Document de mobilisation publique du G7 - Investir dans la croissance économique qui profite à tout le monde

Version PDF

La coopération économique par l’intermédiaire du G7 contribue dans une large mesure à soutenir la classe moyenne du monde ainsi que ceux et celles qui travaillent fort pour en faire partie, notamment en veillant à ce que les avantages de la croissance économique soient partagés par tous. Cela signifie promouvoir des solutions novatrices et sexospécifiques pour relever des défis communs comme l’inégalité croissante, la nature changeante du travail et la pauvreté persistante.

L’autonomisation des femmes et des filles est un élément central de ces efforts. Lorsqu’on donne aux femmes et aux filles des chances égales de réussir, celles-ci peuvent devenir de puissants agents de changement et contribuer à stimuler davantage la croissance économique, à favoriser la paix et la coopération et à améliorer la qualité de vie des membres de leur collectivité. Les gouvernements peuvent aussi promouvoir l’égalité en augmentant la participation des femmes au sein du marché du travail, en protégeant les droits des travailleurs et en favorisant la croissance de la classe moyenne.

Il est clair que certains défis mondiaux créent un malaise : les progrès technologiques changent la nature du travail; la mondialisation est de plus en plus perçue comme une cause de l’inégalité; la croissance observée à l’échelle mondiale varie d’un pays à l’autre; les changements démographiques et climatiques exercent de la pression sur les pays du monde entier, surtout les États fragiles et touchés par un conflit. Cependant, ces défis s’accompagnent aussi d’innombrables possibilités, lesquelles tous les pays doivent saisir ensemble.

Le G7 est particulièrement bien positionné pour s’attaquer aux défis mondiaux les plus pressants et mettre en œuvre des solutions viables et durables, notamment en assurant l’équité et l’égalité des chances entre les sexes et les générations. Une véritable coopération économique mondiale ne néglige aucune personne et aucun pays. Des stratégies proactives visant à aider la main-d’œuvre à acquérir de nouvelles compétences et capacités contribueront à créer des possibilités d’emploi plus résilientes aux perturbations mondiales qui suscitent de l’anxiété chez les travailleurs.

En outre, le G7 peut promouvoir l’innovation et la recherche dans des secteurs d’intérêt économique, environnemental et social. Par exemple, des innovations et des technologies sexospécifiques peuvent aider à régler le problème de la sous-représentation des femmes parmi les innovateurs et les entrepreneurs. Des partenariats entre le gouvernement, l’industrie et le milieu universitaire des nations du G7 visant à stimuler les progrès scientifiques, commerciaux et sociaux peuvent non seulement contribuer à accroître la prospérité, mais aussi à améliorer les sociétés. Parmi les domaines d’intervention privilégiés, mentionnons l’énergie et le changement climatique, l’égalité entre les sexes, les soins de santé et le vieillissement, les villes intelligentes et la densité urbaine, ainsi que les pénuries de nourriture et d’eau.

Un commerce progressiste et ouvert régi par un système fondé sur des règles permet de faire en sorte que les avantages créés profitent à tous les citoyens des régions urbaines et rurales, et que tous les gens, y compris les femmes et les jeunes, disposent des compétences et des outils dont ils ont besoin pour s’adapter à la nature changeante du travail et réussir dans l’économie mondiale de demain.

Par ailleurs, il est plus facile de réaliser une croissance au service de tous lorsque les principes de l’équité sont respectés. Le G7 doit continuer de promouvoir une plus grande équité fiscale et de combattre l’évitement fiscal et l’évasion fiscale, de sorte que tout le monde paie sa juste part et que le un pour cent des plus riches de la population ne reçoive pas des avantages injustes par rapport au reste de la population.

Le G7 doit aussi porter une attention particulière aux personnes les plus vulnérables et à celles les plus susceptibles d’être laissées pour compte. Il est toujours important de trouver des moyens novateurs de financer le développement international afin de réaliser les objectifs de développement durable des Nations Unies énoncés dans le Programme 2030. Cela comprend l’établissement de partenariats novateurs avec le secteur privé, l’optimisation des ressources disponibles pour répondre aux besoins des pays en développement, et l’apport d’un soutien à la pleine participation des femmes et des filles à l’économie et à tous les segments de la société en éliminant les obstacles à leur participation dans le marché du travail et leur collectivité.

Historiquement, les pays s’aident les uns les autres à réussir en misant sur ce qu’ils ont en commun. Nous voulons tous améliorer la vie de nos citoyens. Aujourd’hui, les pays se doivent de montrer à leurs citoyens comment la collaboration peut procurer des avantages réels pour l’ensemble de la population, et rétablir l’optimisme et la confiance chez la classe moyenne du monde entier.

Questions

  1. Quels sont les meilleurs moyens pour le G7 de renforcer la classe moyenne et stimuler sa croissance? Comment le G7 peut-il contribuer à un monde plus juste où les avantages de la croissance économique sont partagés par tous, y compris les femmes et les jeunes?
  2. Comment le G7 peut-il améliorer l’accès des femmes et des filles aux ressources, à l’éducation et aux services financiers et le contrôle qu’elles exercent à cet égard? Comment le G7 peut-il aider à combler l’écart salarial entre les sexes? Quelles initiatives et politiques du secteur public pourraient être mises en place pour mieux autonomiser les femmes et les filles?
  3. Comment le G7 peut-il accroître le recours aux sources de financement novatrices destinées aux pays en développement pour favoriser le développement économique durable? Comment le G7 peut-il faire en sorte que les systèmes financiers internationaux soient adaptés aux réalités et aux défis des pays en développement?
  4. Quelles stratégies novatrices et transformatrices le G7 peut-il promouvoir et appuyer pour mettre en œuvre le Programme de développement durable d’ici 2030 des Nations Unies? Comment le G7 peut-il assurer la pleine participation des pays en développement à la conversation sur la croissance au service de tous?
Date de modification: