Sélection de la langue

Recherche

Autonomiser les femmes et protéger l’environnement grâce à la gestion des déchets

La contribution canadienne au prolongement de la vie utile du site d’enfouissement d’Alakaider.

Le Canada verse 4,8 millions $ de plus afin d’améliorer la prestation de services municipaux des communautés locales.

Le Canada renforce son appui au gouvernement de Jordanie pour faire face aux répercussions de la crise syrienne.

Récemment, l’ambassadeur du Canada en Jordanie, Peter MacDougall, et le premier ministre jordanien Hani Al-Mulki ont inauguré la première cellule sanitaire écologique du site d’enfouissement d’Al-Akeidar à Irbid. Dix autres ministres étaient également présents, dont les ministres de l’Environnement, de la Planification, des Affaires municipales, de la Santé et de l’Intérieur.

Grâce au projet de réhabilitation du site d’enfouissement d’Al-Akeidar, le Canada soutient les efforts que déploie la Jordanie pour améliorer la gestion des déchets solides dans les régions d’Irbid et de Mafraq, dans le nord du pays. Ce projet est mis en œuvre par le PNUD en partenariat avec le ministère des Affaires municipales. Le Canada a contribué à hauteur de 15 millions de dollars canadiens à ce projet, qui vise à construire une nouvelle cellule sanitaire respectant les normes environnementales les plus élevées, à améliorer la vie et les conditions de travail des récupérateurs de déchets et à accroître l’efficacité de la collecte et du transfert des déchets solides de 33 municipalités d’Irbid et de Mafraq. Le Canada a récemment augmenté de 4,8 millions de dollars son financement en vue de construire deux stations de transfert qui permettront le recyclage du métal et du plastique, et de mettre en place une installation de compostage qui réduira le volume de déchets enfouis, ce qui prolongera la durée de vie du site. La prolongation de ce projet repose essentiellement sur la forte participation économique des femmes et sur leur autonomisation. En fait, l’installation de compostage sera gérée et exploitée par des femmes de la collectivité environnante, ce qui leur procurera des possibilités de formation et d’emploi dans l’emballage et la commercialisation des produits de compost destinés aux ménages et aux entreprises locales.

L’ambassadeur MacDougall a indiqué que le Canada était heureux de prendre la tête des donateurs pour réhabiliter le site d’Al-Akeidar et il a ajouté : « Le Canada croit fermement que les défis auxquels doivent faire face les collectivités en raison de la crise en Syrie exigent plus qu’une réponse humanitaire. Ils nécessitent une approche qui laissera des traces. »

Le premier ministre jordanien Al-Mulki a indiqué que la réhabilitation du site d’enfouissement d’Al-Akeidar était une priorité pour le gouvernement jordanien et que la nouvelle cellule sanitaire contribuerait à « mettre fin à une catastrophe écologique ». Le ministre des Affaires municipales, Waleed Al-Masri, a réitéré que l’ancien site d’Al-Akeidar « était l’un des plus grands défis environnementaux des 25 dernières années en Jordanie », pour conclure que « ce défi a pris fin aujourd’hui avec l’inauguration de la nouvelle cellule ».

La vidéo suivante donne un aperçu de la manière dont ce projet a contribué à transformer un défi environnemental en un apport économique pour la collectivité environnante : https://www.youtube.com/watch?v=b9-aOktt-GA

Date de modification: