Sélection de la langue

Recherche

Un exportateur de porc du Manitoba vise à accroître son succès commercial en Asie

(de gauche à droite) Grant Lazaruk, pdg de HyLife, Don Janzen, président du conseil d’administration, Denis Vielfaure, chef de l’Exploitation, et Claude Vielfaure, président.

 

HyLife n’aurait pas pu transformer un investissement de 500 000 $ en une entreprise de 750 millions de dollars qui exporte la plus grande quantité de porc du Canada au Japon sans avoir accès au commerce international.

Claude Vielfaure et ses frères ont acheté la ferme paternelle en 1980 pour 250 000 $. Ajoutez à cela une seconde ferme d’une valeur 250 000 $ ainsi que son propriétaire, Don Janzen, et vous avez la recette d’une entreprise mondiale.

Cette entreprise – nommée HyLife comme un clin d’œil à la viande de grande qualité qu’elle produit – est située dans la petite collectivité de La Broquerie au sud-est du Manitoba, mais son rayonnement est vaste.

Sur une période de 25 ans, l’entreprise est passée de 20 à 2 200 employés et a élargi ses activités de production porcine pour y inclure des usines de transformation au Canada et au Mexique. Le porc étant très recherché dans le monde entier, HyLife s’est tournée vers les marchés mondiaux pour de nouvelles affaires.

Aujourd’hui, l’entreprise exporte 85 % de son porc, dont environ 300 millions de dollars par année au Japon, son plus grand client. Plus de 3 000 magasins au Japon vendent du porc HyLife, qui est soigneusement expédié à l’étranger à un peu moins d’un degré Celsius pour le garder frais sans le congeler et diminuer sa qualité.

Le succès de l’entreprise sur des marchés comme le Japon ne pourra qu’augmenter si les tarifs douaniers sont abaissés dans le cadre de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), affirme M. Vielfaure, le président de HyLife.

« En tant qu’entreprise, nous avons bon espoir de pouvoir continuer à croître grâce à l’accord commercial. C’est si important pour notre industrie. »

Des accords de libre-échange comme le PTPGP ouvrent de nouveaux marchés partout dans le monde pour des entreprises comme HyLife. Le PTPGP a déjà ouvert la voie à HyLife pour l’exportation de porc au Vietnam, et l’entreprise cherche des moyens d’y parvenir rapidement.

« Il est très important de créer des possibilités vers d’autres pays, puisque le contexte mondial ne cesse de changer », a indiqué M. Vielfaure.

HyLife continuera à tirer parti des accords commerciaux du Canada afin que son porc de haute qualité se retrouve sur les tables du monde entier.

Date de modification: