Sélection de la langue

Recherche

Transformer les paroles en actes dans la lutte pour les droits des personnes transgenres en Inde

En 2014, la Cour suprême de l’Inde a jugé que les personnes trans ont le droit à l’auto-identification en tant qu’hommes, femmes ou « troisième genre ». Bien que cette décision ait permis d’établir les protections juridiques historiques, les réalités de la vie quotidienne demeurent difficiles pour plusieurs dans la communauté transgenre en Inde.

En dépit de la discrimination, du harcèlement et de l’abus qu’elle a subi en tant que femme transgenre, Dhananjay Chauhan, l’une des plus importantes défenseures en Inde, lutte pour améliorer les droits des personnes transgenres.


Une communauté en pleine croissance

Dans la région de Chandigarh, la capitale des États du Pendjab et de l’Haryana située au nord de l’Inde, Dhanajay Chauhan dirige l’Organisation de personnes transgenres dans la région et organise la marche annuelle de la fierté.

Dhananjay organise la marche de la fierté LGTBQ à Chandigarh depuis 2013, mais elle a peine à trouver des personnes qui acceptent de participer ouvertement à l’événement. La communauté LGBTQ est restée longtemps clandestine au Pendjab, où les questions liées à la sexualité et à l’identité sont rarement abordées.

« L’acceptation des personnes LGBTQ a été lente », a affirmé Dhananjay. « En raison de la stigmatisation, la société ne participait pas ouvertement à la marche de la fierté. Les personnes concernées ressentaient de la honte ».

Toutefois, au cours de l’année dernière, Dhanajay a constaté une vague considérable d’appui à la communauté LGBTQ et de participation à sa marche de la fierté.

People from across Punjab sing and dance their way through Chandigarh in the 2017 Pride Walk. People from across Punjab sing and dance their way through Chandigarh in the 2017 Pride Walk.
Des gens de partout au Punjab chantent et dansent en marchant lors de la marche de la fierté 2017 à Chandigarh

Un soutien financier et logistique de la part du consulat général du Canada à Chandigarh et d’autres partenaires locaux a contribué à favoriser une plus grande participation à la marche de fierté Garvotsava de Chandigarh, ou « Festival de la fierté » qui est passé d’une seule journée en 2016 à une semaine en 2017.

La croissance et le succès de la marche de la fierté témoignent du courage et de la persévérance de la communauté LGBTQ locale et des militantes dévouées comme Dhananjay.

« Une fois que le consulat canadien et d’autres partenaires ont soutenu ouvertement la Semaine de la fierté, les étudiants et la société ont commencé à se joindre au mouvement et à nous soutenir ».


En reconnaissance du « troisième genre »

Consul General Christopher Gibbins holds the Pride flag during Chandigarh’s 2018 Pride Week.
Le consul général Christopher Gibbins porte le drapeau de la fierté pendant la Semaine de la fierté 2018 à Chandigarh

Dans son discours en tant qu’invité d’honneur, le consul général, M. Gibbins a souligné que les droits des personnes LGBT au Canada n’ont été acquis qu’après une longue lutte sans relâche et que de nombreuses personnes au Canada font toujours face à la discrimination.

Il a affirmé qu’en tant que Canadiens, la diversité et l’inclusion sont « une partie fondamentale de ce que nous sommes… et cela inclut la communauté LGBTQ ».

Au cours de la dernière année, le consulat du Canada à Chandigarh a fait preuve d’un soutien continu à l’égard des militants LGBTQ comme Dhananjayen, en participant à divers événements, que ce soit une production théâtrale ou un groupe de discussion pour la marche de la fierté, et attend avec intérêt d’autres occasions de renforcer et d’encourager la communauté LGBTQ locale.

« La communauté LGBTQ d’ici trouve peu à peu sa voix », a déclaré le consul général Christopher Gibbins.

La défense canadienne a créé un précédent pour que les militants entrent en contact avec les institutions dans tout le nord de l’Inde et leur demande d’offrir leur aide aux LGBTQ et plus particulièrement, de traiter les questions liées au transgenre.


Des progrès sont en cours

Dhananjay Chauhan discusses issues facing India’s “third gender” community with a crowd of over 300 people
Dhananjay Chauhan traite de questions auxquelles fait face la communauté du « troisième genre » en Inde avec une foule de plus de 300 personnes

Après avoir entendu le discours de Dhananjay lors du groupe de discussion, le président du Collège de Guru Nanak a annoncé que le collège offrira une aide et l’exonération des frais de scolarité, ainsi qu’une salle et un conseil pour tous les demandeurs transgenres.

Bien que de nombreuses étapes restent encore à franchir pour que les droits des LGBTQ soient pleinement appliqués partout en Inde, Dhananjay a constaté que ce type de reconnaissance se faisait de plus en plus valoir tout au long de sa propre vie.

Dhananjay a déclaré que le soutien du consulat canadien leur a donné une plateforme pour faire entendre leurs voix grâce à cette visibilité ».

« Je suis la première étudiante transgenre de l’Université du Panjab qui fait une maîtrise en droits et devoirs fondamentaux de la personne » a-t-elle affirmé.

« Pour la première fois, les étudiants s’adaptent à des étudiants transgenres dans leur collège. Nous avons maintenant un climat chaleureux ».


Related Links

Date de modification: