Stratégie du Canada en Syrie

Les programmes et les efforts du Canada relatifs au conflit syrien sont des éléments clés de notre stratégie pangouvernementale au Moyen-Orient. Nous investissons jusqu'à 3,5 milliards de dollars sur cinq ans (2016-2021) pour répondre aux crises en Irak et en Syrie et pour remédier à leurs répercussions sur l’ensemble de la région, en particulier sur la Jordanie et le Liban.

Le conflit syrien est une crise complexe qui a donné lieu à des niveaux élevés de violence Ceci a forcé des millions de personnes à fuir le pays. Nombreux sont les civils qui ont fui leurs foyers, mais demeurent à l’intérieur du pays et sont confrontés à des besoins humanitaires urgents.

Pour faire face aux effets du conflit, le Canada appuie quatre grands objectifs stratégiques :

Apporter une aide humanitaire qui intègre une perspective de l’équité du genre et répond aux besoins des populations touchées par les crises

Le Canada est l’un des principaux donateurs d’aide humanitaire dans le cadre des efforts internationaux pour faire face à la crise syrienne.

L’approche pluriannuelle souple du Canada en ce qui a trait au financement de l’aide humanitaire permet aux partenaires de mieux se préparer à répondre à la situation changeante en Syrie. Environ 11,7 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire en Syrie, dont 6,2 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays. Les dynamiques politiques du conflit, les restrictions sur l’accès à l’aide humanitaire et les nombreuses violations du droit international humanitaire créent des conditions extrêmement difficiles pour les travailleurs humanitaires.

En Syrie, l’aide humanitaire du Canada, qui intègre une perspective de l’équité du genre, est fournie par l’entremise de partenaires expérimentés, notamment des organismes des Nations Unies, des organisations non gouvernementales et le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, pour aider les personnes vulnérables à satisfaire leurs besoins essentiels et à accéder aux services sociaux et publics, ce qui comprend :

Nos partenaires veillent à ce que l’intervention humanitaire intègre les besoins, les priorités et les capacités des personnes vulnérables et marginalisées.

Aider les collectivités à renforcer leur résilience face au conflit prolongé

Les projets de développement ciblés et à petite échelle du Canada visent à promouvoir les droits et l’autonomisation des femmes et des filles syriennes, en plus d’aider les personnes et les collectivités afin qu’elles puissent mieux répondre aux répercussions de la crise. En Syrie, nous contribuons aux programmes axés sur les moyens de subsistance en visant particulièrement les ménages dirigés par des femmes afin de favoriser leur indépendance et leur autonomie.

Nous aidons également les organisations de femmes et les groupes locaux à renforcer leur capacité pour participer activement à la prise de décisions économiques dans leur collectivité et à accroître la vigilance des collectivités touchées concernant les risques liés aux explosifs.

Appuyer les efforts en matière de responsabilisation par rapport aux crimes de guerre, aux génocides et aux crimes contre l’humanité, ainsi qu’à l’utilisation présumée d’armes chimiques

Le Canada appuie des initiatives de responsabilisation et de justice transitionnelle qui visent à demander des comptes au régime syrien et aux autres parties prenantes du conflit relativement aux violations du droit international et aux crimes contre l’humanité. Nous participons au financement de la Commission internationale pour la justice et la responsabilité et du Mécanisme international, impartial et indépendant des Nations Unies pour que soient recueillis des éléments de preuve attestant de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocides.

Les activités du Canada visent à aider la société civile syrienne à participer efficacement aux efforts de paix et de responsabilisation et à favoriser la participation accrue des femmes à la vie politique. Le Canada appuie également la protection des civils en soutenant la Défense civile syrienne (Casques blancs).

Nous investissons considérablement dans les efforts pour réduire les menaces liées aux armes chimiques en Syrie. À cet effet, des programmes sont mis en œuvre par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) ainsi que d’autres organisations. Le Canada soutient les missions et opérations de divers partenaires visant à détruire, à vérifier et à surveiller les armes chimiques, à enquêter sur l’utilisation de ces armes en Syrie et à cerner les responsables.

Appuyer les initiatives diplomatiques qui contribuent à une résolution durable du conflit

Nous maintenons un appui clair et constant à la mise en œuvre d’un processus politique dirigé par la Syrie et menant à une solution négociée au conflit. Le Canada fournit un soutien aux principaux intervenants, aux groupes de la société civile syrienne et aux processus de médiation officiels et officieux. Il s’agit notamment de soutenir l’accroissement de la participation des femmes aux négociations de paix.

Nous travaillons avec nos alliés, des pays aux vues similaires et les Nations Unies, y compris son envoyé spécial pour la Syrie, pour défendre et maintenir l’attention de la communauté internationale sur l’impact du conflit sur les civils. Cela passe notamment par l’amélioration de l’accès à l’aide humanitaire, les cessez-le-feu, le respect des droits de la personne, le droit international humanitaire et l’adhésion aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies en la matière.

Le Canada est un chef de file en matière de responsabilisation pour l’utilisation des armes chimiques et la collecte d’éléments de preuve à l’appui de poursuites pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Nous avons plaidé avec succès en faveur de la création de l’équipe d’enquête et d’identification de l’OIAC afin d’attribuer la responsabilité des attaques aux armes chimiques confirmées par la mission d’enquête de l’OIAC.

Date de modification: