Débouchés et avantages de l’AECG pour les exportateurs canadiens de produits agricoles et agroalimentaires

Version PDF (556 Ko)

Pourquoi exporter vers l’UE?

Comment l’AECG profite-t-il aux exportateurs canadiens de produits agricoles et agroalimentaires?

Avec l’AECG, près de 94 % des lignes tarifaires agricolesNote de tableau * de l’UE sont exemptes de droit de douane :De nombreuses lignes tarifaires de l’UENote de tableau * seront progressivement éliminées sur une période de
7 ans (1er janvier 2024):
  • Blé dur (jusqu’à 148 €/tonne)
  • Grains d’orge et de seigle (jusqu’à 93 €/tonne)
  • Blé commun, qualité faible-moyenne (jusqu’à 95 €/tonne)
  • Avoine (89 €/tonne)
  • Maïs sucré, congelé (5,10% + 9.40 €/ 100kg)
Établissement de contingents tarifairesNote de tableau *(CT) pour
  • Blé commun (100 000 tonnes) –immédiatementNote de tableau ***
  • Maïs sucré, transformé (8 000 tonnes) –progressivement sur une période de 5 ans
  • Bison (3 000 tonnes) – immédiatement
  • Bœuf (50 000 tonnes) – progressivement sur une période de 5 ans
  • Porc (80 549 tonnes) – progressivement sur une période de 5 ans

Les règles d’origine prévues par l’AECG comptent

Autres facteurs non liés à l’AECG qu’on doit connaître pour exporter vers l’UE

Les cinq principaux fournisseurs de produits agricoles et agroalimentaires de l’EUPart du marché d’importation
États-Unis10,6 %
Brésil10,2 %
Chile4,9 %
Ukraine4,8%
Argentine4,4 %
Canada (20e)1,7 %

Source : Eurostat (2016)

Avec l’AECG, les exportateurs canadiens de produits agricoles et peuvent dès maintenant profiter des avantages découlant de l’Accord. Avantages que n’auront pas leurs concurrents établis dans des pays n’ayant pas d’accord commercial préférentiel en vigueur avec l’UE.

Pour en savoir plus sur la façon dont l’AECG profite à votre entreprise, communiquez avec un délégué commercial dès aujourd’hui.

Date de modification: