La bourse Cadieux-Léger

La bourse Cadieux-Léger offre à ses récipiendaires la possibilité de vivre une expérience directe dans un environnement de recherche sur les politiques axées sur les divers défis en matière de politique étrangère canadienne. Le récipiendaire de la bourse Cadieux-Léger est un candidat au doctorat qui est pleinement intégré en tant qu’analyste à la Direction de la recherche sur les politiques étrangères à Affaires mondiales Canada.

On sait que la collaboration entre le milieu universitaire et le secteur public débouche sur des recherches utiles et de grande qualité, et qu’elle renforce la base de données probantes pouvant servir aux politiques. De plus en plus de possibilités s’offrent à ce genre de relation entre les secteurs au Canada. La bourse Cadieux-Léger est donc en ce sens un moyen important de promouvoir ces partenariats entre chercheurs et décideurs.

Le travail des boursiers Cadieux-Léger est principalement axé sur :

On s’attend à ce que les boursiers bâtissent des réseaux au sein d’Affaires mondiales Canada et du gouvernement du Canada et avec des experts externes. Un accent particulier est mis sur la recherche et la mobilisation de nouveaux groupes d’intervenants.

Consultez la liste des récipiendaires actuels et passés de la bourse Cadieux-Léger.

Pour poser sa candidature

Les candidats doivent poser leur candidature par l’entremise du Programme des adjoints de recherche de la bourse Cadieux-Léger.

Bourse

La bourse Cadieux-Léger est décernée à un récipiendaire une fois par an. Elle est d’une durée maximale de 12 mois et sa valeur totale ne dépasse pas 48 000 $, selon le nombre de mois que le boursier occupe le poste qui lui est proposé.

Compte tenu du nombre de candidatures soumises, seuls les candidats présélectionnés pour une entrevue sont contactés. La date limite pour soumettre une candidature était le 31 mai 2019, à 23 h 59 (HNP).

Historique de la bourse Cadieux-Léger

La bourse Cadieux-Léger a été créée en 1991 et porte le nom de Marcel Cadieux (1915-1981) et de Jules Léger (1913-1980). Tous deux ont joué un rôle important dans l’histoire du Ministère, et leur réputation va au-delà de cette bourse. L’édifice d’Affaires mondiales Canada situé au 125, promenade Sussex, à Ottawa (Ontario), abrite la bibliothèque Jules-Léger, qui comprend sa collection personnelle de livres, ainsi que l’auditorium Cadieux. M. Léger et M. Cadieux avaient tous deux occupé le poste de sous-secrétaire d’État aux Affaires extérieures, qui est maintenant celui de sous-ministre des Affaires étrangères.

Marcel Cadieux s’est joint au ministère des Affaires extérieures en 1941. Professeur de droit, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la diplomatie canadienne et a occupé le poste de conseiller juridique du Ministère à compter de 1956. Il a également été le premier Canadien à siéger à la Commission du droit international des Nations Unies. Plus tard dans sa carrière, M. Cadieux est devenu ambassadeur aux États-Unis et chef de la mission du Canada auprès des Communautés européennes.

Jules Léger s’est joint au ministère des Affaires extérieures en 1940. Il est devenu ambassadeur au Mexique, en Italie, en France, en Belgique et au Luxembourg, et a représenté le Canada au Conseil de l’Atlantique Nord et à l’Organisation européenne de coopération économique. Plus tard en 1974, il est devenu le 21e gouverneur général du Canada, un poste qu’il a occupé jusqu’en 1979. Six mois après avoir prêté serment à titre de gouverneur général, il a subi un AVC. Son épouse, Gabrielle, a assumé plusieurs de ses fonctions, y compris la lecture d’une partie du discours du Trône cette année-là. Sa contribution durant sa maladie a été reconnue par son inclusion dans son portrait officiel, le seul conjoint à avoir eu droit à cet honneur. M. Léger a pu reprendre toutes ses fonctions à la fin de 1974. Son épouse est demeurée activement impliquée dans son travail, et ils ont consacré leur temps à promouvoir l’excellence culturelle, artistique et universitaire partout au Canada. Les Léger ont aussi donné leur nom à d’autres bourses et prix décernés par diverses institutions au Canada.

Date de modification: