Sélection de la langue

Recherche

Cypher Environmental cherche à stimuler ses exportations mondiales

Mike Morgan, pdg de la Chambre de commerce Afrique du Sud-Canada; Todd Burns, président de Cypher; Andrew Lindsay, premier vice-président, Développement de l’entreprise, Cypher; et Marcello DiFranco, chef de bureau du haut-commissariat, Johannesburg.

 

Joseph Kurgat a un parcours remarquable. Après avoir obtenu les qualifications pour devenir comptable dans son Kenya natal, il est venu au Canada pour poursuivre ses études et a fini par se joindre à Cypher Environmental ltée (Cypher), un fabricant de matériaux écologiques de construction de route, établi à Winnipeg, au Manitoba. Aujourd’hui, à seulement 26 ans, M. Kurgat gère l’usine de production de Cypher.

Le succès de M. Kurgat en tant qu’immigrant au Canada est à la mesure du rendement impressionnant de son employeur au-delà de nos frontières. De son usine de Winnipeg, Cypher expédie des centaines de conteneurs remplis de contrôle de la poussière et de produits de stabilisation de sols à ses clients du monde entier, dont des exploitations minières, des municipalités et des installations militaires. Cypher produit également des enzymes qui nettoient les eaux usées avant qu’elles soient déversées dans les cours d’eau et qui éliminent les produits toxiques des sols contaminés.

À la mine de charbon à ciel ouvert de Shenhua, dans la province de Mongolie intérieure, en Chine, les matériaux de l’entreprise ont permis de réduire de manière significative les concentrations de poussières, tout en améliorant la visibilité et la sécurité, et en réduisant les risques de maladies professionnelles. Les dirigeants de la mine estiment qu’EarthZymeMD, un produit de stabilisation de sol fabriqué par Cypher, a permis de réduire l’utilisation de carburants de plus d’un million de gallons (3,8 millions de litres) par année.

Cypher est aussi présent dans d’autres marchés, y compris l’Argentine, le Chili, la Guinée, la Namibie et le Pérou. L’entreprise compte plus de 35 distributeurs dans le monde, dont le plus récent en Australie.

Le Service des délégués commerciaux (SDC) a joué un rôle déterminant dans l’expansion de Cypher à l’étranger. Selon, Andrew Lindsay, vice-président principal du Développement des affaires : « Le Service des délégués commerciaux nous a certainement aidé à comprendre quels types de taxes droits d’accise peuvent s’appliquer dans chaque pays vers lequel nous exportons et nous offre de bons services de vérification des antécédents des entreprises que nous envisageons avoir comme distributeurs. »

Cypher est persuadé qu’elle profitera d’ententes commerciales comme l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). Toutefois, l’entreprise est consciente qu’il faudra peut-être du temps pour que ces ententes portent leurs fruits. « Le PTPGP est assez récent, il faudra approfondir nos recherches sur le sujet », précise M. Lindsay.

La nécessité croissante des produits de Cypher est apparue clairement en mai dernier lorsque six producteurs d’or sud-africains ont accepté de payer l’équivalent de 400 millions de dollars américains pour régler un recours collectif déposé par des milliers de mineurs qui ont contracté la silicose ou la tuberculose, deux maladies pulmonaires mortelles, au travail.

Les entreprises canadiennes comme Cypher, qui s’appuie sur les talents de M. Kurgat, jouent un rôle de premier plan dans la réduction des problèmes de santé et environnementaux de ce genre. En outre, leurs activités s’harmonisent bien à la politique commerciale progressiste du Canada, qui s’engage à respecter des normes élevées de protection de l’environnement dans ses accords commerciaux internationaux.

Date de modification: