Sélection de la langue

Recherche

Ensemble pour l’apprentissage

Éducation des enfants et des adolescents réfugiés, de ceux déplacés de force et de ceux vivant dans des communautés d’accueil

Ensemble pour l’apprentissage est une campagne internationale d’une durée de 3 ans visant à promouvoir une éducation de qualité et l’acquisition de connaissances tout au long de la vie pour les enfants et les adolescents qui sont :

  • réfugiés
  • déplacés de force de leur région d’origine en raison de violences, de catastrophes naturelles ou d’autres causes
  • dans une communauté d’accueil où se trouvent des réfugiés ou des personnes déplacées

Ensemble pour l’apprentissage soutient les partenariats en rassemblant des enfants et des adolescents, des communautés, des organisations de la société civile, des gouvernements nationaux et des intervenants mondiaux.

Ensemble, nous voulons générer des changements locaux, nationaux et mondiaux afin que tous les enfants et tous les adolescents aient accès à une éducation de qualité et que personne ne soit laissé de côté.

Sur cette page

Principaux domaines d’activité

Ensemble pour l’apprentissage comprend les 4 domaines clés d’activité suivants, que le Canada fait progresser.

1. Viser l’excellence des programmes

En s’appuyant sur le leadership du Canada dans le cadre de l’Initiative de Charlevoix sur l’éducation, le Canada continuera d’offrir des programmes visant à garantir l’accès de tous les enfants et de tous les adolescents, en particulier les filles, à une éducation de qualité.

Nous voulons renforcer notre influence par les moyens suivants :

  • en partageant les leçons apprises et les pratiques exemplaires issues de notre portefeuille de programmes
  • en élaborant des outils et des orientations pour guider les programmes futurs
  • en adoptant des approches innovatrices et en travaillant avec des organisations de la société civile au Canada ainsi que des partenaires multilatéraux pour livrer l’aide au développement international et l’aide humanitaire canadiennes

Ensemble, ces efforts renforceront le rôle que nous jouons auprès des enfants et des adolescents réfugiés, des autres enfants et adolescents déplacés de force et de ceux vivant dans des communautés d’accueil.

2. Renforcer les relations diplomatiques

Le Canada continue de travailler avec ses pays partenaires, les gouvernements locaux, les organisations de la société civile canadienne, les partenaires multilatéraux et autres parties prenantes dans le secteur de l’éducation. Nous souhaitons faire avancer le dialogue sur les politiques et mieux promouvoir l’éducation de tous les enfants et de tous les adolescents, notamment les enfants et les adolescents réfugiés ainsi que ceux déplacés de force ou vivant dans des communautés d’accueil.

3. Faire entendre les voix locales

Le Canada s’engage à écouter les voix des réfugiés, de ceux déplacés de force et des enfants et des jeunes, des parents, des enseignants et des leaders vivant dans des communautés d’accueil, et à apprendre de cette écoute, principalement à l’aide des moyens suivants :

  • le Conseil de l’éducation des réfugiés, qui a été établi en consultation avec la société civile canadienne. Il est coordonné par Vision Mondiale Canada. Le Conseil de l’éducation des réfugiés est composé de défenseurs des jeunes, de leaders communautaires, d’enseignants et de parents issus de pays en développement. Il nous permet d’entendre les voix locales, d’écouter leurs expériences, et d’apprendre de celles-ci.
  • la consultation de la population canadienne, dont les populations de réfugiés et les diasporas au Canada, pour faire entendre ce qu’elles ont à dire.

4. Recueillir des données probantes

Le Canada continue à travailler avec des partenaires canadiens et internationaux spécialisés en collecte de données. Nous visons à combler les lacunes dans la collecte de données probantes afin qu’elles soient ventilées par genre, et pertinentes pour les enfants et les adolescents ciblés par la campagne.

Contexte

Il y a une crise mondiale de l’apprentissage : des millions d’enfants n’acquièrent pas les compétences et les connaissances essentielles dont ils ont besoin pour réussir. Les conflits, la crise climatique, les catastrophes naturelles et la pandémie de COVID-19 menacent les avancées durement acquises dans le domaine de l’éducation à l’échelle mondiale. Les conséquences sont particulièrement graves pour les enfants et les adolescents réfugiés, ceux déplacés de force et ceux vivant dans des communautés d’accueil, en particulier les filles. Ce sont ceux et celles qui risquent le plus d’être laissés de côté.

Les facteurs qui marginalisent les personnes, par exemple les déplacements, créent des obstacles importants à l’éducation :

  • environ 3,7 millions d’enfants réfugiés ne sont pas scolarisés, selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés
  • les filles courent 2,5 fois plus de risques de ne pas être scolarisées si elles vivent dans un pays touché par un conflit
  • seules 7 filles réfugiées sont inscrites dans une classe de niveau secondaire, contre 10 garçons réfugiés
  • les enfants vivant dans des régions en situation de crise ou de conflit ont 30 % moins de chances de terminer l’école primaire et 2 fois moins de chances de terminer le premier cycle de l’enseignement secondaire

Nous devons agir rapidement, sans quoi beaucoup de ces enfants risquent de ne jamais pouvoir accéder à une éducation de qualité et acquérir des connaissances tout au long de leur vie.

Pour le Canada, cela signifie une éducation :

  • Équitable : Tous les enfants, quelles que soient leur origine, leur situation et leurs capacités, devraient avoir accès à une éducation de qualité égale.
  • Inclusive : Les systèmes d’éducation nationaux doivent inclure tous les enfants, y compris les réfugiés. Aucun enfant ou adolescent ne doit être laissé de côté, surtout les plus vulnérables, comme :
    • les enfants et les jeunes handicapés
    • les filles et les adolescentes
    • les réfugiés
    • ceux qui sont déplacés à l’intérieur de leur pays
    • ceux qui vivent dans une communauté d’accueil
  • Adaptée au genre : Les espaces d’apprentissage doivent tenir compte des besoins spécifiques des filles et des garçons. Nous devons faire tomber les obstacles qui empêchent les filles de terminer leurs études.
  • Tenant compte des conflits : Les initiatives d’apprentissage ne doivent pas accroître les tensions ou les conflits. Elles doivent tenir compte du contexte dans lequel se déroule l’éducation, notamment les dynamiques de conflit en jeu, et favoriser la paix.
  • Dirigée localement : L’éducation ne peut pas être à format unique ; chaque contexte est différent et nécessite donc une approche sur mesure. Les gouvernements nationaux doivent se doter d’une éducation qui réponde aux besoins collectifs, y compris les besoins déterminés par les populations elles-mêmes.

Harmonisation des politiques existantes du Canada en matière d’éducation

La campagne :

  • contribue à la réponse du gouvernement à la COVID-19 et à la crise mondiale actuelle dans le domaine de l’éducation;
    • En 2019, dans sa lettre de mandat, la ministre du Développement international s’est engagée à « mener une campagne internationale pour veiller à ce que tous les enfants réfugiés ou déplacés puissent obtenir l’éducation dont ils ont besoin et qu’ils méritent ».
  • répond à la priorité actuelle du Canada en ce qui a trait à l’éducation des filles dans les situations de conflit ou de crise;
  • s’aligne avec la nécessité d’aborder l’éducation des plus vulnérables et des plus marginalisés.
    • Cette priorité est définie dans le champ d’action de la dignité humaine de la Politique d’aide internationale féministe. Ceci contribuera à mieux soutenir l’égalité des possibilités d’éducation pour les femmes et les filles dans des pays en développement, et à assurer une éducation de qualité (Objectif de développement durable no 4).

Prenez part

Participez au défi #EnsemblePourLApprentissage sur les médias sociaux !

Nous invitons les Canadiens et nos partenaires à se rassembler ! Prenez des mesures concrètes et suscitez une prise de conscience sur l’importance d’une éducation et d’un apprentissage de qualité pour les enfants et les adolescents réfugiés, pour ceux déplacés de force et pour ceux vivant dans des communautés d’accueil.

Voici quelques idées pour vous inspirer :

  • Donner de la visibilité au travail d’une organisation dirigée par des réfugiés locaux ou par d’autres personnes déplacées de force
  • Souligner le travail d’un partenaire aux vues similaires sur les objectifs d’une éducation de qualité et d’apprentissage tout au long de la vie pour les enfants et les adolescents réfugiés, pour ceux déplacés de force et pour ceux vivant dans des communautés d’accueil
  • Mettre en évidence les données probantes concernant l’éducation des enfants et des adolescents réfugiés, de ceux déplacés de force et de ceux vivant dans des communautés d’accueil
  • Faire entendre votre voix si :
    • vous êtes ou avez été un enfant, un adolescent, un enseignant ou un parent réfugié ou déplacé, ou un membre d’une communauté d’accueil
    • vous faites partie, au Canada, d’une diaspora de réfugiés ou de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, ou vous travaillez avec ces populations et défendez leurs intérêts

Veillez à bien indiquer le mot-clic #EnsemblePourLApprentissage dans vos messages sur Twitter, Instagram, Facebook et LinkedIn.

Événements

Les événements et les activités organisés par Affaires mondiales Canada et ses partenaires.

Événements à venir

Événements passés

Sommet Ensemble pour l’apprentissage

Les 30 et 31 mars 2022, le Canada a accueilli le Sommet Ensemble pour l’apprentissage : Favoriser la participation des jeunes déplacés pour transformer l'éducation. Grâce à des séances virtuelles interactives, les participants ont eu l'occasion d'apprendre des expériences scolaires des jeunes ayant une expérience de déplacement forcé, en collaborant avec eux au chapitre de la résolution de problèmes et de la prise de décisions. Les participants ont collaboré à l’étude de solutions visant à promouvoir une éducation de qualité et des possibilités d'apprentissage tout au long de la vie pour les enfants et les jeunes déplacés de force ou vivant dans une communauté d'accueil.

Les participants suivants ont assisté au Sommet Ensemble pour l’apprentissage :

  • de jeunes leaders, notamment les membres du Conseil de l'éducation des réfugiés
  • des ministres de l'Éducation et des responsables des pays accueillant des réfugiés ou des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays (PDI)
  • des ministres du Développement international et des responsables des pays donateurs
  • des chefs d'agences de développement international
  • des représentants de la société civile, des organisations multilatérales et du secteur privé

Le Sommet Ensemble pour l’apprentissage s'est concentré sur 3 thèmes principaux :

  • l’éducation inclusive et de haute qualité
  • l’égalité des genres
  • la technologie et l'innovation

Les documents suivants ont été publiés dans le cadre du Sommet Ensemble pour l’apprentissage :

  • Le Manifeste des jeunes intitulé « Vision pour l'éducation des apprenants réfugiés et déplacés », lequel a été rédigé par et pour les jeunes. Il comprend un appel à l'action pour les gouvernements, la société civile, les organisations multilatérales et le secteur privé. Le Manifeste des jeunes aborde 5 domaines principaux : l'inclusion, la santé mentale et le soutien psychosocial, l'apprentissage numérique, l'égalité des genres et la responsabilité.
  • L’Anthologie des jeunes intitulée « Tirer des leçons des apprenants en difficulté », laquelle est une compilation d'histoires et de réflexions de jeunes réfugiés ou déplacés.
  • Le document final du Sommet Ensemble pour l’apprentissage intitulé « Ensemble avec les jeunes » répond au Manifeste des jeunes et décrit les engagements communs des signataires.

Réunions à l’avance du Sommet Ensemble pour l’apprentissage

Dialogues des jeunes (décembre 2021 et janvier 2022)

Afin de se préparer pour le sommet Ensemble pour l’apprentissage en mars 2022, l'Entraide universitaire mondiale Canada (EUMC) a organisé 4 dialogues régionaux. Ces dialogues ont réuni de jeunes participants du Moyen-Orient, de l'Afrique de l'Est, de l'Afrique de l'Ouest et de l'Amérique latine.

À travers leurs histoires et leurs expériences de déplacement forcé, les participants ont contribué à l'élaboration du Manifeste des jeunes.

Négociations gouvernementales (février et mars 2022)

En réponse au Manifeste des jeunes, des représentants du gouvernement se sont réunis afin de discuter les appels à l'action formulés par les jeunes et se retrouvant dans le Manifeste des jeunes. Ensemble, les représentants gouvernementaux ont négocié leur réponse, soulignant leurs engagements envers l'éducation. Ces négociations ont abouti à la publication d’Ensemble avec les jeunes, le document final du Sommet Ensemble pour l’apprentissage, pendant le sommet.

Nous joindre

Pour toute question en lien avec la campagne, veuillez communiquer avec l’équipe d’Ensemble pour l’apprentissage à l’adresse together-education-ensemble@international.gc.ca

Nouvelles

Liens connexes

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: