Sélection de la langue

Recherche

Donner aux jeunes Égyptiennes les moyens de devenir entrepreneures

Canada en Égypte
Égalité des genres
16 avril 2018

Un atelier de trois jours a autonomisé vingt jeunes femmes leaders et les a encouragées à utiliser concrètement leurs capacités pour influencer positivement le monde qui les entoure.


Les participantes apprennent les compétences pratiques dont elles ont besoin pour transformer leurs idées créatives en entreprises socialement responsables.

S’attaquer au chômage

Lutter contre la pollution, renforcer la diversité dans l’industrie de la musique, améliorer l’accès aux aliments sains.... Voici quelques-uns des enjeux sociaux et environnementaux griffonnés avec enthousiasme sur des feuillets autocollants aux couleurs vives lors d’un atelier organisé au Caire, en Égypte.

Alors que 2017, « l’année de la femme égyptienne », touchait à sa fin, les participantes ont étudié les disparités qui existent dans leur société. Le chômage est l’un des principaux défis qu’elles ont mis en évidence. D’après les données de la Banque mondiale, les taux de chômage en Égypte sont essentiellement dictés par la croissance démographique; malheureusement, les femmes sont celles qui subissent le plus le contrecoup de ce problème, puisque 70 % des femmes de 15 à 24 ans recherchent un emploi valorisant, contre 25 % chez les hommes.

Apporter un changement

En collaboration avec Katharine Cornfield de l’entreprise sociale canadienne ambiSHEousMC, l’ambassade du Canada en Égypte a conçu et animé cet atelier de trois jours destiné aux adolescentes. Les participantes ont appris de nombreuses choses, de la marche à suivre pour bâtir et promouvoir une entreprise socialement responsable jusqu’à des connaissances financières de base. L’approche concrète de l’atelier a permis à ces jeunes filles d’acquérir des compétences pratiques et des connaissances de première main, ainsi que de découvrir comment gérer une entreprise, comment l’argent circule, comment créer de la valeur et comment apporter un changement positif.

« Je vais dire quelque chose que je ne dis jamais : c’était parfait! » – Une jeune participante

Les participantes indiquent les enjeux sociaux et environnementaux qui leur tiennent à cœur.

L’atelier de Cornfield propose une formation à l’entrepreneuriat, une éducation citoyenne et un perfectionnement en leadership pour aider ces jeunes femmes chefs de file à transformer leurs brillantes idées en occasions d’affaires. C’était la première fois que Cornfield animait cet atelier hors du Canada, et au vu des commentaires enthousiastes des participantes, il y a de fortes chances pour que l’expérience soit répétée dans d’autres pays.

« Cette expérience a été instructive et motivante à plus d’un titre; des jeunes filles avec des objectifs, il y en a partout. Une fois armées des connaissances, des compétences et des appuis appropriés, il ne fait aucun doute qu’elles seront en mesure de passer à l’action et de diriger » – Katharine Cornfield, fondatrice de l’entreprise sociale canadienne ambiSHEousMC


Des jeunes femmes leaders aux côtés de Katharine Cornfield, fondatrice de l’entreprise sociale canadienne ambiSHEousMC, lors de l’atelier de trois jours organisé à l’ambassade du Canada en Égypte.

Travailler ensemble pour un avenir meilleur

Après l’atelier, l’ambassade du Canada en Égypte a organisé une réception de réseautage pour des experts locaux et des leaders de l’éducation des filles afin de tisser des liens pour l’avenir.

L’ambassade continuera d’autonomiser les jeunes femmes chefs de file et de les encourager à exercer une influence positive dans leur communauté.


Ressources externes

Date de modification: