Sélection de la langue

Recherche

Relations Canada-Bhoutan

Relations bilatérales

Le Canada a établi des relations diplomatiques officielles avec le Bhoutan en 2003. Toutefois, les deux pays entretiennent des relations depuis les années 1960, en raison de l’importante contribution apportée par des enseignants canadiens. Le roi Jigme Dorji Wangchuck avait alors demandé à un prêtre jésuite canadien, le père William Mackey, d’aider son pays à moderniser son système d’éducation. En décembre 2018, pour marquer 15 années de relations diplomatiques, le Canada et le Bhoutan ont signé un protocole d’entente pour établir des consultations bilatérales bisannuelles.

Le gouvernement du Royaume du Bhoutan n’entretient des relations diplomatiques qu’avec 52 pays (en plus de l’Union européenne). Le Canada et le Japon sont les seuls membres du G7 à en faire partie. Le Bhoutan est devenu membre des Nations Unies en 1971. Le haut-commissariat du Canada à New Delhi et la mission du Bhoutan auprès des Nations Unies, à New York, coordonnent les échanges officiels entre nos deux pays.

Relations commerciales

Bien que modeste, l’économie bhoutanaise s’est développée au cours des dernières années. L’activité économique se concentre sur l’agriculture, la foresterie, le tourisme et la vente d’énergie hydroélectrique à l’Inde. Le Bhoutan s’intéresse aussi de plus en plus au commerce bilatéral dans certains secteurs, y compris les infrastructures urbaines, les énergies renouvelables (y compris l’hydroélectricité) ainsi que les services financiers et d’ingénierie. En outre, les discussions se poursuivent sur la façon dont le Canada pourrait contribuer au développement de l’industrie minière de ce pays et de son secteur des produits alimentaires biologiques. À cela s’ajoute la mise en œuvre d’un certain nombre de nouvelles initiatives, y compris le renouvellement de partenariats entre des établissements d’enseignement et l’élargissement des activités de recrutement d’étudiants, afin de renforcer les liens dans le secteur de l’éducation.

Liens connexes

Développement

Le Canada continue de fournir une aide bilatérale et multilatérale au Bhoutan au moyen de différents mécanismes.

  • Depuis 1984, il apporte un soutien à la recherche par l’entremise du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) au Bhoutan. Ce soutien a permis de réaliser 24 activités évaluées à 4,8 millions de dollars. L’Initiative Samdrup Jongkhar, mise en œuvre entre 2010 et 2015, visait à améliorer le niveau de vie dans la province par la sécurité et l’autosuffisance alimentaires.
  • Depuis plus de 40 ans, le Canada finance de petits projets d’aide au développement au Bhoutan au moyen du Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL).
  • Au titre du Fonds climatique canadien, il a consacré 1,3 million de dollars américains au projet de chaîne de valeur résiliente au climat pour la culture des noisettes, qui visait à renforcer, par différents moyens, la résilience et l’adaptation climatiques des activités du Mountain Hazelnuts Group.
  • Le Canada offre une assistance technique au Bhoutan par l’entremise du Partenariat d’assistance technique d’Affaires mondiales Canada et du Mécanisme canadien de commerce et d’investissement pour le développement en envoyant des experts canadiens pour examiner la politique nationale de santé du Bhoutan et développer l’entrepreneuriat chez les femmes à la Brewery Ser Bhum.
  • À ce cela s’ajoute une contribution importante à des organisations internationales présentes au Bhoutan. Par exemple, le Canada est le deuxième contributeur non régional à la Banque asiatique de développement et un des principaux contributeurs à son Fonds asiatique de développement, qui aide les pays membres les plus pauvres, dont le Bhoutan.

Opérations

Depuis le début des années 1990, des réfugiés bhoutanais d’origine népalaise vivent dans sept camps dans l’est du Népal. Avec d’autres pays, le Canada tente de remédier à cette situation qui perdure, notamment par la réinstallation de certains de ces réfugiés. À ce jour, il a contribué à la réinstallation d’environ 6 800 réfugiés bhoutanais qui vivaient depuis près de 20 ans dans des camps dirigés par le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Partenariats et organisations

Afin de trouver des réponses efficaces aux défis mondiaux pressants d’aujourd’hui, le Canada et le Bhoutan collaborent également de façon étroite dans le cadre de forums multilatéraux, notamment : 

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: