Déclaration de la Présidence sur l’appui au système commercial multilatéral
Port Moresby, Papouasie-Nouvelle-Guinée, le 26 mai 2018

  1. Cette déclaration de la Présidence sur l’appui au système commercial multilatéral reflète son évaluation des points de vue dominants des économies membres de l’APEC.
  2. Les ministres ont salué la récente amélioration des perspectives économiques mondiales et régionales. Nous reconnaissons l’importance du commerce international pour stimuler la croissance économique, soutenir la création d’emplois et stimuler la prospérité et le développement.
  3. Nous réitérons notre engagement à réaliser des marchés libres et ouverts dans la région Asie-Pacifique et réaffirmons l’importance du commerce international pour la création d’emplois. Nous soulignons donc l’importance d’assurer le fonctionnement efficace d’un système commercial multilatéral fondé sur des règles, transparent, non discriminatoire, ouvert et inclusif, tel qu’incarné par l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
  4. Reconnaissant l’importance du système commercial multilatéral, nous nous efforcerons de travailler ensemble pour l’appuyer, le renforcer et l’améliorer. Parallèlement, nous continuerons de veiller à ce que les règles de l’OMC soient appliquées de manière rapide et efficace. Nous réitérons l’importance du travail de surveillance du commerce de l’OMC, lequel est essentiel au fonctionnement du système commercial multilatéral en assurant plus de transparence et en permettant de comprendre les politiques et les pratiques commerciales des membres.
  5. Nous soulignons que la libéralisation et la facilitation du commerce sont essentielles à la réalisation d’une croissance mondiale durable et demeurons déterminés à maintenir le leadership de l’APEC pour promouvoir des marchés libres et ouverts. C’est pourquoi nous réaffirmons notre engagement à maintenir l’ouverture de nos marchés et à lutter contre les mesures protectionnistes qui faussent le marché, et nous réitérons la promesse de nos dirigeants de prolonger l’engagement de statu quo jusqu’à la fin de 2020.
  6. En nous rappelant les résultats de la 11e Conférence ministérielle de l’OMC, nous nous engageons à mettre en œuvre la décision ministérielle de Buenos Aires sur les subventions à la pêche et le programme de travail sur le commerce électronique. Nous sommes d’accord pour faire progresser les discussions sur les initiatives relatives aux négociations sur le commerce électronique, la facilitation des investissements, la réglementation nationale des services, les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) de même que le commerce et l’autonomisation économique des femmes.
  7. Nous nous réjouissons de la ratification de l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE) de l’OMC par toutes les économies membres, ce qui démontre l’engagement de l’APEC et son soutien au système commercial multilatéral. Nous demandons sa mise en œuvre intégrale et reconnaissons qu’elle contribue à procurer des avantages concrets et étendus à toutes les économies et démontre la capacité de l’OMC à produire des résultats pratiques et axés sur le développement.
  8. Nous reconnaissons le travail de l’APEC sur l’élimination des subventions à l’exportation et demandons instamment aux économies de se conformer à la décision sur les subventions à l’exportation de produits agricoles conformément à la Décision ministérielle de Nairobi adoptée lors de la 10e Conférence ministérielle de l’OMC.
  9. Nous reconnaissons la contribution de l’Accord sur les technologies de l’information (ATI) à la promotion du programme d’économie numérique de l’APEC et encourageons les économies à participer à l’expansion de l’ATI.
Date de modification: