Stratégie du Canada au Liban

Les programmes et les efforts du Canada au Liban sont des éléments clés de notre stratégie pangouvernementale au Moyen-Orient. Nous investissons jusqu'à 3,5 milliards de dollars sur cinq ans (2016-2021) pour répondre aux crises en Irak et en Syrie et pour remédier à leurs répercussions sur l’ensemble de la région, en particulier sur la Jordanie et le Liban.

Ces crises ont eu une grande incidence sur le Liban. Par rapport à sa population, le Liban accueille le plus grand nombre de réfugiés dans le monde; environ une personne sur trois au Liban est un réfugié. Cela met à rude épreuve les communautés locales qui doivent fournir des services de base, et cela cause des tensions entre les réfugiés et leurs communautés hôtes en ce qui a trait au logement, aux emplois, au prix de la nourriture, aux écoles et aux installations sanitaires.

Pour aider à faire face aux effets du conflit sur le Liban, le Canada appuie cinq grands objectifs stratégiques :

Apporter une aide humanitaire qui intègre une perspective de l’équité du genre et répond aux besoins des populations touchées par les crises

Le Canada est l’un des principaux donateurs d’aide humanitaire dans le cadre des efforts internationaux pour faire face à la crise syrienne.

Au Liban, l’aide humanitaire du Canada, qui intègre une perspective de l’équité du genre, est fournie par l’entremise de partenaires expérimentés, notamment des agences des Nations Unies, des organisations non-gouvernementales et le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, pour aider les personnes vulnérables à satisfaire leurs besoins essentiels et à accéder aux services sociaux et publics, ce qui comprend :

Nos partenaires veillent à ce que l’intervention humanitaire intègre les besoins, les priorités et les capacités des personnes vulnérables et marginalisées.

Les diplomates canadiens militent également en faveur de la protection des réfugiés au Liban, en veillant à ce que leurs droits soient respectés. Le Liban est également la principale plaque tournante du programme de réinstallation des réfugiés syriens du Canada et la principale source de réfugiés syriens réinstallés au Canada.

Améliorer les perspectives économiques et rétablir des moyens de subsistance durables pour les populations vulnérables, en particulier pour les femmes et les filles

Le Canada est l’un des principaux pays donateurs contribuant aux efforts de développement au Liban; en 2018, il se classait au 5e rang des donateurs internationaux pour les programmes d’aide (après l’UE, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis).

Nos programmes de développement s’attaquent aux pressions qui s’exercent sur les communautés d’accueil des réfugiés en favorisant l’autonomisation économique des femmes afin de bâtir une économie plus stable et plus équitable. Ces efforts aident les communautés libanaises à résister aux chocs et aux tensions causés par les crises et à s’en remettre.

En particulier, notre aide au développement au Liban vise à soutenir les coopératives et les associations du secteur agroalimentaire et à créer des perspectives à long terme pour les femmes et les jeunes, réfugiés et libanais.

Accroître la participation significative des femmes et des jeunes aux possibilités d’éducation et de formation techniques et professionnelles

Le Canada s’efforce d’accroître l’accès des femmes et des filles aux possibilités économiques par l’entremise de formations. Nous avons tenu conjointement à Beyrouth, au Liban, Mashreq High-Level Conference on Women’s Economic Empowerment, qui a amorcé l’élaboration des plans d’action nationaux pour accroître la participation économique des femmes au Liban, en Jordanie et en Irak. Dans le cadre de la Conférence du Machrek, le Canada a aidé le Liban à élaborer un plan d’action national quinquennal pour favoriser l’autonomisation économique des femmes, lequel vise à augmenter la participation économique des femmes de 23 % à 28 %.

Nous avons également organisé FemParl Moyen-Orient et Afrique du Nord (MOAN), un événement réunissant des femmes parlementaires et des dirigeantes de la région du MOAN pour dialoguer à propos de l’autonomisation des femmes. Une journée complète a été consacrée à discuter des femmes, de la paix et de la sécurité avec des intervenantes du Liban et des Nations Unies.

Accroître la sécurité aux frontières et renforcer la capacité des forces de sécurité libanaises

Le Canada renforce la capacité du gouvernement libanais et des Forces armées libanaises à:

Nous aidons également les organisations multilatérales et les ONG à déployer des efforts régionaux plus vastes en ciblant certains aspects, comme le financement des activités terroristes et la sûreté aérienne. Le Canada s’efforce par ailleurs de prévenir et de contrer l’extrémisme violent et la radicalisation en prison en permettant à la population locale d’élaborer des approches et des arguments qui offrent des solutions de rechange aux discours extrémistes.

L’appui aux intervenants clés à l’échelle locale pour favoriser la cohésion sociale, la consolidation de la paix au niveau des communautés et la gouvernance inclusive

Le Canada cherche à renforcer la stabilité et à s’attaquer aux facteurs de conflit au Liban. Les efforts de stabilisation sont axés sur l’appui aux efforts déployés par le Liban pour améliorer les services de sécurité de l’État et rendre la justice accessible à tous. L’objectif est de réduire les tensions sociales entre les hôtes libanais et les réfugiés et d’établir des relations positives au sein des communautés.

Nos efforts se concentrent sur les points chauds du nord du Liban, où nous appuyons des projets qui visent à réduire les tensions entre les réfugiés syriens et les collectivités d’accueil libanaises en créant des espaces d’échange et en favorisant une gouvernance locale inclusive. Nous soutenons également les efforts des municipalités libanaises en vue d’améliorer la sécurité dans les collectivités à risque.

Date de modification: