Communiqué du Groupe de Lima

Le 21 mars 2019

Les gouvernements de l'Argentine, du Brésil, du Canada, du Chili, de la Colombie, du Costa Rica, du Guatemala, du Guyana, du Honduras, du Panama, du Paraguay, du Pérou et de Sainte-Lucie, membres du Groupe de Lima, rejettent et condamnent fermement la détention illégale de M. Roberto Marrero et l'inacceptable violation de la propriété privée du député Sergio Vergara.

Le Groupe de Lima exige que le régime illégitime et dictatorial de Nicolás Maduro libère immédiatement M. Marrero et qu’il respecte pleinement les droits parlementaires du député Vergara. Il appelle les organisations internationales des droits de la personne à s’affirmer immédiatement en exerçant leurs pouvoirs à l’égard du Venezuela.

Nous tenons le régime Maduro responsable de la sécurité et du bien-être de MM. Marrero et Vergara. Nous exigeons que cessent le harcèlement des démocrates vénézuéliens et le recours aux pratiques systématiques de détention arbitraire et de torture au Venezuela.

Date de modification: