Declaration de dinard sur le partenariat pour une strategie globale et durable de lutte contre les trafics illicites dans la region du Sahel

Débattant de la situation dans la région du Sahel, nous sommes convenus de la nécessité urgente de lutter contre le trafic illicite de drogues, d’armes légères et de petit calibre (ALPC), la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants, du fait notamment que ces activités criminelles alimentent l’instabilité et la corruption, mettent en danger l’état de droit et les efforts de paix, constituent un terreau fertile pour les organisations terroristes et contribuent à la dégradation de la situation humanitaire. L’influence des groupes criminels fragilise les efforts nationaux et internationaux visant à offrir de meilleures opportunités aux personnes participant à l’économie licite.

La lutte contre le trafic illicite de stupéfiants et des ALPC constitue un défi lié à la lutte contre le terrorisme et son financement, de même qu’à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. En outre, les migrants se trouvant au Sahel et en Afrique du Nord peuvent être vulnérables à diverses formes de traite des êtres humains, notamment le travail forcé et la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle.

Plusieurs programmes de coopération sont en place mais les résultats sont jusqu’à présent trop limités du fait de l’ampleur du problème, du manque de capacités, de la présence limitée des autorités étatiques dans les zones vulnérables ainsi que de la nécessité d’une coordination renforcée et d’un suivi soutenu de l’aide internationale.

Le caractère multidimensionnel de la lutte contre le trafic exige une réponse régionale intégrée en matière de développement et de sécurité tenant compte des dynamiques intrarégionales en Afrique de l’Ouest.

Nous décidons donc de lancer une Initiative en vue d’un nouveau Partenariat pour une stratégie globale et durable de lutte contre le trafic illicite de drogues et d’ALPC, la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants dans la région du Sahel.

En qualité de participants à ce partenariat, nous nous engageons à :

Date de modification: