Sélection de la langue

Recherche

Des sœurs de la Saskatchewan offrent de l’huile de caméline et des grignotines de pois chiches sur de nouveaux marchés

Natasha Vandenhurk (à gauche), présidente-directrice générale de Three Farmers, en compagnie d’Elysia Vandenhurk, dirigeante principale des opérations.

Deux sœurs de la Saskatchewan qui ont affronté sans crainte les juges de l’émission Dragons’ Den de la CBC sont prêtes à conquérir le monde. Elysia Vandenhurk et sœur, Natasha, ont présenté leurs produits alimentaires à l’émission de télévision de la CBC à deux occasions différentes, remportant chaque fois des offres d’investissement, qu’elles ont par la suite refusées.

Les deux sœurs ont plutôt choisi de développer toutes seules leur entreprise de Saskatoon, Three Farmers. Elles se sont lancées en affaires en distribuant leur huile de caméline dans des boutiques et magasins locaux, et elles l’exportent maintenant vers des clients à Singapour et au Japon.

Les deux sœurs ont propulsé leur entreprise avec la motivation personnelle qui les anime, une éthique professionnelle rigoureuse et une passion pour ce qu’elles font.

« Il ne s’agit pas que d’un simple travail. Nous ne faisons pas que travailler durant la journée, puis retourner à la maison, explique Elysia Vandenhurk, chef de l’exploitation. Ayant grandi dans une ferme, cela a toujours fait partie de notre ADN. Nous nous consacrons totalement à notre entreprise. »

Les deux sœurs gèrent l’entreprise Three Farmers, qui tire son nom de celui du père des sœurs Vandenhurk, et deux voisins qui récoltent et pressent les graines. Une fois cuite, l’huile de caméline dorée prend une saveur de noisette.

En 2011, Three Farmers a commencé à vendre de l’huile de caméline au Canada, ce qui s’est avéré être une percée commerciale majeure pour le produit. Après avoir obtenu la certification de l’huile de caméline pour la consommation humaine auprès de Santé Canada, Three Farmers a été la première entreprise à offrir cette huile légère et savoureuse dans des magasins au Canada.

En tant que chef détentrice du Sceau rouge, Elysia Vandenhurk fait remarquer que l’huile de cuisson a besoin d’un point de fumée élevé pour obtenir une cuisson parfaite du steak, sans gâcher les aliments. L’huile de caméline a cette qualité recherchée, un point de fumée de 246 degrés Celsius (450 degrés Fahrenheit). C’est bien au-dessus des 204 degrés Celsius (400 degrés Fahrenheit) qui sont nécessaires pour une friture à haute température adéquate. En outre, cette huile procure les bienfaits supplémentaires pour la santé des acides gras oméga‑3 et de la vitamine E.

Elysia, qui a reçu sa formation à Toronto auprès du célèbre chef Susur Lee, collabore avec la diététicienne de l’entreprise pour créer des recettes à base d’huile de caméline, qui vont de la vinaigrette grecque au Dal indien traditionnel, en passant par la trempette aux poivrons grillés.

Les deux sœurs entrepreneures autodidactes ne se sont pas arrêtées à l’huile de caméline. En 2014, leur entreprise a lancé une gamme de grignotines pour gourmets comprenant cinq saveurs de pois chiches grillés et assaisonnés, de petits pois rôtis non frits, et de lentilles croquantes.

Les marchés mexicains et australiens sont les suivants sur leur liste pour les grignotines protéinées à base de plantes, qui représentent environ 80 % des ventes de l’entreprise.

Les deux sœurs voulaient également combler le fossé entre l’agriculteur et le consommateur. Ayant grandi dans une ferme, elles ont toujours accordé la priorité aux produits frais qui vont de la ferme à la table en ayant subi un minimum de transformation.

Les produits Three Farmers sont livrés avec un code de traçage qui permet aux consommateurs de suivre le parcours de leurs aliments. Ce parcours comprend la façon dont les pois chiches sont ensemencés, assaisonnés, rôtis, emballés et expédiés au Canada et dans le monde.

Les deux sœurs prédisent que les accords commerciaux comme le récent accord conclu entre le Canada et la région de l’Asie-Pacifique pourraient aider les courtiers alimentaires à réaliser les rêves des gourmets du monde entier en ouvrant l’accès aux marchés pour leurs savoureux produits.

« Chaque obstacle à l’entrée qui est supprimé joue en faveur du fabricant, déclare Elysia Vandenhurk. Les marques canadiennes sont très respectées. »

Date de modification: