Sélection de la langue

Recherche

Centre d’excellence OTAN pour le changement climatique et la sécurité

Mises à jour

Lors du sommet de l’OTAN qui s’est tenu en juin 2022 à Madrid, on a annoncé que la ville de Montréal, au Canada, serait l’hôte du Centre d’excellence OTAN pour le changement climatique et la sécurité.

L’OTAN a officiellement accepté en mai 2022 la proposition officielle du Canada de créer et d’accueillir un Centre d’excellence OTAN pour le changement climatique et la sécurité.

La création du Centre d’excellence pour le changement climatique et la sécurité est une initiative en cours menée conjointement par Affaires mondiales Canada et le ministère de la Défense nationale.

Contexte

Les changements climatiques constituent l’un des défis déterminants de notre époque. Dans le monde entier, les collectivités et la sécurité nationale sont menacées directement et indirectement par les répercussions croissantes des changements climatiques. Les phénomènes météorologiques extrêmes et le changement des tendances climatiques sont des menaces à la vie et au bien-être des personnes, à la sécurité, qu’elle soit économique ou publique, à la stabilité politique, ainsi qu’aux biens et aux infrastructures essentielles. On ne comprend pas encore pleinement les divers effets des changements climatiques sur le comportement des acteurs étatiques et non étatiques. Les femmes, les filles, les populations autochtones, les personnes vivant dans la pauvreté et les autres populations vulnérables ou marginalisées sont souvent particulièrement exposées aux effets directs et indirects des changements climatiques. Pour toutes ces raisons, le Canada et bon nombre de ses partenaires mondiaux veulent mieux comprendre ce que les changements climatiques représentent pour la sécurité et en relever les défis.

La politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement (PSE), reconnaît que les changements climatiques constituent un défi pour la sécurité, tant au pays qu’à l’étranger. Au Canada, les effets des changements climatiques transforment le paysage physique et sécuritaire, ce qui entraîne une série de défis en constante évolution. Les graves conséquences observées, telles que les inondations et les feux de forêt, ont de plus en plus de répercussions sur les communautés et menacent de façon croissante les infrastructures essentielles. Les premiers intervenants, les services d’urgence et les Forces armées canadiennes sont ainsi davantage appelés à intervenir auprès des personnes ayant besoin d’aide. Partout dans le monde, les effets des changements climatiques agissent comme un multiplicateur de menaces, accentuant les vulnérabilités existantes en raison des répercussions directes et indirectes sur l’environnement de sécurité. En raison de ces facteurs, il est impératif de tenir compte des changements climatiques dans nos efforts de maintien de la paix et de la sécurité.

Le Canada s’est déjà engagé à tenir compte des changements climatiques dans ses activités de sécurité et de défense, comme en témoignent les documents stratégiques comme la PSE, la Stratégie énergétique et environnementale de la Défense (SEED) et la Stratégie pour un gouvernement vert. Le Canada s’efforce également d’atténuer la gravité des changements climatiques futurs en prenant des mesures urgentes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, y compris celles du secteur de la défense. Bien que nous fassions des progrès à cet égard, pour trouver une solution mondiale, nous devons continuer à travailler avec nos partenaires pour relever les défis liés au climat et à la sécurité.

Proposition du Centre d’excellence OTAN pour le changement climatique et la sécurité

En tant que première alliance politique et militaire du monde, l’OTAN a un rôle évident à jouer afin de faire face aux conséquences des changements climatiques sur la sécurité. Les effets des changements climatiques pourraient mettre à l’épreuve la résilience des installations et des équipements militaires, créer des conditions opérationnelles plus difficiles ou plus complexes et modifier la nature de l’environnement stratégique. De multiples manières, les changements climatiques posent des défis uniques aux acteurs militaires et aux organes de sécurité chargés de maintenir notre sécurité.

Lors du sommet de l’OTAN de juin 2021, le premier ministre Justin Trudeau avait annoncé la proposition du Canada de créer et d’accueillir un Centre d’excellence OTAN pour le changement climatique et la sécurité. Lors du sommet de l’OTAN de juin 2022 à Madrid, on a annoncé que Montréal, au Québec, accueillerait ce centre. Le Canada travaille actuellement avec ses alliés de l'OTAN pour établir ce centre d'excellence.

Qu’accomplira ce centre d’excellence?

Ce centre d’excellence sera une plateforme au moyen de laquelle les acteurs militaires et civils développeront, amélioreront et partageront leurs connaissances sur les répercussions des changements climatiques sur la sécurité. Il permettra également aux participants de collaborer pour mettre en place les capacités requises et les pratiques exemplaires et contribuer à l’objectif de l’OTAN de réduire l’incidence de nos activités militaires sur le climat. En plus d’accueillir et de soutenir ce centre, le Canada contribuera à son fonctionnement en y apportant ses connaissances et ses capacités uniques dans un éventail de secteurs pertinents. Grâce aux efforts de coopération de ses participants, le Centre d’excellence renforcera la sécurité du Canada, des alliés et partenaires de l’OTAN et de la population mondiale.

Le Canada contribue à plusieurs autres centres d’excellence de l’OTAN en fournissant un soutien financier, du personnel ou d’autres services précieux. Plus précisément, le Canada soutient les centres suivants :

Le Canada est également un membre actif du Centre d’excellence européen pour la lutte contre les menaces hybrides en Finlande.

Liens connexes

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: