Le Canada et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pilote les efforts internationaux pour répondre aux besoins de protection des réfugiés et trouver des solutions durables et respectueuses de la dignité humaine pour ceux-ci et les autres personnes déplacées de force. L’Assemblée générale des Nations Unies lui a également confié le mandat d’identifier les apatrides, de prévenir et de réduire l’apatridie et de protéger les droits des apatrides.

Le HCR est un partenaire humanitaire important pour le Canada avec qui nous entretenons depuis longtemps des relations. Il s’agit du deuxième bénéficiaire de la contribution canadienne à l’aide humanitaire. Ces relations ont commencé avec notre participation initiale à la négociation de la Convention de 1951 des Nations Unies relative au statut des réfugiés. Nous siégeons à son Comité exécutif depuis 1958. De même, en 2017, le représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies à Genève a présidé le Bureau du Comité exécutif.

Soutien du Canada au HCR

L’engagement actuel du Canada auprès du HCR est axé sur les objectifs suivants :

Réalisations

En 2016, le HCR et ses partenaires ont fourni de l’aide et de la protection à près de 50 millions de personnes (12,9 millions de réfugiés et 36,6 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays) dans 130 pays.

Voici quelques exemples d’aide fournie par le HCR avec l’aide du Canada et d’autres donateurs :

Dans la région du Moyen-Orient, le HCR et ses partenaires ont renforcé les services de protection en 2016 en construisant un réseau de 250 centres communautaires et 900 travailleurs communautaires ont travaillé avec des comités de soutien et des équipes mobiles pour renforcer les interventions de protection contre la violence sexuelle et sexiste.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, près de 700 000 filles et garçons ont bénéficié des programmes de protection de l’enfance, de soutien psychologique et social du HCR. Environ 131 500 survivants de violence sexuelle et fondée sur le sexe, y compris des hommes et des garçons, ont eu accès à des services multisectoriels.

En Mauritanie, le HCR a aidé plus de 46 000 réfugiés maliens et a fourni une aide d’urgence à plus de 4 000 personnes fuyant la violence au Mali.

En Grèce, le HCR et ses partenaires ont fourni des abris d’urgence hivernaux à plus de 20 000 personnes dans 16 sites et des articles de secours essentiels à au moins 300 000 personnes touchées par une situation de crise. On a accordé une attention particulière aux personnes ayant des besoins particuliers, y compris les femmes et les filles.

En Malaisie, le HCR a accru le leadership des femmes réfugiées en augmentant la participation des femmes dans des rôles de gestion et de prise de décision lors des réunions, ateliers et formations du HCR sur le leadership et la sensibilisation à l’égalité entre les sexes.

En 2016, le HCR a appuyé le rapatriement volontaire de plus de 5 500 réfugiés rwandais de la République démocratique du Congo et de plus de 20 000 réfugiés ivoiriens.

Au total, le HCR a appuyé le retour volontaire de 552 200 réfugiés de pays d’asile.

Au Nigéria, le HCR a formé des personnes déplacées à l’intérieur du pays et des membres de la communauté d’accueil à des stratégies de consolidation de la paix et de résolution de conflits, qui ont atteint plus de 3 000 personnes.

Au Kenya, le HCR a offert des formations à 77 dirigeants communautaires sur la lutte contre la prévalence de la violence sexuelle et sexiste dans leurs communautés.

En République centrafricaine, le HCR et ses partenaires ont fourni des abris d’urgence à 39 000 personnes touchées par une situation de crise et 10 000 autres personnes ont reçu un soutien pour la reconstruction et la remise en état de maisons détruites.

De plus, grâce au soutien du HCR, le Canada a réinstallé près de 46 300 réfugiés en 2016.

Liens connexes

Date de modification: