Résolution sur l’inclusion menée par le Canada à l’Organisation des États Américains, juin 2018

Depuis mars 2017, nous avons tiré parti du succès de la Déclaration conjointe sur le pouvoir de l’inclusion et les avantages de la diversité, émise par le Canada. Nous avons collaboré avec les pays membres de l’Organisation des États américains (OEA) pour développer une résolution qui fait avancer cette déclaration conjointe.

En travaillant étroitement avec le Secrétariat d’accès aux droits et de l’équité de l’OEA, le Canada a parrainé un texte de résolution qui s’inscrit dans la résolution des droits de la personne présentée à l’assemblée générale de l’OEA et intitulée Promotion et protection des droits de la personne – AG/RES. 2928 (XLVIII-0/18).

Ces paragraphes, intitulés Le pouvoir de l’inclusion et les avantages de la diversité, ont été coparrainés par l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, Haïti, le Mexique, le Panama, le Pérou et l’Uruguay, et adoptés par consensus durant l’assemblée générale de l’OEA les 4 et 5 juin 2018.

Le pouvoir de l’inclusion et les avantages de la diversité Footnote 1

RAPPELANT que les droits de la personne sont universels, indissociables, interdépendants et intimement liés, que chacun peut se prévaloir de ces droits et libertés de manière équitable et sans distinction, et que le principe de non-discrimination garantit l’exercice de ces droits sans discrimination aucune,

NOTANT AVEC PRÉOCCUPATION que, dans l’ensemble de la région, des actes et des manifestations d’exclusion, de xénophobie, de racisme et de discrimination sous toutes leurs formes continuent d’être signalées,

RÉAFFIRMANT que la dignité inhérente et les droits égaux et inaliénables de tous les membres de la famille humaine sont le fondement de la liberté, de la justice et de la paix, et que l’inclusion sociale est un préalable essentiel au plein exercice de la dignité humaine, le respect des droits de la personne, le développement et la paix durables dans nos sociétés démocratiques,

DÉCIDE:

  1. De reconnaître que l’inclusion implique de promouvoir la participation pleine et authentique de toutes les personnes, sans discrimination aucune, à la vie économique, sociale, culturelle, civile et politique.
  2. De réaffirmer que l’inclusion est une condition préalable à la pleine réalisation du potentiel unique à chaque personne, et que les sociétés démocratiques inclusives reconnaissent et respectent la diversité comme étant une force et un atout pour l’avancement et le bien-être de leurs populations.
  3. D’exhorter les États membres à poursuivre leurs efforts visant à construire des communautés plus inclusives fondées sur le respect absolu de la dignité intrinsèque de la personne humaine et qui jouissent d’un niveau plus élevé de bien-être économique, social, culturel, civil et politique pour tous en :
  4. De demander à la Commission des questions juridiques et politiques d’organiser, dans les limites des ressources existantes, une séance extraordinaire qui permettra aux États membres d’échanger sur les leçons retenues et les pratiques exemplaires en vue d’atteindre les objectifs de la présente résolution, et de présenter les résultats de ladite session au Conseil permanent avant la tenue de la quarante-neuvième session ordinaire de l’Assemblée générale.

Date de modification: