Déclaration du Groupe de Lima

Le 2 avril 2020

« Les gouvernements de la Bolivie, du Brésil, du Canada, du Chili, de la Colombie, du Costa Rica, du Guatemala, du Honduras, du Panama, du Paraguay, du Pérou et du Venezuela, membres du Groupe de Lima, réitèrent leur engagement à soutenir le rétablissement de la démocratie et de l’état de droit au Venezuela, ainsi que l’appel lancé lors de leur dernière réunion ministérielle, tenue au Canada, pour que la communauté internationale envoie un message clair et sans équivoque afin de mettre fin à la crise qui touche le peuple vénézuélien et qui a été exacerbée au cours des dernières semaines par la pandémie de la COVID-19.

« Nous réaffirmons notre conviction que ce sont les Vénézuéliens qui doivent mener les efforts visant le rétablissement de la démocratie au Venezuela, tout en reconnaissant qu’en raison de la gravité de la crise, un soutien international est nécessaire afin d’atteindre pacifiquement cet objectif. À ce titre, nous soutenons la proposition faite par le président par intérim Juan Guaidó, au nom de l’Assemblée nationale du Venezuela, de mettre en place un gouvernement national d’urgence composé de tous les secteurs politiques et sociaux du pays. Ce gouvernement établirait à son tour un conseil d’État, qui prendrait les décisions fondamentales pour garantir une intervention d’urgence, l’atténuation de la pandémie, l’aide humanitaire internationale et le soutien financier international. Il approuverait également les normes en matière de réconciliation nationale, établies dans le respect des droits de la personne, et en matière de tenue d’élections générales démocratiques avec des organes électoraux renouvelés et indépendants ainsi qu’une observation internationale.

« Nous prenons note de l’importante proposition des États-Unis d’Amérique, le Cadre de transition démocratique pour le Venezuela, visant la création d’un gouvernement de transition. Nous soulignons son alignement stratégique avec l’objectif du Groupe de Lima de soutenir le retour à la démocratie au Venezuela par des élections présidentielles et parlementaires libres, justes et transparentes. Nous apprécions également les efforts déployés par d’autres membres de la communauté internationale dans le même but, dont ceux qui accordent une aide humanitaire au peuple vénézuélien et aux millions de Vénézuéliens qui ont dû fuir leur pays et ceux qui ont fourni des ressources importantes pour atténuer l’incidence de la pandémie la COVID-19. Citons en particulier le rôle important de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) et de ceux qui réclament inlassablement le respect des droits de la personne au Venezuela.

« Les pays du Groupe de Lima suivent avec une profonde préoccupation la situation au Venezuela. Nous exhortons la communauté internationale à travailler de concert pour aider les Vénézuéliens à trouver une solution pacifique qui permettra de résoudre d’urgence la grave crise à laquelle ils sont confrontés et qui conduira au rétablissement de l’état de droit et de l’ordre constitutionnel et démocratique au Venezuela. Le peuple vénézuélien a le soutien sans réserve des pays du Groupe de Lima. »

Personnes-ressources

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Date de modification: