Déclaration d’Osaka sur l’économie numérique 

Nous, dirigeants de l’Argentine, de l’Australie, du Brésil, du Canada, de la Chine, de l’Union européenne, de la France, de l’Allemagne, de l’Indonésie, de l’Italie, du Japon, du Mexique, de la République de Corée, de la Fédération de Russie, de l’Arabie saoudite, de la Turquie, du Royaume-Uni, des États-Unis, de l’Espagne, du Chili, des Pays-Bas, du Sénégal, de Singapour, de la Thaïlande, et du Viet Nam, sommes d’avis que le passage à l’ère numérique transforme chaque aspect de nos économies et de nos sociétés, que les données sont de plus en plus un facteur important de croissance économique et que leur utilisation efficace devrait contribuer au bien-être social dans tous les pays.

Nous réitérons l’importance de favoriser la tenue de discussions stratégiques, aux niveaux national et international, afin d’exploiter à leur plein potentiel les données et l’économie numérique pour favoriser l’innovation, de façon à pouvoir soutenir la cadence de la croissance rapide de l’économie numérique et maximiser les avantages du passage à l’ère numérique et des nouvelles technologies.

Aujourd’hui, de concert avec les autres membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) participant à la Déclaration conjointe sur le commerce électronique faite à Davos le 25 janvier 2019, à laquelle 78 membres de l’OMC ont adhéré, nous annonçons le lancement de la « voie d’Osaka », un processus qui démontre notre volonté d’engager des discussions sur les politiques à l’échelle internationale, notamment sur l’établissement de règles internationales sur les aspects du commerce électronique qui sont liés au commerce international à l’OMC.

À cet égard, nous réitérons notre volonté de travailler ensemble en nous appuyant sur la Déclaration conjointe de Davos et confirmons notre intention d’établir un accord de haut niveau auquel participera le plus grand nombre de membres de l’OMC possible. Nous sommes encouragés par les progrès réalisés à ce jour, et sommes résolus à redoubler d’efforts pour accomplir des progrès réels dans les négociations d’ici la douzième Conférence ministérielle de l’OMC en juin 2020.

En nous appuyant sur ces efforts, nous engagerons des discussions stratégiques à l’échelle internationale en vue de tirer pleinement parti des données et de l’économie numérique, et nous intensifierons les efforts pour mobiliser à cet égard les organisations internationales pertinentes.

Date de modification: