Promotion de l’égalité entre les genres et l’autonomisation des femmes et des filles

Notre engagement à faire progresser l’égalité entre les genres, le renforcement du pouvoir économique des femmes et des filles, ainsi qu’à assurer la protection de leurs droits fondamentaux.

La promotion de l’égalité entre les genres contribue :

Nous nous engageons à promouvoir ces valeurs canadiennes clés par :

Faire progresser l’égalité entre les genres s’inscrit au cœur de nos efforts d’aide internationale. Tous nos programmes et politiques de développement visent à renforcer le pouvoir économique des femmes, et nous mettons en œuvre des projets précis qui contribuent à l’atteinte de cet objectif.

La protection et la promotion des droits des femmes et des filles demeurent une priorité majeure de la politique étrangère. Des discussions à ce sujet ont lieu avec d’autres pays et dans les forums multilatéraux.

Le gouvernement du Canada renforce le pouvoir des femmes pour qu’elles participent de façon égale à la prise de décisions et deviennent des agentes de changement dans les sphères économique, sociale et politique. L’accent est mis sur :

En matière de développement, les progrès vers l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles exigent :

Conférences mondiales sur les femmes

Les conférences mondiales de l’ONU sur les femmes ont joué un rôle de catalyseur important dans l’avancement du programme d’égalité entre les genres, le renforcement du pouvoir économique des femmes et des filles et la protection de leurs droits humains.

Nous avons joué un rôle crucial lors de la Quatrième conférence mondiale sur les femmes de Beijing, en 1995, qui a mené à l’adoption de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing. La déclaration a permis d’établir une liste de 12 préoccupations principales et de définir un plan d’action pour la protection et l’avancement des droits fondamentaux des femmes dans le monde.

La Commission de la condition de la femme des Nations Unies se réunit tous les ans pour évaluer les progrès accomplis en matière d’égalité entre les genres et pour cerner les défis à relever dans le domaine.

À la suite de l’adoption de la déclaration et du programme d’action de Beijing, la réunion annuelle de la Commission réexamine la déclaration de Beijing tous les cinq ans. Elle réaffirme l’engagement de la communauté internationale pour sa mise en œuvre intégrale accélérée. Le Canada sera membre de cette commission pour la période 2017–2020.

Nous assurons la promotion d’efforts similaires dans d’autres instances internationales telles que :

Appui aux droits des femmes et des filles

Grâce à nos initiatives de sécurité, de paix et de développement international, nous appuyons les efforts internationaux visant à améliorer le rôle des femmes et des filles.

Nous avons joué un rôle majeur dans la promotion de l’égalité entre les genres et des femmes et du renforcement du pouvoir des femmes et des filles inscrite au Programme de développement durable à l’horizon 2030. Nous travaillons avec des partenaires aux vues similaires afin de mettre en œuvre l’égalité entre les genres dans tous les programmes.

Le Canada a été un des premiers pays à signer puis à ratifier la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, laquelle établit les normes internationales visant à éliminer la discrimination fondée sur le genre.

Nous avons participé à la mise au point novatrice de la Déclaration et du Programme d’action de Vienne en 1993. Cette déclaration affirme que « les droits des femmes sont des droits de la personne ».

Celle-ci appelle également à agir pour intégrer le statut égal, et les droits de la personne pour les femmes et les filles, à la mission centrale de l’ensemble des activités des Nations Unies.

Le Canada appuie les résolutions appelant à l’élimination de la violence envers les femmes et les filles (ce qui inclut les soi-disant « crimes d’honneur », les pratiques traditionnelles ou coutumières préjudiciables à la santé des femmes et des filles, et les mutilations génitales féminines). Il a aussi joué un rôle clé pour veiller à ce que les crimes de violences sexuelles ou sexistes soient intégrés au projet de statut de la Cour pénale internationale.

Notre travail à l’ONU a contribué à l’élaboration de la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes ainsi qu’à l’instauration et au renouvellement du mandat du Rapporteur spécial chargé de la question de la violence contre les femmes, ses causes et conséquences. Le rôle du Rapporteur spécial consiste à recueillir des informations sur les violations et à formuler des recommandations pour éliminer la violence envers les femmes et pour aider à composer avec leurs conséquences.

Le gouvernement du Canada a aussi lancé, en octobre 2010, un plan d’action en vue de la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité.

Le Canada et Women Deliver

Women Deliver est un chef de file mondial de la défense et de la promotion de l’égalité des genres, notamment en ce qui concerne la santé sexuelle et reproductive des femmes et des filles, et les droits connexes. L’organisme est un partenaire important du Canada et son mandat et son approche uniques s’harmonisent avec les priorités du Canada.

Women Deliver favorise la prise de mesures en rassemblant des voix et des intérêts divers afin de faire progresser l’égalité des genres. Women Deliver met particulièrement l’accent sur la santé sexuelle et reproductive et les droits connexes. L’organisme utilise diverses plateformes, tels que les conférences, les initiatives et les outils de communication pour faire connaître les meilleures idées, promouvoir les pratiques exemplaires et appeler à l’action.

Conférence Women Deliver 2019

Women Deliver tient une conférence mondiale tous les trois ans. La conférence Women Deliver  2019 n’était pas qu’une simple conférence, mais également un mouvement visant à promouvoir l’égalité des genres dans le monde entier et à susciter des changements transformationnels. Le Canada est fier de s’associer à ce mouvement.

Le thème de la conférence de 2019 était le pouvoir : le pouvoir des individus, des structures politiques, économiques et sociales, des mouvements et de l’action collective, ainsi que de la manière dont il peut favoriser ou nuire au progrès et au changement.

La conférence a rassemblé plus de 8 000 personnes provenant de 165 pays et plus de 100 000 participants virtuels, soit :

Rôle et participation du Canada

Faire progresser l’égalité entre les genres et le renforcer le pouvoir des femmes et des filles est une priorité absolue du Canada. Nous croyons que l’égalité des genres doit jouer un rôle clé dans la création de solutions durables aux défis mondiaux.

En juin 2017, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Canada organiserait la conférence Women Deliver à Vancouver, du 3 au 6 juin 2019. Le Canada a aussi annoncé qu’il s’engageait à verser de 20 millions de dollars sur trois ans, de 2017 à 2020, à Women Deliver. Cet engagement soutient la conférence et le travail de promotion mondial, entre autres la campagne Offrir pour de bon (Deliver for Good) et le programme Jeunes leaders.

Au cours de sa présidence du G7 en 2018, le Canada a marqué l’histoire en intégrant l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes dans tous les thèmes, engagements et initiatives du G7. En tant qu’hôte de Women Deliver 2019, il a été en mesure de promouvoir cette approche, tant au pays qu’à l’étranger.

Pendant la conférence, le Canada a fait des investissements historiques pour promouvoir l’égalité des genres, tant au pays qu’à l’échelle internationale. Cette mesure aide à consolider la position du Canada comme chef de file en matière de droits des femmes et d’égalité des genres.

Comité national du Canada

Le 4 mars 2019, la ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, l’honorable Maryam Monsef, a mis sur pied un comité national composé de 16 personnalités canadiennes influentes, engagées pour l’égalité des genres. Leur rôle était de mobiliser les Canadiens sur l’égalité des genres, la diversité et l’inclusion dans le cadre des préparatifs menant à la tenue de la conférence Women Deliver 2019.

Les membres du comité, recrutés aux quatre coins du Canada et participant à titre personnel, représentaient diverses voix et perspectives sur l’égalité des genres.

À l’aide de leurs réseaux et de leurs communautés, les membres ont sensibilisé la population à l’importance de l’égalité des genres. Ils ont encouragé les Canadiens à participer à plus de 20 activités et événements visant à promouvoir une société plus égalitaire et plus inclusive. Leurs efforts se sont accrus grâce à un éventail de partenariats, notamment avec le mouvement Mobilisation canadienne – Women Deliver 2019, un réseau d’organismes travaillant à promouvoir l’égalité des genres à l’échelle du pays.

Lors de leur dernière réunion de la conférence de 2019, les membres du comité, les représentants de Mobilisation canadienne - Women Deliver 2019 et la présidente-directrice générale de Women Deliver, Katja Iversen, ont discuté des façons de maintenir l’élan vers l’atteinte de l’égalité des genres dans tous les secteurs de la société suite à la conférence.

Forum ministériel

La ministre Monsef a tenu un forum ministériel qui s’est tenu dans le cadre de la conférence Women Deliver 2019. Au cours de trois séances, le forum a rassemblé :

Les participants ont eu un dialogue ouvert et honnête sur les obstacles nuisant à l’égalité des genres ainsi que sur les enjeux clés qui ont une incidence sur la santé, les droits et le bien-être des adolescentes. Les ministres ont pris des engagements concrets en vue de créer un ensemble de mesures visant à promouvoir les droits des filles, des adolescentes et des femmes partout dans le monde.

Liens connexes

La réunion des femmes ministres des Affaires étrangères

En septembre 2018, le Canada et l’Union européenne ont organisé conjointement la réunion des femmes ministres des Affaires étrangères à Montréal. À l’instar de l’Union européenne, nous pensons que le renforcement du pouvoir économique et politique des femmes est essentiel pour favoriser un monde plus sûr, plus prospère et plus inclusif.

Cette réunion représentait une occasion historique de faire progresser la paix, la sécurité et la prospérité mondiale en réunissant des femmes ministres des Affaires étrangères du monde entier. Pendant leur séjour à Montréal, elles ont discuté d’un éventail de questions, entre autres :

Les représentants de la société civile, qui ont joué un rôle indispensable dans l’organisation de cette réunion, ont participé également à la réunion ministérielle à divers titres.

Cette initiative s’appuie sur les engagements antérieurs pris par le gouvernement du Canada en vue d’intégrer une perspective fondée sur le genre dans la politique étrangère et de sécurité, notamment :

Nous espérons que la réunion des femmes ministres des Affaires étrangères apportera une contribution importante au dialogue mondial sur le rôle des femmes dans les affaires internationales.

Pays participants

Des femmes ministres des Affaires étrangères des pays suivants ont été présentes :

Analyse comparative entre les sexes

Grâce à l’analyse comparative entre les sexes, nous obtiendrons de précieuses informations qui nous permettront d’atteindre les objectifs de développement durable en matière d’égalité entre les genres.

Le Gouvernement du Canada a adopté en 1995 le Plan fédéral pour l’égalité des sexes en réponse au Programme d’action de Beijing créé lors de la Quatrième conférence mondiale sur les femmes (1995). L’engagement majeur du Plan fédéral était de « mettre en œuvre une analyse comparative entre les sexes dans l’ensemble des ministères et organismes fédéraux. »

Liens connexes

Date de modification: