet social
  4. Efficacité administrative

En tant que dirigeant de la coordination et de l’exécution, le PPSA supervisera et gérera le PA. À ce titre, le PPSA est chargé de fournir des orientations sur la pertinence des activités à élaborer et à proposer dans le cadre du présent PA. À cette fin, il effectue régulièrement l’examen et à l’évaluation des notes conceptuelles. Ces travaux devraient comprendre la détermination des activités qui sont appropriées dans le cadre du PPSA et qui ne font pas double emploi avec les travaux d’autres groupes de travail de l’APEC et d’autres tribunes internationales.

Principales mesures

Les économies sont invitées à prendre des mesures qui commencent par 1) le regroupement et la diffusion des connaissances sur les liens entre les zones rurales et les zones urbaines pour la sécurité alimentaire et la croissance de la qualité pour passer ensuite à 2) l’échange des pratiques exemplaires et des leçons apprises, pour finalement passer à 3) la mise à l’essai de nouvelles politiques et de nouveaux partenariats, projets et programmes visant à améliorer la sécurité alimentaire et la croissance de la qualité dans tout le continuum rural-urbain.

Les activités permettant de concrétiser ces mesures clés pourraient comprendre les suivantes :

Ces activités devraient s’harmoniser avec les quatre thèmes simultanés du cadre stratégique énumérés dans l’approche générale.

Suivi et évaluation

Au cours de l’année 2018, le PPSA suivra les progrès réalisés relativement à l’atteinte des objectifs et des buts du cadre stratégique et du PA. Au besoin, le PPSA mettra davantage l’accent sur le volet de travail destiné à encourager la collaboration et l’échange des connaissances sur des éléments plus précis du développement rural-urbain afin de réaliser des progrès importants dans des domaines clés.

Document évolutif

Le PPSA examinera le PA, en discutera et le mettra à jour pour les années ultérieures de mise en œuvre. Le processus d’examen et de mise à jour se veut flexible et devrait être fondé sur les progrès réalisés par rapport à la version la plus récente du PA. Tout au long de l’année, les économies membres peuvent ajouter ou réviser des activités.

Annexe : Activités possibles pour 2018-2020
N◦Activités possiblesDomaines du Cadre stratégiquePrincipales économies possiblesCalendrier proposé
1Regrouper et diffuser les connaissances pour réduire la perte et le gaspillage des aliments, et promouvoir la salubrité et la qualité des aliments tout au long de la chaîne de valeur alimentaire, en appliquant des politiques et des programmes novateurs dans le contexte du développement rural-urbainDéveloppement économique inclusifTaïpei chinois2018-2020
2Regrouper et diffuser les connaissances, les politiques et les règlements sur l’agriculture urbaineDéveloppement économique inclusif 2018-2020
3Développer et exploiter le système d’information en ligne de l’APEC, dans le cadre de la Plateforme d’information Asie-Pacifique sur la sécurité alimentaire (PIAP), sur la production, la distribution et le financement alimentairesDéveloppement économique inclusifLe Japon, en collaboration avec d’autres économies2018-2020
4Organiser des ateliers pour faire connaître les pratiques exemplaires en matière de gouvernance ruraleEfficacité administrative 2018
5Réaliser une étude par économie sur la transformation du travail ruralVolet socialViet Nam2019-2020
6Mettre à l’essai des modèles de chaîne de valeur pour des spécialités locales au VietnamDéveloppement économique inclusifViet Nam2018-2020
7Organiser un atelier sur les PPP dans l’agriculture pour diffuser les bonnes pratiques sur la création de liens entre les zones rurales et les zones urbainesDéveloppement économique inclusifThaïlande2019-2020
8Organiser un atelier sur l’échange des connaissances et des pratiques en matière de développement agricole durable dans le contexte de la philosophie de l’économie de la suffisanceGestion durable des ressources naturellesThaïlande2019-2020
Date de modification: