3

Concours d’idées de politique internationale 2019 – Questions et réponses avec les candidats potentiels, le 27 février 2019

Admissibilité

Q1. Est-ce qu'un nouveau diplômé, chercheur pigiste, peut soumettre sa candidature?

Si l'on entend par « pigiste » le fait que le chercheur n'a pas d'affiliation institutionnelle particulière, cela ne constitue pas un obstacle à sa candidature au CIPI. Toutefois, le concours est de nature académique et ne consiste pas en la recherche d'un entrepreneur ou d'un consultant.

Q2. Les collaborateurs doivent-ils être des étudiants à la maîtrise ou au doctorat ou peuvent-ils être des étudiants de premier cycle?

Toute personne peut participer comme collaborateur.

Q3. Je n'ai pas pu participer à la période de questions.  Puis-je quand même poser ma candidature au Concours d’idées de politique internationale?

Oui! La participation à la session de questions et réponses n'est pas liée à l'admissibilité.

Demande

Q1. Est-il possible pour un candidat de présenter plus d'une proposition si celui-ci a plus d'une idée de sujet?

L'appel de propositions ne limite pas les participants en ce qui a trait au nombre de propositions qu’ils peuvent soumettre. Cependant, les participants ne peuvent pas recevoir plusieurs prix pour de multiples propositions. Seul un prix par candidat retenu sera offert.

Q2. Le chercheur principal devrait-il fournir une biographie?

Oui.

Q3. Les relevés de notes non officiels sont-ils acceptables?

Si les relevés de notes officiels ne sont pas disponibles à temps, nous accepterons les relevés de notes non officiels à condition que les relevés de notes officiels suivent dès que possible. 

Exigences de la proposition

Q1. Si mon sujet ne figure pas dans la liste des thèmes prioritaires, cela signifie-t-il que ma présentation NE sera PAS considérée comme une priorité égale lors de l'examen des demandes? (Q1a. Les sujets de recherche qui étudient à la fois le commerce provincial et le commerce fédéral, par exemple, pourraient-ils être pris en considération?)

Nous sommes ouverts aux propositions sur d'autres sujets, pourvu que leur importance pour les décideurs d'Affaires mondiales Canada soit justifiée. Il pourrait être utile de consulter les priorités du Ministère à l'adresse suivante https://www.international.gc.ca/gac-amc/priorities-priorites.aspx?lang=fra.

Les propositions doivent être assez pratiques et concrètes pour être faisables, qu'il s'agisse d'une recommandation sur une politique ou d'une approche-programme.

Q2. Qu'en est-il des idées de nature mondiale qui ne se limitent pas aux intérêts canadiens?

Il est très important que les propositions se rapportent au mandat d’Affaires mondiales Canada. Cependant, des éléments pangouvernementaux peuvent y être intégrés.

Q3. Recherche : On parle de la réalisation de projets jusqu'à la phase de recherche. Qu'est-ce que des données probantes appropriées? Peut-il y avoir une collecte de données primaires et secondaires? Y a-t-il des contraintes quant à la méthodologie à utiliser? S'attend-on à ce que les projets comportent plus qu'un examen ou une synthèse des documents? Devrait-il y avoir une analyse systématique du contenu recueilli?

Nous ne nous attendons pas à ce que les demandeurs réalisent une recherche principale. Les données probantes tirées de recherches de sources secondaires solides sont acceptables.

Nous cherchons des demandeurs qui cernent des solutions concrètes et novatrices aux enjeux émergents en matière de politique internationale avec lesquels le Canada est aux prises. Nous avons demandé que les idées soient présentées sous forme d'un document d'orientation rédigé en langage clair et compréhensible pour un public non spécialiste. À ce titre, nous vous recommandons d'éviter les articles scientifiques ou strictement universitaires ou les examens par les pairs.

Des organisations comme le Centre de recherches pour le développement international du Canada et l’Alliance for Useful Evidence du Royaume-Uni de même que d’autres organisations ont des guides utiles sur la manière de formuler un cadre de recherche en vue de son utilisation pour l’élaboration de politiques.

Q4. À quel point doit-on approfondir les propositions?

Les examinateurs doivent avoir assez de renseignements pour comprendre pourquoi la question devrait être importante pour les décideurs et comprendre l'idée et les implications stratégiques préliminaires. Vous devrez également montrer votre capacité à recueillir des données probantes pertinentes et à effectuer une analyse neutre qui vous permettrait d'élaborer des solutions par la suite dans le cadre d'un document de politique si vous êtes retenu parmi les dix gagnants du Concours.

La proposition doit être :

Q5. Évaluation : veuillez expliquer. Les volets de l'évaluation auront-ils une valeur égale? « Un comité de sélection dirigé par Affaires mondiales Canada évaluera les propositions sous l’angle de la qualité, de la pertinence, de la faisabilité et de l’originalité de l’idée, de même que des capacités et des qualifications des personnes pour passer à la phase de la recherche. »

Les volets auront une valeur égale. Les propositions doivent être suffisamment pratiques et concrètes pour être réalisables, que ce soit sous forme de recommandations de politiques ou d'une approche‑programme.

Chaque proposition devrait être faisable et comprendre des solutions établissant des liens entre au moins deux des trois secteurs stratégiques faisant partie du mandat d’Affaires mondiales Canada : la politique étrangère, le commerce, et le développement international. 

Il y a plusieurs façons différentes d'y parvenir :

Il incombe aux participants de démontrer ces liens de manière convaincante.

Q6. Originalité : La proposition peut-elle porter sur le sujet de la thèse ou le programme de recherche actuel du candidat? Peut-elle être liée à des travaux de thèse en cours? La proposition doit-elle s'appuyer sur les travaux actuels ou antérieurs du candidat de façon originale?

Oui, la proposition peut porter sur le sujet de thèse ou le programme de recherche actuel du candidat. Toutefois, les propositions ne se limitent pas à ces sujets.

Q7. Faut-il respecter un format précis pour la proposition de 750 mots? Par exemple le présenter sous forme de résumé, de court document d'orientation ou de mémoire de recherche universitaire?

Il n’y a pas de plan rigoureux à suivre pour la proposition. Les éléments qui montrent la faisabilité et la mise en œuvre possible de votre proposition seront utiles. Il incombe au chercheur de faire preuve de jugement et de demeurer conscient du compte de mots.

Q8. La proposition peut-elle être soumise en français? Si l’auteur est sélectionné pour présenter un énoncé de politique, celui-ci peut-il aussi être rédigé et présenté en français?

Oui, la proposition et l’énoncé de politique peuvent être rédigés et présentés en français ou en anglais.

Q9. Est-il possible de consulter les documents d'orientation du Concours de l'an dernier?

Les documents ne sont pas encore accessibles au public. Toutefois, les résumés des soumissions des gagnants de l'an dernier peuvent être consultés à l'adresse suivante : https://international.gc.ca/world-monde/study_work_travel-etude_travail_voyage/policy_challenge-2018-defi_politique.aspx?lang=fra.

Q10. Budget : La somme de 3 000 $ peut-elle être affectée à des dépenses liées à la recherche? Qu'en est-il des dépenses liées à la publication ou à la préparation du document en format audiovisuel?

La somme de 3 000 $ est la récompense aux 10 gagnants du Concours. Le prix sera distribué en deux parties : la première sera versée après la présentation du document d'orientation final en septembre, et la deuxième, après la présentation à la fin de l'automne (date à confirmer). Les gagnants peuvent décider d'utiliser la récompense monétaire pour élaborer leur recherche finale, mais ils n’y sont pas obligés.

Q11. Pouvons-nous avoir recours à des professionnels techniques disponibles à notre université pour la production de vidéos et d'autres produits qui ne sont pas des écrits?

La production de tous les produits pour le Concours doit être conforme à l'intégrité universitaire.

Les chercheurs principaux peuvent embaucher des collaborateurs pour appuyer le projet. Quiconque peut devenir un collaborateur, mais il faut indiquer que cette personne fait partie de l'équipe. Seul le chercheur principal est admissible à la récompense monétaire et au supplément possible accordé pour les déplacements.

Q12. Les participants pourront-ils publier les propositions ou documents d’orientation qu’ils auront soumis lorsque le concours aura pris fin?

Oui. Les participants pourront publier librement leurs travaux lorsque le concours aura pris fin, mais ils devront reconnaître le soutien reçu du programme Concours d’idées de politique internationale financé par le gouvernement du Canada (le libellé exact de la déclaration sera fourni). Les droits d’auteur seront respectés, mais Affaires mondiales Canada conservera une licence non exclusive d’utilisation et de distribution des travaux ayant reçu un prix.

Q13. Les gagnants doivent-ils soumettre des rapports supplémentaires au-delà du mémoire final?

Non. Les gagnants doivent soumettre leur mémoire final en septembre et le présenter aux représentants du gouvernement du Canada à la fin de l'automne (date à déterminer) lors du Symposium d'idées.

Date de modification: