Déclaration de la Coalition pour la liberté de la presse au sujet de la liberté des médias en Chine

Le 20 janvier 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

« Les membres soussignés de la Coalition pour la liberté de la presse expriment leurs vives inquiétudes quant à la récente condamnation de Zhang Zhan à quatre années de prison en raison de son reportage sur la COVID-19 à Wuhan, au début de l'année 2020.

« Nous sommes profondément préoccupés par les efforts déployés actuellement par les autorités chinoises pour restreindre la liberté de la presse, qui est un aspect essentiel de la protection des droits de la personne et des libertés fondamentales. Au total, on estime qu’au moins 47 journalistes sont actuellement détenus en Chine, soit plus que dans tout autre pays du monde.

Nous exhortons les autorités chinoises de libérer immédiatement Mme Zhang Zhan et toutes les personnes détenues en rapport avec leur reportage.

Nous demandons également aux autorités chinoises de permettre aux journalistes d'exercer leur profession sans crainte d'être arrêtés, harcelés ou victimes de représailles, et de mettre fin à la censure et au contrôle étendus sur les médias et à la liberté d'expression en général. »

L’Allemagne, l’Austriche, le Canada, le Danemark, l’Estonie, les États-Unis d'Amérique, la Finlande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie, le Royaume-Uni

Date de modification: