Le Canada et les régions circumpolaires

L'Arctique est au cœur de l'identité, de la prospérité, de la sécurité, des valeurs et des intérêts du Canada. L'Arctique compte pour 40 % du territoire canadien, et plus de 200 000 personnes y vivent, dont plus de la moitié sont Autochtones.

De nombreux ministères du gouvernement du Canada, tant au pays qu'à l'étranger, participent à l'avancement des priorités du Canada dans l'Arctique.

Le Canada s'est engagé à aborder les enjeux suivants :

Affaires mondiales Canada et l’Arctique

Affaires mondiales Canada est chargé de coordonner et de diriger les aspects internationaux de l'engagement du Canada dans l'Arctique. Ce travail est principalement effectué par le Secteur des relations nordiques et polaires, à Ottawa, le Centre international de l'Arctique canadien (CIAC), à Oslo, en Norvège, et les ambassades canadiennes dans le monde. Le Canada est un membre actif du Conseil de l'Arctique, principal forum international de coopération dans l'Arctique.

Les principaux objectifs d'Affaires mondiales Canada dans l'Arctique circumpolaire sont les suivants :

Le Cadre de politique pour l’Arctique et le Nord

En septembre 2019, le Canada a publié le Cadre de politique pour l'Arctique et le Nord, qui guide de façon générale les priorités, les activités et les investissements du gouvernement du Canada dans l'Arctique jusqu'en 2030 et au-delà. Élaboré en partenariat avec la population nordique, les gouvernements territoriaux et provinciaux, les Premières Nations ainsi que les Inuits et les Métis, le Cadre remplace la Stratégie pour le Nord de 2009 et l'Énoncé sur la politique étrangère du Canada pour l'Arctique de 2010. Pour atteindre des résultats internationaux précis, Affaires mondiales Canada mettra en œuvre une politique internationale de l'Arctique établissant les domaines prioritaires de l'engagement international du Canada dans l'Arctique, notamment : renforcer l'ordre international fondé sur des règles, accroître l'engagement avec les États arctiques et non arctiques, et définir plus clairement les limites de l'Arctique canadien. Pour obtenir des mises à jour sur l'Arctique de la part d’Affaires mondiales Canada, suivez-nous sur Twitter à @CanadaArctique.

Présentation du Canada à la Commission des limites du plateau continental

Le 23 mai 2019, le Canada a déposé un mémoire de 2 100 pages à la Commission des limites du plateau continental, aux Nations Unies. Cette démarche fait suite à une décennie de travaux scientifiques et juridiques visant à déterminer les limites de la masse continentale sous-marine du Canada dans l'Arctique. Il s'agit de la première étape du processus prévu par la Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer en vue de l’obtention d’une reconnaissance internationale des limites extérieures du plateau continental dans l'océan Arctique.

La 12e réunion ministérielle du Conseil de l’Arctique

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Marc Garneau, a participé à la 12e réunion ministérielle du Conseil de l’Arctique le 20 mai 2021. Le ministre Garneau a également représenté Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada au nom de l'honorable Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord.

Créé au Canada il y a 25 ans, le Conseil de l’Arctique demeure le principal forum de coopération sur les questions liées à l’Arctique entre les États de l’Arctique et les peuples autochtones. Lors de la réunion ministérielle, le ministre Garneau a annoncé l’établissement d’un secrétariat permanent pour le Groupe de travail sur le développement durable du Conseil à l’Institut nordique du Québec de l’Université Laval, à Québec, et a signé la Déclaration ministérielle avec ses 7 homologues ministériels.

Déclaration de Reykjavik 2021

Le Canada et l’Antarctique

Lors de la 43e réunion consultative du Traité sur l’Antarctique, qui s’est tenue à Paris, en France, du 14 au 24 juin 2021, le Canada a annoncé son intention de demander le statut de partie consultative au sein du Système du Traité sur l’Antarctique. Le Canada reconnaît que le Système du Traité sur l’Antarctique est le principal mécanisme multilatéral de prise de décisions sur la réglementation et la gestion de l’Antarctique, et il s’engage à trouver des solutions pacifiques et respectueuses de l’environnement aux problèmes mondiaux actuels et émergents. En tant que chef de file international sur les questions polaires et avec des liens étroits avec la recherche, le tourisme, la gouvernance et l’histoire de la région, il est temps pour le Canada de jouer un rôle plus actif en tant qu’intendant de l’Antarctique. Le Canada participe depuis longtemps aux réunions consultatives annuelles du Traité sur l’Antarctique en tant que partie non consultative et prend une part active aux discussions sur la gouvernance de l’Antarctique. Avec cette demande, le Canada cherche à obtenir le droit de vote aux côtés de 29 autres États membres consultatifs.

Apprenez-en davantage sur le système du Traité de l’Antarctique et la contribution de longue date du Canada à la recherche en Antarctique. (Savoir polaire Canada)

Liens connexes

Date de modification: