9ième Réunion du Groupe de contact international sur la liberté de religion ou de conviction

Le 6 mars 2019, une réunion du Groupe de contact international sur la liberté de religion ou de conviction (GCI-LRC) à Genève
Le 6 mars 2019, une réunion du Groupe de contact international sur la liberté de religion ou de conviction (GCI-LRC) à Genève

Le GCI-LRC est un réseau informel et interrégionale créé pour améliorer le partage d'informations et la coopération entre gouvernements, afin de discuter des stratégies pour le plaidoyer conjoint cherchant à protéger et à promouvoir la liberté de religion ou de conviction à l’échelle internationale.

Réaffirmant leur engagement envers l'Article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, 19 pays provenant de diverses régions, dont les Amériques, l'Europe et l'Asie, ainsi que l’Union Européenne et les Nations Unis, ont participé à la réunion.

Au cours de cette réunion, le rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de conviction, Dr Ahmed Shaheed, a présenté quelques points clés de son dernier rapport sur le site du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (A/HRC/40/58 - en anglais seulement), dans lequel il explore la liberté de religion ou de conviction et la liberté d'expression en tant que droits étroitement liés qui se renforcent mutuellement. Il a également mentionné les préoccupations à propos des lois contre le blasphème, et il a proposé des moyens de réduire les abus.

Reconnaissant l'importance des partenariats avec la société civile, la réunion du GCI-LRC a également accueilli la participation de Dennis de Jong, membre du Parlement Européen et aussi le copréside de l’intergroupe sur la LRC; Diane Ala’i de la Communauté Internationale de Baha’i et Elizabeth O’Casey de l’Union internationale humaniste et éthique, tous les deux représentant la comité des ONG sur la LRC à Genève; Dr. Cole Durham de l’université Brigham Young, afin de discuter le forum interreligieux du G20 à Tokyo; Liv Kvanvig du Panel international de parlementaires pour la liberté de religion ou de conviction; et Sir Charles Hoare, consultant privé aidant le gouvernement britannique à examiner la persécution des chrétiens.

Le groupe s’est penché sur l’état de la liberté de la religion ou de conviction dans divers pays, notamment, en Chine, Iran, Yémen, Russie et Pakistan, et a également poursuivi son investigation sur la manière dont la promotion de la liberté de religion ou de conviction offre une avenue pour l’avancement de l'égalité des genres et du renforcement du pouvoir des femmes et des filles à l’échelle internationale.

Le Groupe de contact a également apprécié les efforts déployés pour lancer des groupes d’  « Amis de la LRC » dans divers pays. Ces groupes rassemblent des représentants locaux de missions diplomatiques de pays participants au GCI-LRC afin de discuter les enjeux liés à la liberté de religion ou de conviction dans des contextes nationaux spécifiques.

Date de modification: