Sélection de la langue

Recherche

Plan de mise en œuvre : Politique des partenariats avec la société civile – Mise à jour narrative de haut niveau sur les progrès réalisés 2022

Introduction

Le gouvernement du Canada travaille avec un vaste éventail de partenaires, au pays et à l’étranger, pour renforcer l’efficience et l’efficacité de l’aide internationale du Canada. Il reconnaît le rôle essentiel que jouent les organisations de la société civile (OSC) à titre d’acteurs du développement à part entière et continue de plaider pour des environnements sûrs et favorables dans lesquels la société civile peut s’épanouir partout dans le monde. Cet engagement envers les OSC est affirmé dans la Politique d’aide internationale féministe du Canada (PAIF). Il est réaffirmé dans la Politique du Canada des partenariats avec la société civile pour l’aide internationale : une approche féministe (« la Politique sur les OSC ») et dans le Plan de mise en œuvre de la Politique sur les OSC, formulé conjointement avec le Groupe consultatif sur la Politique sur les OSC (GCPO), composé de hauts cadres d’Affaires mondiales Canada (AMC) et des OSC.

Cette mise à jour sur le progrès rend compte des principales réalisations, des défis et des possibilités d’avancement du Plan de mise en œuvre de la Politique sur les OSC, depuis son approbation en 2019 jusqu’au printemps 2022. La collaboration entre les OSC et les membres du GCPO d’AMC, à l’appui du Plan de mise en œuvre de la Politique sur les OSC, démontre la valeur de la collaboration entre le gouvernement et la société civile dans la formulation et la mise en œuvre de politiques et de programmes sur les questions de développement international. Les nombreuses actions accomplies pour faire avancer le Plan de mise en œuvre renforcent l’objectif primordial de la Politique sur les OSC, qui est d’encourager une coopération efficace entre AMC et les OSC pour maximiser l’impact et les résultats de l’aide internationale du Canada et favoriser un secteur de la société civile fort et dynamique.

La collaboration entre AMC et les OSC a donné lieu à des réalisations dans divers domaines de politique et de programmation. AMC et les OSC ont fait progresser l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles en soutenant les organisations et les mouvements de défense des droits des femmes, ainsi qu’en renforçant la capacité d’utiliser des approches transformatrices de l’égalité des genres dans la programmation. Grâce à un dialogue régulier, AMC et les OSC ont progressé dans les domaines de la rationalisation des processus, de l’étude de solutions innovantes et de l’amélioration de la transparence, de la responsabilisation et des résultats de l’aide internationale.

Malgré plusieurs réalisations importantes, AMC et les OSC ont été confrontés à des défis, dont certains liés à la pandémie de COVID‑19 et ayant une incidence sur la mise en œuvre des projets par les OSC, mais ayant également stimulé l’innovation et les nouvelles méthodes de travail, tant pour les OSC que pour AMC. Les possibilités de dialogue politique ont également été affectées par la pandémie. Le passage à des interactions virtuelles a nécessité une adaptation, mais a également représenté une occasion de mobiliser une plus grande diversité d’intervenants et de partenaires du monde entier.

Pour en savoir plus sur l’avancement des objectifs de la Politique sur les OSC, vous pouvez lire le rapport au complet ici (version PDF).

À l’avenir, le Canada partagera les leçons tirées de la Politique sur les OSC pour appuyer la mise en œuvre de la Recommandation sur le renforcement de la société civile en matière de coopération pour le développement et d’aide humanitaire, adoptée au CAD le 6 juillet 2022 par le Canada et d’autres membres du Comité d’aide au développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (CAD-OCDE).

Sur cette page

Objectif 1 : Renforcer le pouvoir des femmes et des filles, promouvoir l’égalité des genres et tendre la main aux plus pauvres, aux plus vulnérables et aux plus marginalisés en tant que moyens les plus efficaces pour réduire la pauvreté.

Reconnaissant que les femmes et les filles sont de diverses et puissantes agentes de changement, les partenariats du Canada visent à les soutenir et à s’appuyer sur leur force et leurs contributions innovatrices pour réduire la pauvreté pour tous. Le Canada travaillera avec les organisations de la société civile (OSC), y compris les organisations locales de femmes et d’autres partenaires, pour s’attaquer aux causes profondes de l’inégalité des genres et corriger la discrimination systémique qui empêche les femmes et les filles de faire respecter leurs droits fondamentaux et de réaliser leur plein potentiel, et ce, tout en reconnaissant que des inégalités intersectorielles existent.

Afin de réduire la pauvreté et d’assurer un changement durable et transformateur, il est essentiel de renforcer les pouvoirs de tous les membres de la société afin qu’ils puissent réaliser leur plein potentiel et exercer leurs droits fondamentaux. Une égalité accrue entre les genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles peuvent conduire à une solide croissance économique, réduire la faim chronique, contribuer à la réduction de la pauvreté extrême, mener à une paix durable, bénéficier à tous les membres d’une famille et aider à redonner plus de pouvoir aux personnes qui font face à la discrimination. Il est également nécessaire de mobiliser les hommes et les garçons dans la lutte pour une plus grande égalité des genres. Ils doivent notamment saisir les occasions pour se porter à la défense des droits et des intérêts des femmes et des filles, et prêcher par l’exemple en respectant leurs droits et leurs intérêts. La société civile offre un moyen de se faire entendre auprès des personnes les plus pauvres, les plus vulnérables et les plus marginalisées (notamment les enfants et les jeunes, les aînés, les personnes en situation de handicap, les réfugiés, les personnes déplacées internes, les peuples autochtones, les groupes religieux, les communautés ethniques ainsi que les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, allosexuelles, bispirituelles et intersexuées (LGBTA2I) pour que leurs gouvernements les entendent afin que les personnes obligent leurs dirigeants à rendre des comptes.

Domaine d’action 1.1

Affaires mondiales Canada travaillera en collaboration avec les OSC et d’autres partenaires pour renforcer le pouvoir de participation des citoyens à leur propre développement civil, politique, social et économique, et en assumer la responsabilité, et pour que ces citoyens protègent leurs droits fondamentaux et en fassent la promotion.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 1.2

Affaires mondiales Canada s’assurera que le fait de réduire l’écart entre les genres et les obstacles auxquels font face les femmes et les filles, comme moyens de réduire la pauvreté et atteindre les objectifs de l’aide internationale féministe canadienne, fasse partie des paramètres clés de la sélection des partenaires et des investissements des programmes du Ministère, et soit présent à toutes les étapes du processus de programmation.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 1.3

Les OSC partenaires s’assureront que :

  1. les femmes et les filles soient consultées et qu’elles prennent une part active à toutes les étapes de la conception, de la mise en œuvre et de l’évaluation du programme;
  2. les décisions sur l’accent à donner au projet répondent à leurs points de vue, et;
  3. des femmes soient impliquées et participent activement à la mise en œuvre du projet et dans la prise de décision.

Principales activités/étapes clés

Les OSC :

Domaine d’action 1.4

Affaires mondiales Canada collaborera avec les partenaires pour tester, définir et promouvoir des façons nouvelles et novatrices de travailler avec des organisations et des mouvements de femmes pour faire progresser le respect des droits des femmes.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 1.5

Affaires mondiales Canada apportera son appui aux organisations et aux mouvements de femmes d’envergure diverse, particulièrement dans le cadre d’activités qui contribuent à favoriser le leadership ainsi qu’à accroître la visibilité, l’influence, la capacité et l’accès des femmes et des filles dans le contexte de l’aide internationale.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 1.6

Affaires mondiales Canada travaillera en collaboration avec les OSC pour s’attaquer aux défis spécifiques auxquels les femmes et les filles font face en offrant, entre autres, un appui à la participation significative des femmes et des organismes qui défendent leurs droits, et à la constitution de réseaux dans la prévention et la résolution des conflits et le renforcement de l’état post-conflit. Il faudra également travailler à prévenir et à répondre à la violence sexuelle telle que décrite dans le Plan d’action du Canada sur les femmes, la paix et la sécurité.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Réalisations

La période couverte par le rapport, correspondant à la troisième année de mise en œuvre de l’importante Politique d’aide internationale féministe (PAIF) du Canada, représente l’une des périodes les plus actives de ces dernières années quant aux activités de mobilisation d’AMC auprès des OSC pour faire progresser l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles dans toute leur diversité. Tout au long de cette période, AMC a beaucoup travaillé avec ses partenaires de la société civile pour réaliser des progrès dans les priorités du Canada en matière d’aide internationale féministe, ce qui a donné lieu à des réalisations importantes.

Programmes

Le Canada a investi 300 millions de dollars dans la mise en place du Fonds Égalité, une organisation unique en son genre dotée d’un modèle financier et d’octroi de subventions novateur qui vise à fournir un financement de base, souple et prévisible, pour soutenir des organisations de défense des droits des femmes (ODDF) et des mouvements féministes durables dans le monde entier. En février 2019, le Canada a également annoncé son nouveau programme d’aide internationale pour les personnes LGBTQ2+, qui représente un investissement de 30 millions de dollars et comprend notamment le lancement du Fonds Agir ensemble pour l’inclusion (Fonds AGIRI), cogéré par Equitas et le Réseau Dignité. AMC a également collaboré étroitement avec ses partenaires des OSC pour mettre en œuvre le programme Voix et leadership des femmes (VLF) et a financé une communauté de pratique coordonnée par Care Canada pour les partenaires de mise en œuvre du programme VLF. Ce programme novateur et avant-gardiste offre aux organisations et mouvements de défense des droits des femmes ainsi qu’aux groupes LBTQI+ des pays en développement un financement flexible et un soutien au renforcement des capacités pour faire progresser l’égalité des genres. AMC a également travaillé avec le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE) pour concevoir des modules de formation sur l’égalité des genres destinés aux membres des OSC. De plus, l’initiative Inspirer l’action pour une citoyenneté mondiale, financée par AMC et mise en œuvre par le Réseau de coordination des conseils (RCC), a permis d’offrir des ateliers et de produire des boîtes à outils et des webinaires à l’intention de nombreuses OSC canadiennes sur les principales priorités en matière de droits des femmes. Par exemple, l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), par l’entremise du Comité québécois femmes et développement (CQFD), a produit une fiche technique pour démontrer les liens entre enjeux de changements climatiques et droits des femmes.

Du point de vue de la société civile, un rapport produit par le Groupe de travail sur les droits des femmes et Coopération Canada intitulé Analyse de l’expérience des organismes de la société civile par rapport au Programme Voix et leadership des femmes contenait quelques recommandations clés sur la nécessité de mettre en place des processus accessibles, ouverts, transparents et inclusifs de dépôt de projets pour les OSC, de même que sur l’importance de veiller à ce que les principes féministes des programmes d’AMC se concrétisent dans les modalités contractuelles. Une étude produite par NextGen avec Sheila Rao, en collaboration avec Coopération Canada, l’Association canadienne d’études du développement international (ACÉDI), le CQFD a et le Groupe de travail sur les droits des femmes, a également fourni des données sur ce que les organisations font pour consulter les femmes et les filles. L’étude sur les incidences de la Politique d’aide internationale féministe (PAIF) sur la politique et les pratiques des OSC a notamment révélé que « 76 % des répondants déclarent avoir consulté des groupements de femmes lors de l’élaboration de leurs projets ».

Engagement stratégique

En vue du Forum Génération Égalité (FGE) de 2021, AMC, en collaboration avec Femmes et Égalité des genres Canada, a régulièrement mobilisé un large éventail d’OSC, y compris le Groupe de travail sur les droits des femmes et le Réseau canadien Beijing +25, afin de guider son approche et ses engagements envers le FGE, qui ont abouti à d’importants engagements financiers (180 millions de dollars) du gouvernement du Canada en matière de politiques. Par exemple, le Canada s’est engagé à travailler avec les ODDF, les fonds pour les femmes et d’autres gouvernements pour concevoir une nouvelle Alliance mondiale multipartite pour des mouvements féministes durables, qui favorisera un soutien politique et financier continu, ainsi que l’échange de pratiques exemplaires pour le financement des mouvements et organisations féministes.

Pour renforcer la politique étrangère féministe du Canada, AMC a également mené un dialogue productif avec un large éventail de partenaires de la société civile nationale et internationale. Au total, plus de 400 partenaires de la société civile et partenaires universitaires et autochtones ont exprimé leurs points de vue et formulé des recommandations sur la politique étrangère féministe du Canada par le truchement de tables rondes virtuelles, de webinaires publics et de communications écrites.

Femmes, paix et sécurité

AMC a continué de soutenir les organisations locales et régionales de défense des droits des femmes dans un certain nombre de pays au moyen de fonds multidonateurs. AMC a également coprésidé plusieurs réunions avec des OSC au Canada par l’entremise du Groupe consultatif pour le Plan d’action national du Canada. En 2020-2021, le Canada a coprésidé avec l’Uruguay le Réseau des points focaux pour les femmes, la paix et la sécurité. Le Canada a notamment financé le Réseau Femmes, paix et sécurité-Canada pour tenir une réunion spéciale des OSC canadiennes et internationales du secteur des femmes, de la paix et de la sécurité en août 2020.

Le Réseau Femmes, paix et sécurité a produit des rapports qui décrivent les progrès du Plan d’action national du Canada sur les femmes, la paix et la sécurité, contenant une analyse des progrès réalisés par rapport aux résultats.

Défis

La pandémie a entravé les efforts d’AMC pour atteindre l’objectif 1, en limitant de manière importante la capacité de certaines OSC à engager un dialogue stratégique, et a révélé qu’un soutien continu est nécessaire pour renforcer leurs capacités, notamment en matière de prévention de l’exploitation et des abus sexuels.

Dans la mise en œuvre de ses programmes en matière d’égalité des genres, AMC a appris que mettre en œuvre une gestion de projet féministe et un suivi, une évaluation et un apprentissage d’un point de vue féministe nécessitent plus de temps, de ressources et de flexibilité que les approches traditionnelles de gestion de projet. Les exigences supplémentaires liées à la mise en œuvre de ces nouvelles approches sont accrues par la nécessité de concilier les protocoles et processus de diligence raisonnable et de gestion des risques financiers d’AMC, et l’acheminement de fonds à de plus petites ODDF ou à des organisations qui n’ont jamais travaillé avec le Ministère. Malgré ces défis, ces nouvelles approches bénéficient d’un soutien à tous les niveaux.

Occasions

En continuant de défendre et de promouvoir des méthodes de travail novatrices auprès de la société civile et des ODDF, notamment au moyen de programmes tels que VLF, AMC et les OSC partenaires ont créé des occasions précieuses de partager des leçons, des données et des pratiques exemplaires. Ces leçons aideront à orienter les futurs programmes communs.

La collaboration continue avec les OSC et les réseaux, tels que Coopération Canada et le Groupe des politiques sur les droits des femmes (GPDF), sera essentielle pour faire progresser la politique étrangère féministe du Canada. Il existe une occasion de renforcer nos processus de politique et la formulation de programmes en consultant des experts du Sud et en bénéficiant de leur expertise concernant le travail des organisations de défense des droits des femmes dans le contexte de l’aide internationale.

Le Canada s’est engagé à soutenir et à mobiliser les mouvements féministes et ceux qui revendiquent l’égalité, en particulier la défense des groupes sous-représentés comme les femmes autochtones, les femmes ayant un handicap, les membres des communautés LGBTQ2+ ainsi que les nouvelles arrivantes, les femmes racisées et les femmes migrantes. Bien intégrer cette inclusion et cette diversité plus larges nous aidera à améliorer nos outils et nos approches.

La diffusion d’enseignements tirés des programmes phares d’AMC, tels que VLF, le Fonds Égalité, AGIRI et d’autres encore, dans l’ensemble de la communauté de pratique de l’égalité des genres et des OSC, ainsi qu’au sein d’AMC, nous aidera à poursuivre notre collaboration avec les OSC et à améliorer l’ensemble de nos programmes. En 2021-2022, cinq ans après la mise en œuvre de la PAIF et deux ans après le début de la pandémie de COVID‑19, le moment est venu de faire le point sur nos efforts conjoints pour faire progresser l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles dans toute leur diversité. Les OSC, les réseaux et les gouvernements ont l’occasion de briser le cloisonnement en travaillant ensemble, et ainsi d’augmenter leur apprentissage sur les défis rencontrés, ainsi que les pratiques exemplaires.

Objectif 2 : Favoriser l’établissement d’un environnement favorable et sécuritaire pour la société civile.

Au Canada, comme dans d’autres pays, une société civile forte est essentielle à la promotion de changements positifs transformateurs incluant l’égalité des genres, l’inclusion, le respect de la diversité et des droits de la personne, la paix et la sécurité, et le développement. La pérennité des investissements de l’aide internationale, et de la contribution efficace à la réduction de la pauvreté connexe, repose sur la capacité des populations à demander des comptes aux gouvernements à long terme. Pour que la société civile puisse s’épanouir, elle doit œuvrer dans un environnement sûr et favorable qui favorise des institutions inclusives, transparentes et responsables, qui respecte les droits de la personne et où la primauté du droit protège et met en valeur les libertés d’expression, d’association et de réunion pacifique. Il est de plus en plus important que cet environnement favorable s’étende pour comprendre également des espaces physiques et virtuels, qui sont souvent le lieu de débats publics et de mobilisation. De nombreux acteurs, y compris les gouvernements, ont un rôle à jouer dans la création d’un tel environnement qui permet à la société civile de fonctionner de manière efficace et indépendante. Il s’agit de comprendre et d’atténuer les obstacles et les risques distincts auxquels sont confrontées les entités de la société civile, incluant les défenseurs des droits de la personne ainsi que les organisations et les réseaux de femmes, de personnes LGBTA2I, de jeunes et des peuples autochtones.

Domaine d’action 2.1

Dans le cadre du mandat du Ministère, Affaires mondiales Canada travaillera à mobiliser une vaste gamme d’intervenants canadiens, internationaux et locaux, qu’ils soient nouveaux, existants ou non traditionnels, afin de favoriser un environnement favorable à la société civile.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Affaires mondiales Canada et les OSC :

Domaine d’action 2.2

Affaires mondiales Canada œuvrera dans le cadre du mandat ministériel afin de créer un environnement sûr et favorable pour les organisations de femmes et les défenseurs des droits de la femme.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 2.3

Affaires mondiales Canada mettra à profit la richesse de l’ensemble des outils diplomatiques du Canada pour promouvoir et protéger un environnement favorable à la société civile, en particulier les organisations de femmes, notamment par le truchement d’activités de plaidoyer et de mobilisation du public.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 2.4

Affaires mondiales Canada sera le chef de file dans la promotion et la protection d’un environnement favorable à la société civile, entres autres, grâce à sa participation au sein de plusieurs instances, comme le Groupe de travail de la Communauté des démocraties.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Affaires mondiales Canada et les OSC :

Domaine d’action 2.5

Affaires mondiales Canada ciblera les tendances et les secteurs potentiels où il serait possible d’exercer une influence positive, de manière à créer un environnement favorable à la société civile dans le cadre de ses rapports réguliers sur la situation des droits de la personne dans les pays.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 2.6

Affaires mondiales Canada déploiera des efforts pour s’assurer que la Politique oriente d’autres politiques et programmes ministériels pertinents.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Réalisations

Grâce à des approches multipartites telles que la Communauté des démocraties, la Coalition mondiale pour la liberté des médias et la Coalition pour les droits égaux, AMC tisse des réseaux solides et utilise des outils diplomatiques pour protéger, soutenir et défendre efficacement les défenseurs des droits de la personne et les journalistes. En outre, AMC organise régulièrement des consultations avec ses partenaires de la société civile afin de permettre un dialogue constructif sur les questions prioritaires en matière de droits de la personne et les zones géographiques préoccupantes. Ces échanges peuvent ensuite alimenter les réunions bilatérales avec les représentants de différents gouvernements, ainsi que les discussions dans les forums multilatéraux tels que le G7 et le G20. Avec des partenaires aux vues similaires, AMC continue de faire progresser la question de la protection de l’espace de la société civile et de la liberté d’expression, et condamne fermement toutes les attaques, les menaces et le harcèlement des défenseurs des droits de la personne, en reconnaissant les risques particuliers auxquels sont confrontées les femmes, les minorités raciales et ethniques, les personnes handicapées et les personnes LGBTQ2+. Dans les forums multilatéraux, tels que le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et l’Assemblée générale des Nations Unies, AMC continue de consulter des OSC et de s’inspirer de leur expertise et de leurs conseils concernant les résolutions multilatérales relatives aux droits de la personne, y compris celles qui se concentrent sur le soutien aux défenseurs des droits de la personne, la liberté d’expression et l’égalité des genres.

En 2019, AMC a lancé l’édition mise à jour de Voix à risque : Lignes directrices du Canada pour le soutien des défenseurs des droits de la personne. Ces lignes directrices offrent des conseils pratiques aux diplomates canadiens sur la manière de soutenir les défenseurs des droits de la personne. Le réseau de missions d’AMC met en œuvre Voix à risque en collaboration avec des partenaires locaux et internationaux de la société civile. Afin de s’assurer que les défenseurs des droits de la personne mènent des actions efficaces, AMC continuera de faciliter la mise en place d’espaces sûrs et favorables au moyen d’actions telles que le renforcement des réseaux, le développement des capacités et le financement, la mobilisation des autorités locales, les déclarations publiques et le soutien aux besoins d’assistance d’urgence. Par exemple, dans les Amériques, les représentants des missions canadiennes rencontrent régulièrement des défenseurs des droits de la personne et mettent en place un espace inclusif permettant d’échanger des informations et de recommander des mesures progressistes sur les initiatives de soutien aux défenseurs des droits de la personne. Les missions d’AMC dans la région de l’Asie-Pacifique continuent de soutenir les organisations locales qui s’occupent de questions telles que l’inclusion des personnes LGBTQ2+, la violence contre les femmes et les filles, et la réforme démocratique. AMC continue de sensibiliser le personnel des missions et de l’administration centrale aux lignes directrices, notamment en proposant des formations en coopération avec les OSC partenaires, afin d’échanger des pratiques exemplaires et de discuter des défis, ainsi que de promouvoir des approches sensibles au genre en formant des communautés de pratique. En outre, afin d’intégrer une approche sensible au genre, une formation à l’ACS+ est proposée de manière continue à l’administration centrale et dans les missions.

Pour faciliter la formation d’un environnement favorable à la société civile, AMC cherche à obtenir de la rétroaction et des mises à jour sur les activités des missions au moyen de rapports réguliers sur les droits de la personne, ce qui comprend une analyse des questions prioritaires en matière de droits de la personne qui ont une incidence sur la société civile. Par exemple, AMC a reçu des rapports faisant état d’une interférence accrue et indue de l’activité des OSC depuis le début de la pandémie de COVID-19. Dans plusieurs cas, des gouvernements ont imposé des restrictions supplémentaires aux OSC en menant des enquêtes débouchant sur des poursuites, en limitant l’aide financière pouvant être obtenue des gouvernements étrangers, en renforçant la surveillance et en multipliant les fermetures d’Internet. Les OSC qui défendent les droits des personnes LGBTQ2+, des femmes, des minorités et la liberté d’expression sont particulièrement touchées.

Défis

Les conseils, les connaissances et l’expertise de la société civile font partie intégrante des moyens permettant de définir les priorités et les enjeux en matière de droits de la personne, et sont essentiels à la mise en œuvre des buts et des objectifs de la politique étrangère féministe du Canada. AMC poursuit ses discussions sur l’inventaire possible des mécanismes de consultation existants, qui serait une entreprise de grande envergure étant donné la taille du réseau des missions canadiennes à l’étranger.

L’espace civique pour la défense des droits de la personne et la liberté des médias ayant été considérablement restreint dans les pays aux régimes autoritaires et intolérants, le Canada et ses partenaires doivent renforcer et soutenir les OSC et les défenseurs des droits de la personne. Les répercussions de la COVID-19 sur les groupes marginalisés et l’exploitation de la pandémie par certains gouvernements pour limiter les droits de la personne et les libertés fondamentales nécessiteront une surveillance continue et des mesures efficaces. Le Canada continuera de relever les défis et de répondre à des perspectives divergentes tout en défendant les droits de la personne, l’égalité des genres, la diversité, l’inclusion et la liberté des médias. La coordination avec la société civile est essentielle face à l’opposition et à la résistance.

Occasions

Les réunions multilatérales telles que le sommet des dirigeants pour la démocratie, organisé par les États-Unis, offrent d’excellentes occasions d’élargir la participation des intervenants et de renforcer le soutien aux OSC et aux défenseurs des droits de la personne. Les objectifs de la politique étrangère féministe du Canada pourraient être davantage mis en avant dans des institutions multilatérales telles que la Francophonie et l’Organisation des États américains (OEA). En outre, en tant que président du Groupe de travail sur l’habilitation et la protection de la société civile de la Communauté des démocraties, le Canada continuera de travailler avec ses membres, y compris des OSC, pour faire face aux situations où l’espace civique est menacé, comme en témoigne le soutien du Canada à l’approbation de la Recommandation du Comité d’aide au développement de l’OCDE sur le renforcement de la société civile en matière de coopération pour le développement et d’aide humanitaire.

En outre, dans le cadre d’une nouvelle approche intégrée de la région Indo-Pacifique, le Canada poursuivra sa coopération avec ses partenaires régionaux en matière de valeurs démocratiques, de gouvernance et de droits de la personne, ainsi que de respect du droit international. Récemment, la Loi sur la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones a reçu la sanction royale et est entrée en vigueur immédiatement au Canada. Cette loi crée également un cadre durable pour faire progresser la mise en œuvre de la Déclaration au palier fédéral.

Objectif 3: Protéger la vie et la dignité humaine

Les programmes d’aide humanitaire d’Affaires mondiales Canada visent à sauver des vies, à alléger la souffrance et à maintenir la dignité des personnes touchées par les conflits, l’insécurité alimentaire aiguë et les catastrophes naturelles, et ce, en intervenant rapidement en fonction des besoins et en se fondant sur des principes. Affaires mondiales Canada reconnaît qu’il est nécessaire de veiller à la complémentarité entre la sécurité, les actions humanitaires et les programmes de développement lors de crises complexes et prolongées. Le Ministère reconnaît également l’importance que revêtent le droit international et humanitaire ainsi que les principes humanitaires que sont la neutralité, l’impartialité, l’indépendance et l’humanité.

Les OSC humanitaires sont essentielles aux interventions du Canada en réponse aux crises humanitaires qui sévissent partout dans le monde, et les organisations de femmes jouent un rôle unique pour répondre aux besoins et défendre les droits des femmes et des enfants ainsi que leurs communautés en situation d’urgence humanitaire.

Domaine d’action 3.1

Affaires mondiales Canada collaborera avec des OSC humanitaires comme partenaires opérationnels afin de promouvoir et de protéger collectivement les principes humanitaires, et aborder des questions politiques et opérationnelles clés de l’aide humanitaire, y compris la violence basée sur le genre ainsi que la santé sexuelle et reproductive et les droits à cet égard.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 3.2

Affaires mondiales Canada accroîtra la proportion de l’aide humanitaire du Canada fournie par des OSC nationales et locales, dont des organisations locales de femmes, entre autres, grâce aux mécanismes de financement groupés axés sur les pays, conformément à l’engagement du Canada à la « Grande Négociation » (Grand Bargain) pour soutenir le caractère local de l’aide humanitaire.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Affaires mondiales Canada et les OSC:

Domaine d’action 3.3

Affaires mondiales Canada travaillera avec des OSC humanitaires pour investir dans la création de données et d’analyses désagrégées selon le genre et l’âge, et de rapports s’y rattachant, de manière à mieux réagir en situation de crise humanitaire.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 3.4

Affaires mondiales Canada travaillera avec des OSC humanitaires pour intégrer des approches axées sur l’égalité des genres et les droits de la personne dans l’aide humanitaire fournie, afin de favoriser l’état de préparation des collectivités et d’assurer une réponse efficace aux crises humanitaires tout en répondant aux besoins uniques des femmes et des filles.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 3.5

Affaires mondiales Canada favorisera le renforcement des capacités et le développement organisationnel ainsi que l’apprentissage parmi les partenaires humanitaires.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Réalisations

La hausse des conflits armés, des crises prolongées et des catastrophes naturelles a entraîné des besoins humanitaires sans précédent. Dans ce contexte, les OSC demeurent un élément essentiel de la réponse du Canada aux crises humanitaires, notamment par leur collaboration en matière de défense des droits et de prestation de services vitaux.

En 2019, AMC a lancé Une approche féministe : l’égalité des genres dans l’action humanitaire pour faire progresser la protection de la dignité humaine et renforcer l’action humanitaire sensible au genre. Ce cadre stratégique a permis d’orienter les principaux domaines de collaboration entre les OSC et AMC.

En 2019-2020, le Canada a été le chef de file mondial de l’Appel à l’action pour la protection contre la violence fondée sur le genre dans les situations d’urgence. Le Canada a facilité les actions de sensibilisation collectives des 89 membres de l’Appel à l’action, dont font partie des OSC, sur la prévention de la violence sexuelle et fondée sur le genre et les interventions à cet égard dans les situations d’urgenceNote de bas de page 1, et a lancé la feuille de route 2021-2025, l’engagement des membres à prendre des mesures collectives pour lutter contre la violence fondée sur le genre.

Le Canada a augmenté ses investissements dans les programmes de santé et de droits sexuels et reproductifs (SDSR) dans les contextes humanitaires de 22,2 M$ à 68,3 M$ entre 2016 et 2020. Grâce aux investissements réalisés dans les OSC, 333 113 femmes et filles ont reçu des services de santé sexuelle et reproductive, y compris l’accès à la contraception en 2019.

Pour AMC, les organisations multilatérales et les OSC jouent un rôle important en nouant des partenariats avec les acteurs locaux, en particulier les organisations dirigées par des femmes, et en reconnaissant et soutenant leurs capacités, et renforçant leur leadership dans les contextes humanitaires. AMC fournit désormais plus de la moitié de son aide humanitaire sous forme de financement pluriannuel; cette prévisibilité renforce la capacité des OSC à nouer des partenariats plus constructifs avec les acteurs locaux.

Pour renforcer le pouvoir des femmes et des filles, le Canada soutient les organisations et les réseaux de défense des droits des femmes, à l’échelle tant locale qu’internationale, par exemple en soutenant les fonds communs nationaux du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH). En 2020, le Canada a versé plus de 50 millions de dollars à 16 mécanismes de financement groupés axés sur les pays des Nations Unies, une source importante de financement pour les OSC locales.

Grâce à une mobilisation multilatérale axée sur certains pays, le Canada cherche à ce que les parties aux conflits assurent un accès humanitaire sans entrave et protègent les civils, le personnel humanitaire et médical, par exemple en Afghanistan, en Syrie, au Yémen et dans la région du Tigré en Éthiopie.

Défis

La COVID‑19 a exacerbé les défis, entraîné des niveaux sans précédent de besoins humanitaires et mis à rude épreuve le système humanitaire et les acteurs humanitaires. Parallèlement, les changements climatiques accroissent également la vulnérabilité des populations, notamment en raison de phénomènes météorologiques extrêmes et de catastrophes naturelles, ainsi que de l’insécurité alimentaire croissante. L’état de la situation géopolitique et le non-respect du droit international par certains acteurs continuent de rendre les conflits plus longs et plus intenses, ce qui a des conséquences néfastes pour les populations touchées par les crises. Les déplacements internes et transfrontaliers continuent de croître, contribuant à augmenter les besoins de protection, dans des situations de violence sexuelle et fondée sur le genre, d’insécurité alimentaire et d’accès réduit aux services de santé sexuelle et reproductive. Les épidémies menacent de réduire à néant les progrès réalisés au cours des vingt dernières années, et les services de santé mentale et d’aide psychosociale n’arrivent pas à répondre à la demande. Les inégalités entre les genres, exacerbées par la COVID‑19, ont également entraîné une augmentation des taux de violence sexuelle et fondée sur le genre, et les populations vulnérables continuent de subir des discriminations intersectionnelles et d’être confrontées à des obstacles à l’accès aux services.

Occasions

AMC continuera de s’engager de manière proactive auprès des OSC canadiennes en réponse aux tendances propres aux divers secteurs. Il s’agit notamment d’entreprendre des actions de mobilisation dans les domaines suivants :

Objectif 4: Favoriser le leadership des OSC dans l’innovation

L’innovationNote de bas de page 2 offre de formidables occasions pour optimiser l’incidence de l’aide internationale canadienne et faire avancer les priorités du Canada. Ainsi, Affaires mondiales Canada se tourne vers les OSC pour collaborer au sein et à l’extérieur du secteur afin que des approches innovatrices à l’aide internationale soient proposées et adoptées, et que les résultats qui en découlent soient plus efficaces et efficients. On inclut les OSC locales compte tenu du rôle important qu’elles jouent dans le développement de solutions innovatrices émanant de leur milieu, reflétant les priorités et utilisant les approches locales qui sont, par conséquent, souvent plus durables.

Domaine d’action 4.1

Affaires mondiales Canada travaillera avec les OSC et d’autres partenaires par le biais de programmes favorisant l’incubation d’idées novatrices, la mise à l’essai d’initiatives prometteuses, l’adaptation, la reproduction et la mise à l’échelle de solutions ayant le potentiel d’incidence et d’efficacité généralisées. Toutes ces activités devront prendre en compte les dimensions genre au regard des innovations.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 4.2

Affaires mondiales Canada adaptera des mécanismes pour faciliter l’innovation grâce à des outils et à des processus opérationnels modernisés avec diverses OSC partenaires.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 4.3

Affaires mondiales Canada travaillera avec les OSC et d’autres partenaires pour faciliter le partage des connaissances sur les bonnes pratiques et les processus en matière d’innovation dans le développement, incluant les innovations guidées par des analyses sexospécifiques.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Réalisations

AMC a collaboré avec les OSC pour préparer une note d’orientation publiée en novembre 2019 sur l’approche du Canada relative à l’innovation dans l’aide internationale.

Comme l’indique l’objectif 6, AMC collabore avec les OSC et améliore ses processus afin d’en accroître la flexibilité, de rendre le financement plus prévisible et de réduire les formalités administratives pour ses partenaires, de sorte qu’ils puissent plus facilement mettre en œuvre des solutions innovantes.

AMC a travaillé avec les OSC afin notamment de favoriser l’incubation d’idées novatrices et la mise à l’échelle d’initiatives prometteuses. Par exemple, AMC a octroyé un financement au Conseil manitobain pour la coopération internationale (MCIC) en vue de la mise en œuvre du Fonds pour l’innovation et la transformation (FIT) dans le cadre de l’initiative Petites et moyennes organisations (PMO) pour l’impact et l’innovation. Ce fonds finance des PMO canadiennes qui, en partenariat avec des organismes locaux, testent des solutions novatrices aux problèmes actuels de développement qui feront progresser l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles.

AMC a aussi travaillé de concert avec les OSC pour un meilleur partage des connaissances sur les pratiques exemplaires et sur les processus d’innovation. Ainsi, 12 rencontres de la Communauté de pratique multipartite pour l’innovation dans le développement ont eu lieu entre juin 2017 et décembre 2021, soit environ trois fois l’an, réunissant des OSC et des acteurs actifs en innovation pour le développement, afin de soutenir le renforcement des capacités collectives par l’échange de connaissances sur les pratiques exemplaires, sur les nouvelles approches et sur les outils d’innovation en matière de développement. AMC assume les fonctions de secrétariat et collabore avec des membres de cette communauté de pratique en coprésidant les événements ou les réunions en alternance. Depuis le lancement de la note d’orientation, la communauté de pratique s’est penchée sur divers sujets tels que l’égalité des genres et l’innovation, la planification de scénarios pour la gestion des risques et l’innovation (séance coprésidée par Coopération Canada), les PMO, l’innovation et les objectifs de développement durable (en collaboration avec le MCIC et le Conseil pour la coopération mondiale de l’Alberta), et l’évaluation d’impact (avec le Laboratoire de l’innovation sur le genre [GIL] de la Banque mondiale).

AMC a organisé des activités conjointes de formation à l’intention du personnel du Ministère et des OSC sur la mise à l’échelle d’innovations prometteuses (le 31 janvier 2019) et sur l’expérimentation d’innovations en aide internationale (le 10 décembre 2019). En juin 2021, AMC a piloté une formation sur l’innovation en matière de développement (en collaboration avec le Centre d’apprentissage en efficacité interculturelle et le Centre de recherches pour le développement international) à l’intention des organismes partenaires et des OSC canadiennes actives en Bolivie. AMC a contribué à la rédaction des guides Faire le pont entre l’égalité entre les genres et l’innovation (version PDF) et Innover pour contrer la violence fondée sur le genre (version PDF) qu’a publiés l’Alliance pour l’innovation dans le développement international, et que le Ministère a rendus disponibles dans les deux langues officielles pour les OSC. AMC a partagé avec le Comité d’aide au développement de l’OCDE des données sur les projets innovants ayant obtenu du financement (en juillet 2021) et publié ces données dans le Portail du gouvernement ouvert (à l’automne 2021).

Défis

Malgré ces avancées, les attentes d’AMC en matière d’innovation dans les propositions de projets ne sont pas toujours claires, et les OSC ne les comprennent pas toujours bien. Les OSC ont le sentiment que les initiatives innovantes appuyées par AMC ne sont pas assez connues des partenaires. La communauté de pratique est l’un des mécanismes qu’a privilégiés AMC pour collaborer avec les OSC en matière d’innovation. Or, le contexte de la pandémie limite la capacité des OSC à se porter volontaire pour coprésider les rencontres. Elles reconnaissent qu’en général, elles partagent assez peu entre elles leurs expériences, leurs connaissances et leurs innovations. En effet, les OSC craignent parfois de parler librement de leurs solutions innovantes dans ce genre de tribune; une relation de confiance reste à établir. Enfin, la multiplicité des tribunes pose un défi : les OSC se concentrent sur un nombre limité de réseaux directement reliés à leur champ d’intérêt principal, et il y a peu ou pas de partage entre les différents réseaux.

Occasions

Plusieurs possibilités existent et sont en voie de se concrétiser, à commencer par une communication plus efficace des définitions et des outils de base sur l’innovation, développés par AMC. Le moment est propice à la promotion des liens entre inclusion et innovation, conformément aux Principes de Whistler. Des instructions plus détaillées et plus claires quant à la définition et à la mesure de l’innovation pourraient être incluses dans les documents d’AMC, notamment en ce qui concerne la présentation de propositions et la préparation de rapports.

Par ailleurs, fournir plus de détails sur les solutions innovantes financées par AMC pourrait favoriser les apprentissages et la mise à l’échelle par les OSC des solutions les plus prometteuses. Le partage d’information par thèmes permettrait aux OCS de repérer plus facilement les solutions innovantes pouvant inspirer leurs approches.

AMC explorera la possibilité d’élargir la participation à la communauté de pratique multipartite ou de tenir des rencontres conjointes entre celle-ci et des groupes d’OSC qui travaillent sur certaines thématiques (par exemple, les groupes de Coopération Canada voués à la poursuite des objectifs de développement durable).

AMC et les représentants des OSC ont soumis conjointement le présent rapport à la communauté de pratique le 14 décembre 2021, et nous recueillons maintenant les suggestions additionnelles de ses membres sur les occasions à saisir pour promouvoir et appuyer l’innovation dans l’aide internationale.

Objectif 5: Intégrer le rôle des OSC en tant qu'acteurs indépendants dans les programmes d'aide internationale

Affaires mondiales Canada reconnaît que les OSC sont des acteurs indépendants fournissant des ressources, de l’expertise et des réseaux qui contribuent à l’atteinte des objectifs du Canada en matière d’aide internationale. Le Canada comprend l’importance de considérer divers points de vues dans les programmes et les stratégies d’aide internationale, et il s’engage à approfondir, à généraliser et à rendre opérationnels les principes de l’appropriation démocratique.

Domaine d’action 5.1

Affaires mondiales Canada maintiendra un engagement actif avec diverses OSC canadiennes, internationales et locales au moyen d’un dialogue sur les politiques formel et informel régulier afin de connaître leurs perspectives sur la Politique d’aide internationale féministe du Canada.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 5.2

Affaires mondiales Canada appuiera un large éventail d’OSC partenaires pour s’assurer qu’une société civile diversifiée soit représentée à travers l’aide internationale du Canada.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Affaires mondiales Canada et les OSC :

Réalisations

Mécanismes de consultation

En s’appuyant sur la mobilisation exhaustive des OSC qui a eu lieu lors de l’examen de l’aide internationale, et sur l’engagement de la PAIF en matière de mobilisation des OSC canadiennes, AMC et le secteur de la société civile ont conçu un ensemble de mécanismes pour faciliter un dialogue régulier sur les questions de politiques et de programmes.

AMC et le secteur ont tenu des dialogues axés sur les régions géographiques et les pays, les domaines de développement international, la rationalisation des processus, les rapports sur le développement international et sur des sujets tels que la lutte contre le racisme, la prévention de l’exploitation et des abus sexuels et la triple articulation entre humanitaire, développement et paix. Cette articulation fait référence aux liens entre actions humanitaires, projets de développement et initiatives de paix, en particulier dans les contextes fragiles et les situations de conflit. Dans le contexte de la pandémie, ces consultations ont été tenues en ligne, ce qui a facilité la participation d’un plus grand nombre d’organisations partout au Canada.

Il existe 3 grands groupes permettant de consulter les organisations canadiennes :

En réponse à la pandémie, AMC a créé trois nouveaux groupes : le groupe de dialogue, le groupe de solutions et le groupe de réflexion critique du Programme de coopération volontaire d’AMC et du secteur. Ces trois groupes ont contribué à la formulation de lignes directrices et à l’assouplissement des conditions d’admissibilité des coûts, afin de faciliter l’exécution des projets des partenaires de mise en œuvre pendant la pandémie. AMC a publié les lignes directrices et les assouplissements découlant de cette collaboration sur son site Web.

Diversification des partenariats

AMC a également pris des mesures pour diversifier ses partenariats avec les OSC canadiennes. Dans le cadre de l’initiative des petites et moyennes organisations (PMO), 40 projets ont été approuvés jusqu’à maintenant, la majorité étant menés par des organisations qui ne reçoivent pas de financement d’AMC ou qui n’en ont jamais reçu. Ces efforts comprennent la formation des PMO dans le cadre du programme Activer le changement, une initiative quinquennale qui vise à accroître la capacité des PMO à mener à bien des projets de développement international.

En outre, AMC a tenu des séances de réseautage dans le cadre des récents appels de propositions afin d’inciter les PMO à communiquer de l’information et à collaborer lors du dépôt de propositions et de la mise en œuvre de projets. AMC met également en place un programme d’apprentissage collaboratif pour les bénéficiaires de l’appel de propositions sur l’éducation des réfugiés. Les conseils provinciaux et régionaux, Coopération Canada, le Regroupement des professionnels canadiens en développement international (RPCDI) et le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE) ont également mené des activités de réseautage et de partage des connaissances.

Défis

Les consultations ont augmenté entre AMC et les OSC, mais se limitent à des organisations qui reçoivent déjà des fonds d’AMC, en particulier de grandes organisations qui font partie de réseaux tels que Coopération Canada, le Réseau de coordination des conseils, le RPCDI et CanSFE. Il convient de réfléchir à la manière d’amorcer le dialogue avec un plus grand nombre de partenaires actuels d’AMC et d’OSC canadiennes qui ne reçoivent pas de financement du Ministère. Pour y parvenir efficacement sur le plan culturel, il faudra se pencher sur l’intégration des peuples autochtones et d’autres groupes sous-représentés à tous les niveaux de notre secteur. Les organisations canadiennes qui œuvrent dans le domaine du développement international devraient également explorer des moyens de mobiliser davantage les organisations locales, y compris au cours de la conception et de la mise en œuvre des programmes. Il faudra également trouver des moyens d’inciter les organisations à échanger de l’information de manière plus proactive. Selon une évaluation récente menée par le secteur Partenariats pour l’innovation dans le développement d’AMC, la mobilisation pourrait être renforcée par la formulation d’un cadre stratégique de mobilisation du public sur les priorités d’aide internationale du Canada, et bien que l’initiative des PMO soit un pas dans la bonne direction, les partenariats pourraient être davantage diversifiés.

Occasions

Pendant la pandémie, AMC et les OSC ont eu recours au télétravail, ce qui a permis de tenir davantage de consultations entre les OSC canadiennes et AMC. La disponibilité de nouvelles plateformes de collaboration et la meilleure maîtrise de ces plateformes par les gouvernements et les OSC ont permis d’aller au-delà des réseaux habituels et de mobiliser un ensemble diversifié d’organisations, dans le but de recenser de nouvelles sources d’expertise et de faire appel à elles et de rejoindre des bénéficiaires supplémentaires. Ces nouveaux moyens de mobilisation pourront être utilisés d’ici la fin de la pandémie et par la suite.

AMC et le secteur ont également l’occasion de faire progresser la réalisation des 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et de veiller à ce que l’aide internationale du Canada reconnaisse, soutienne et valorise mieux les organisations, les dirigeants, les voix et les connaissances autochtones.

Objectif 6: Établir des mécanismes de financement plus prévisibles, équitables, souples et transparents

Afin de soutenir un écosystème robuste d’OSC, Affaires mondiales Canada s’engage à travailler avec des OSC de tailles, de portées, de régions et de secteurs divers, dans le but de respecter les priorités du Canada en matière d’aide internationale, ainsi que de renforcer le pouvoir des femmes et des filles, et de favoriser l’égalité des genres. Bien que le Ministère interagisse avec la société civile sous de nombreuses formes, le financement est reconnu comme une composante de son engagement.

Affaires mondiales Canada reconnaît l’importance de mettre en place une diversité de mécanismes de sélection fondés sur le mérite, afin que diverses OSC partenaires canadiennes, internationales et locales puissent planifier et réaliser des initiatives d’aide internationale.

En même temps, Affaires mondiales Canada encourage les OSC à être indépendantes sur le plan financier et à demander du financement de sources multiples puisqu’elles sont ainsi habilitées à mieux assurer leur propre viabilité.

Affaires mondiales Canada comprend qu’un accès équitable à une combinaison de sources de financement à court, moyen et long terme, selon la situation, peut améliorer la réalisation de résultats de l’aide internationale et soutenir une société civile florissante. Affaires mondiales Canada reconnaît aussi que des mécanismes de sélection réactifs et des ententes de financement plus souples peuvent donner l’impulsion nécessaire à des approches novatrices et que les OSC ont besoin de temps et d’efforts pour planifier leurs programmes.

Domaine d’action 6.1

Affaires mondiales Canada rationalisera ses processus de sélection en matière d’aide internationale et élaborera des programmes qui offrent des occasions de financement équitables et prévisibles à une diversité d’OSC.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 6.2

Affaires mondiales Canada veillera à ce que des renseignements détaillés et actualisés sur les mécanismes de sélection existants soient disponibles sur le site Web du Ministère.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 6.3

Affaires mondiales Canada investira dans un fonds humanitaire pluriannuel de manière à accroître la capacité de nos partenaires humanitaires à réagir plus efficacement et avec une plus grande efficience aux crises humanitaires.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 6.4

Affaires mondiales Canada rationalisera et accélérera les procédures relatives au financement et à la reddition de comptes (notamment la gestion axée sur les résultats et la gestion du risque) de manière à réduire le fardeau administratif qui pèse sur les épaules des partenaires.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Réalisations

Un certain nombre de changements importants ont été mis en œuvre ou à l’essai depuis 2018 pour rendre les mécanismes de financement plus souples, équitables et transparents. AMC continue de peaufiner ses exigences en matière de demande de financement et ses processus généraux, afin de mieux répondre aux besoins des partenaires et de rendre la collaboration plus facile avec le Ministère. Par exemple, AMC a lancé un projet pilote en 2020 pour accepter les notes conceptuelles non sollicitées qui n’utilisent pas un modèle de formulaire intelligent, ce qui assouplit le mode de présentation d’idées de projets.

Dans le cadre d’un récent appel de propositions, AMC a donné aux demandeurs l’occasion de se rencontrer et de créer des réseaux et a incité les participants à approfondir leur collaboration. Pour accroître la transparence, AMC a publié des émissions Web pour communiquer de l’information pertinente aux demandeurs participant à un autre appel de propositions. L’utilisation de notes conceptuelles dans les appels de proposition est en place depuis 2019, un changement motivé par des consultations auprès des partenaires canadiens.

Pour accroître la transparence et la prévisibilité des appels, AMC publie depuis juillet 2021 un échéancier sur 12 mois des appels de proposition à venir. Des changements découlant de ces nouveautés ont été apportés à la page Web des appels de proposition, et on a développé le portail Partenaires@International pour qu’il présente davantage d’informations sur les progrès des demandeurs dans le cadre des différents appels de proposition.

Afin d’améliorer la mobilisation des OSC financées par AMC dans le cadre de multiples initiatives sur plusieurs années, le Ministère a mis en place les points de contact entre directeurs principaux des Finances (de DPF à DPF) pour les partenaires. Depuis décembre 2020, 17 partenaires ont participé à la mise en œuvre de cette fonction. La fonction de points de contact constitue un cadre simplifié permettant de communiquer avec AMC autour des questions de contrôle financier et fiduciaire, et de diligence raisonnable, ce qui améliore la prévisibilité, l’équité, la souplesse et la transparence du financement. La mise en œuvre de la fonction durera tout au long de 2022.

Depuis 2019, AMC est intervenu dans des événements soudains dans 23 pays au moyen du Fonds canadien pour l’assistance humanitaire (FCAH). Le FCAH, qui répond à des situations de crise soudaine de faible à moyenne ampleur, permet aux agences membres de la Coalition humanitaire du Canada, composées d’OSC, de répondre rapidement aux besoins humanitaires non satisfaits. Dans le cadre de la conception du FCAH, les membres effectuent une analyse comparative entre les genres et fournissent des données ventilées par genre et par âge dans leur rapport final, afin de s’assurer que leurs programmes tiennent compte des genres.

Le Canada maintient son engagement envers la Grande Négociation et les Principes et bonnes pratiques pour l’action humanitaire en continuant de fournir un financement humanitaire pluriannuel et flexible. En 2020, le Canada a fourni 58 % de son financement humanitaire sous forme pluriannuelle et plus de 35 % sous forme de financement flexible (non affecté ou affecté d’une manière non contraignante), ce qui dépasse l’objectif de 30 % fixé en vertu de la Grande Négociation.

En 2020-2021, le Canada est demeuré un membre actif du groupe de travail sur les fonds communs, un organe composé d’intervenants clés qui fournit des orientations stratégiques au Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies sur l’utilisation et l’incidence des mécanismes de financement groupés axés sur les pays. Avec d’autres donateurs, le Canada a continué de défendre fermement l’avancement du programme de solutions à l’échelle locale et l’intégration de considérations d’égalité des genres dans les activités des mécanismes de financement groupés axés sur les pays.

Défis

Les travaux se poursuivent pour réduire la quantité d’information demandée à différents moments du processus de financement tout en veillant à ce que suffisamment d’information soit fournie pour répondre aux exigences législatives et réglementaires, afin que le processus de financement fonctionne efficacement. L’introduction de nouvelles exigences en matière d’informations et d’analyses, tout en maintenant des exigences déjà en place, a entraîné des difficultés dans le processus d’approbation des plans de mise en œuvre des projets, provoquant des retards dans le traitement des questions lorsque les exigences ne sont pas comprises de la même manière par tous les intervenants. Il est normal et attendu que les projets doivent parfois changer pour que les résultats escomptés soient atteints; cependant, à l’exception des changements attribuables à la pandémie, les OSC ont dû relever certains défis pour obtenir du soutien concernant les changements pendant la mise en œuvre des projets. L’imposition d’un taux minimum de partage des coûts de 5 % pose un problème d’accès équitable au financement, car les OSC établies uniquement au Canada n’ont pas le même accès aux sources de financement que celles qui sont en mesure d’obtenir des fonds de contrepartie auprès de filiales non canadiennes. Bien que les changements tels que ceux décrits dans le présent document visent à améliorer les processus de financement, ils peuvent parfois créer de nouvelles difficultés pour les travaux en cours sur la normalisation, la prévisibilité et l’équitabilité.

Occasions

AMC a rationalisé et simplifié de nombreux processus d’approbation depuis le début de la pandémie. Les travaux se poursuivent pour évaluer les changements apportés aux processus pour les projets liés à la COVID-19, afin de contribuer à mettre en œuvre les leçons apprises dans le processus d’élaboration de programmes en général. La popularité croissante des solutions de conférence en ligne au cours des dernières années facilite la tenue de discussions, de consultations et de séances d’information en temps réel avec des partenaires du monde entier. La conception d’un nouveau système de suivi et de gestion des risques fiduciaires liés aux programmes de paiements de transfert se poursuit. Ce système remplacera l’outil actuel, qui est dépassé et inefficace. La mobilisation préliminaire des partenaires dans le but de cerner les problèmes et de trouver des solutions pour le processus d’établissement du budget des projets a eu lieu au printemps et à l’été 2021. Les travaux de conception se poursuivent dans le cadre de l’initiative globale de transformation d’AMC (appelés « facteurs de transformation ») pour améliorer l’efficacité et l’efficience des programmes d’aide internationale. AMC continuera de mobiliser la communauté des OSC au moyen de divers mécanismes.

Objectif 7: Favoriser des approches multipartites à l’aide internationale

Tous les acteurs pertinents, dont les OSC, le secteur privé, le milieu de la recherche, les organisations multilatérales, les gouvernements nationaux et d’autres acteurs (notamment les jeunes et les communautés culturelles au Canada) contribuent au développement de manières distinctes et complémentaires. Affaires mondiales Canada s’engage à soutenir des approches à intervenants multiples et à favoriser des partenariats efficaces parmi ceux-ci. Affaires mondiales Canada reconnaît l’importance du rôle que joue le dialogue pour favoriser la responsabilisation et le respect mutuels, particulièrement dans le contexte d’une approche ciblant de multiples intervenants.

Domaine d’action 7.1

Affaires mondiales Canada travaillera avec les OSC pour faciliter des partenariats à intervenants multiples, qui se fondent sur les forces respectives de chacun, et mobiliser les partenaires dans la poursuite d’un but commun, y compris à travers un engagement au sein d’instances internationales, comme le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 7.2

Affaires mondiales Canada s'emploiera à encourager le dialogue, une collaboration et des partenariats efficaces entre les différents acteurs de l’aide internationale, y compris dans le cadre de partenariats à intervenants multiples.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 7.3

Affaires mondiales Canada et les OSC canadiennes s’appuieront sur leur affiliation à des groupes multilatéraux et multipartenaires clés pour travailler avec un large éventail de partenaires, dans le but de promouvoir les priorités d’aide internationale du Canada.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada:

Réalisations

AMC travaille avec les OSC et d’autres partenaires pour faciliter les partenariats multipartites qui s’appuient sur les points forts comparatifs de chaque acteur dans la poursuite d’un objectif commun, et qui mobilisent ces points forts.

Lancée en février 2021, la Stratégie ministérielle de mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 vise à ce que tous les secteurs d’activité adoptent une perspective de développement durable, de manière à rendre le Ministère plus cohérent, plus efficace et plus pertinent. L’un des principaux objectifs de la Stratégie est de favoriser des partenariats vastes et inclusifs en appui au développement durable. La Stratégie s’aligne sur la stratégie nationale (Stratégie nationale du Canada pour le Programme 2030 : Aller de l’avant ensemble) et contribue à cette stratégie qui met l’accent sur une approche de la mise en œuvre des ODD axée sur l’ensemble de la société.

Dans les forums politiques de haut niveau, AMC a pris des mesures proactives pour consulter et inclure le secteur des OSC. Par exemple, dans le cadre de la participation annuelle d’AMC au Forum politique de haut niveau pour le développement durable, qui est le principal mécanisme de suivi et d’examen de la mise en œuvre du Programme 2030, on a eu recours à une approche multipartite comprenant des consultations avec les peuples autochtones, la société civile, le secteur privé, les universités et les jeunes, ainsi qu’avec des représentants des gouvernements provinciaux et territoriaux et des administrations municipales.

Le Canada a continué de promouvoir l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles dans les forums internationaux et a orienté sa position en fonction de consultations auprès des OSC. En collaboration avec Femmes et Égalité des genres Canada, le Canada a soumis sa candidature pour diriger la Coalition d’action sur les mouvements et le leadership féministes pour le Forum Génération Égalité (FGE), offrant ainsi l’occasion de travailler avec divers intervenants et de favoriser un dialogue inclusif, intersectionnel et intergénérationnel. Le Canada vise ainsi à tenir ses engagements de s’attaquer aux défis les plus persistants en matière d’égalité des genres. Au cœur de la pandémie de COVID-19, AMC a facilité la participation de jeunes, de praticiens et d’experts en santé mondiale au groupe de contact des ministres du Développement. AMC a également continué de collaborer avec des groupes multilatéraux d’OSC établis, y compris les sommets Jeunesse du G7 et du G20 (Y7 et Y20), afin d’intégrer des points de vue divers dans les documents finaux des processus du G7 et du G20. Pour éclairer sa participation au Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement, le Canada consulte les OSC, les syndicats et les intervenants philanthropiques sur l’efficacité de tous les efforts déployés pour atteindre les ODD, y compris par des moyens autres que l’aide publique au développement traditionnelle.

AMC collabore directement avec les OSC et favorise également la collaboration entre les intervenants. À ce titre, AMC a récemment lancé une Stratégie de mobilisation du secteur privé en faveur du développement durable, qui présente une approche visant à élargir et à approfondir nos partenariats avec le secteur privé afin d’accroître les investissements à l’appui des ODD. En particulier, la Stratégie vise à appliquer systématiquement l’expertise unique du secteur privé dans la prestation de l’aide internationale et à accélérer la mobilisation des capitaux privés pour faciliter une croissance économique inclusive. Un exemple de partenariat multipartite réussi est celui de Grands Défis Canada, qui tire parti de solutions innovantes d’une série d’acteurs pour relever les défis mondiaux en matière de santé. À titre de l’un des plus importants investisseurs axés sur l’impact au Canada, Grands Défis Canada a financé un ensemble de plus de 1 300 innovations dans 106 pays. Le partenariat entre le Canada et le Fonds Égalité est un autre excellent exemple de collaboration qui permet de réunir des OSC, des organismes philanthropiques, le secteur privé, le gouvernement et des organisations locales de défense des droits des femmes pour renforcer l’écosystème mondial de financement féministe et mieux susciter des changements de comportement durables pour favoriser l’égalité des genres. L’objectif de cette nouvelle plateforme mondiale unique en son genre est de mettre en commun et d’exploiter les ressources afin d’attirer de nouveaux partenaires et de créer des occasions de combler les écarts entre les genres et d’éliminer les obstacles à l’égalité des genres. Enfin, grâce au leadership du Canada dans le domaine d’action sur la coopération triangulaire du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement, un large éventail d’intervenants travaillent ensemble pour mettre à l’essai et améliorer la mise en œuvre pratique des lignes directrices volontaires de 2019 sur la coopération triangulaire et promouvoir ces modalités.

Défis

La pandémie a retardé la poursuite de la mobilisation sur les relations bilatérales avec les donateurs. Cependant, AMC s’engage à trouver des occasions de renforcer la collaboration avec les OSC et les partenaires multipartites. En raison de la pandémie, de grands événements comme le Forum politique de haut niveau pour le développement durable ont dû se tenir en ligne, ce qui a nécessité une adaptation concernant la mobilisation de divers intervenants, y compris les partenaires locaux.

Malgré les efforts constants déployés par AMC pour consulter les OSC, certains acteurs de la société civile estiment que les consultations étaient concentrées sur les mêmes grandes organisations-cadres, qui ne représentent pas systématiquement les perspectives variées des personnes et des communautés de l’ensemble du pays. AMC va réévaluer sa manière de mener des consultations afin de rendre ses consultations plus inclusives.

Occasions

Des partenariats vastes et inclusifs sont essentiels à la réalisation du Programme 2030; par conséquent, la Politique sur les OSC et les Stratégies des ODD pourraient se renforcer mutuellement. La communauté internationale reconnaît que le Programme 2030 est la feuille de route mondiale de la reprise après la pandémie et du projet consistant à rebâtir en mieux. Il existe d’importantes possibilités d’utiliser ce programme pour créer un élan en faveur de la mise en place de partenariats multipartites.

En ce qui concerne particulièrement les relations entre AMC et le secteur des OSC, le secteur de la société civile a signalé que de nombreuses petites et moyennes organisations ont du mal à voir la pertinence de leurs contributions ou la manière dont leurs recommandations sont mises en œuvre. Le secteur a proposé de mettre en œuvre une version adaptée des « journées sur la colline parlementaire » afin que les représentants des directions d’AMC puissent interagir avec un plus large éventail de groupes de la société civile et cerner des intérêts communs. En outre, le secteur de la société civile estime que pour qu’AMC devienne réellement inclusif, il doit combler les lacunes en matière d’information et de capacité qui rendent difficile la participation entière des petites OSC.

Objectif 8: Mobiliser les Canadiens en tant que citoyens du monde à l’aide internationale

Les OSC canadiennes sont des leaders reconnus sur la scène internationale pour leur expertise dans les domaines de la paix et de la sécurité, de l’intervention humanitaire et du développement durable et transformateur. Elles ont aussi une approche unique et constructive au soutien des OSC locales dans le développement de leur capacité et de la prise en charge de leurs programmes et de leurs résultats. Leurs solides relations avec les OSC locales, incluant les organisations de femmes, renforcent l’engagement du Canada au niveau communautaire et améliore ses réseaux à l’étranger. Affaires mondiales Canada est déterminé à s’engager avec divers partenaires de la société civile canadienne afin de développer leur capacité et d’optimiser l’incidence de la communauté des OSC canadiennes dans le monde entier. L’établissement de nouveaux partenariats avec des OSC canadiennes peut accroître l’efficacité des efforts d’aide internationale du Ministère et des OSC, et permet de s’assurer que les investissements du Canada produisent des résultats durables.

Les OSC canadiennes jouent un rôle clé dans l’expression des valeurs canadiennes et dans la dissémination des efforts du Canada en matière d’aide internationale féministe, ce qui peut favoriser la citoyenneté mondiale, particulièrement auprès des jeunes, et inspirer les Canadiens à s’engager dans des actions transformatrices pour réduire la pauvreté et surmonter les inégalités de genre. Les OSC mobilisent les Canadiens sur les enjeux internationaux de manière approfondie et globale, notamment en promouvant la citoyenneté mondiale et en les invitant à prendre part activement aux efforts que le Canada déploie en matière d’aide internationale.

Domaine d’action 8.1

Affaires mondiales Canada encouragerales OSC canadiennes, là où cela sera approprié, à créer des partenariats pancanadiens ayant une portée mondiale qui pourront relever d’importants défis sur le plan du développement, notamment l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 8.2

Affaires mondiales Canada amplifiera le travail des OSC partenaires pour mobiliser stratégiquement les Canadiens sur des enjeux d’aide internationale en utilisant des technologies numériques innovantes et en amélioration sa présence virtuelle.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Domaine d’action 8.3

Affaires mondiales Canada investira stratégiquement dans les activités de mobilisation du public des OSC canadiennes, tant au Canada qu’à l’étranger, qui permettent d’accroître la visibilité des résultats de l’aide internationale du Canada et de mieux en faire connaître les résultats, ainsi que de favoriser la participation et la contribution citoyennes dans le cadre des efforts en matière d’aide internationale.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Réalisations

Tout au long de 2019-2021, AMC a continué de soutenir la mobilisation des Canadiens en tant que citoyens du monde dans des projets d’aide internationale grâce à des partenariats avec des organisations canadiennes. L’approche d’AMC en matière de mobilisation du public, mise en œuvre en partenariat avec les OSC, comprend des efforts visant à approfondir la compréhension des Canadiens en matière de développement international et d’apprentissage par l’éducation à la citoyenneté du monde.

Cette approche a été favorisée en partie par les investissements stratégiques d’AMC dans les activités de mobilisation du public d’OSC canadiennes, par exemple, l’initiative Inspirer l’action pour une citoyenneté globale, dirigée par le Réseau de coordination des conseils. Cette initiative, soutenue par un investissement de plus de 18 millions de dollars (2019-2023) vise à sensibiliser et à mobiliser les Canadiens en tant que citoyens du monde en appui aux objectifs de développement international du Canada et aux Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

Le Programme de coopération volontaire d’AMC (420 millions de dollars, 2020-2027) offre également aux Canadiens la possibilité de donner de leur temps et d’utiliser leurs compétences et leur expertise pour soutenir les communautés des pays en développement. De cette façon, les volontaires contribuent directement à l’avancement de la réalisation de la PAIF. Les volontaires jouent également un rôle clé dans la mobilisation des Canadiens autour du développement international en partageant leurs expériences internationales, augmentant ainsi le nombre de Canadiens qui sont conscients des efforts de développement international du Canada et qui y contribuent. Un autre exemple du soutien d’AMC aux activités de mobilisation du public des OSC est son investissement de 14 millions de dollars (2016-2021) dans l’initiative du Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE), qui facilite l’échange de connaissances entre les OSC canadiennes et consulte les Canadiens sur les questions de santé mondiale.

L’approche d’AMC en matière de mobilisation du public, mise de l’avant en partenariat avec les OSC canadiennes, encourage une large participation des Canadiens et de groupes clés tels que les jeunes. Par exemple, en février 2020, AMC a lancé la campagne Ensemble pour l’apprentissage, qui contribue à la réponse du gouvernement du Canada à la COVID-19 et s’aligne sur l’engagement ministériel de 2019 de mener une campagne internationale pour s’assurer que tous les enfants réfugiés et déplacés puissent recevoir l’éducation dont ils ont besoin et qu’ils méritent. Cette campagne comprend un module d’éducation publique destiné aux salles de classe canadiennes, afin de nouer des relations entre enfants canadiens et jeunes réfugiés.

AMC a approfondi sa collaboration avec les OSC par le dialogue et le partage des connaissances, ainsi que par des outils concernant la mobilisation du public. En septembre 2020, AMC a créé un Conseil consultatif externe sur la mobilisation des Canadiens en tant que citoyens du monde, composé de leaders d’opinion issus d’OSC canadiennes, du secteur privé et du gouvernement. En juillet 2021, AMC a également lancé le Centre virtuel de ressources sur l’engagement. Conçu en collaboration avec les OSC, ce centre est une plateforme en ligne facilement accessible qui regorge d’outils et de ressources de mobilisation du public.

Défis

L’analyse préliminaire de l’état actuel des initiatives de mobilisation du public au sein du Ministère a permis de cerner certains défis. L’un d’eux consiste à savoir comment rejoindre les Canadiens qui ne prennent pas part à l’aide internationale pour le moment. Les enjeux mondiaux sont complexes, et il importe que les Canadiens comprennent la contribution de l’investissement dans l’aide internationale à la réduction de la pauvreté, à l’égalité des genres dans le monde et à notre propre sécurité et prospérité. Bien que des initiatives telles que le Réseau de coordination des conseils et le Programme de coopération volontaire mobilisent efficacement les Canadiens intéressés, il reste du travail à faire pour sensibiliser les personnes qui ne sont pas encore engagées dans les questions mondiales et les leur expliquer.

Un autre défi est le manque de compréhension commune des objectifs, résultats et mesures de la mobilisation du public au sein du secteur canadien de l’aide internationale. Ainsi, il n’est pas facile de présenter une trame narrative convaincante sur ce que la mobilisation du public permet de réaliser. AMC travaille à la formulation d’un cadre de résultats, dans le but d’aider les partenaires à mieux mesurer les efforts de mobilisation du public.

Occasions

Il existe des occasions de renforcer l’approche d’AMC en matière de mobilisation du public.

Selon les rapports et les consultations, la meilleure façon pour AMC de contribuer à améliorer les résultats et l’incidence des efforts de mobilisation du public serait de formuler et de mettre en œuvre une stratégie globale et un cadre de résultats. AMC déploie des efforts dans ce sens au sein du Ministère et procédera à une vaste consultation du secteur afin de développer une compréhension commune de la mobilisation du public et de ses pratiques exemplaires.

Il est également possible de mobiliser une plus grande diversité de Canadiens à la mise en œuvre de la PAIF et à la poursuite des ODD, en adoptant une approche intersectionnelle et plus inclusive de la mobilisation du public. Cet objectif peut être atteint en amplifiant la mobilisation d’une série d’intervenants pour garantir que les voix et les forces variées de partout au Canada y sont intégrées.

Objectif 9: Promouvoir la durabilité, la transparence, la responsabilisation et les résultats

Le Canada s’engage à la durabilité, à la transparence et à la responsabilisation. L’accès à de l’information complète et opportune sur la coopération internationale facilite la coordination, la surveillance et la responsabilisation nécessaires à l’atteinte de résultats durables. Le Canada s’engage à être un diffuseur modèle et un utilisateur de données ouvertes en ce qui concerne ses activités et ses résultats. De plus, il vise à améliorer l’accès à l’information sur les activités et les résultats de ses OSC partenaires, y compris les activités et les résultats des organisations locales soutenues par des OSC canadiennes. Affaires mondiales Canada s’attend à ce que tous ses partenaires œuvrant dans le développement maintiennent des normes de transparence et de responsabilisation semblables et qu’ils rehaussent les retombées des investissements du Canada dans le domaine du développement.

Domaine d’action 9.1

Affaires mondiales Canada s’emploiera à cerner des occasions d’accroître la transparence et la responsabilisation, y compris par la publication d’information sur des activités d’aide internationale, conformément à la norme de l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA), et par l’encouragement de l’utilisation des données de l’IITA par les intervenants dans des pays en voie de développement.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Les OSC :

Domaine d’action 9.2

Affaires mondiales Canada travaillera avec les partenaires OSC à l’établissement d’un plan pour la mise œuvre de ces normes en matière de transparence et de responsabilisation, incluant le renforcement des capacités.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Les OSC:

Domaine d’action 9.3

Affaires mondiales Canada investira dans la recherche sur les politiques, dans la collecte de données plus pertinentes, notamment des données désagrégées en fonction du sexe et de l’âge, et dans des méthodes de suivi et d’évaluation de l’égalité des genres, et ce, en misant sur l’expérience ainsi que sur les bonnes pratiques d’autres pays.

Principales activités/étapes clés

Affaires mondiales Canada :

Réalisations

L’accès libre à de l’information complète et opportune sur la coopération internationale facilite la coordination, la surveillance et la responsabilisation nécessaire pour atteindre des résultats durables. AMC a pris des mesures pour améliorer la transparence et la responsabilité de l’enveloppe d’aide internationale et pour améliorer ses rapports au moyen de la Banque de projets du Ministère et du Rapport au Parlement sur l’aide internationale du gouvernement du Canada, qui comprend des données sur les indicateurs de rendement clés de la PAIF, ainsi que du Rapport statistique sur l’aide internationale.

Des améliorations, fondées sur des tests d’utilisateurs et des recherches sur les outils déployés par d’autres organismes donateurs, sont également en cours de réalisation pour améliorer la convivialité de la Banque de projets. Parmi les changements apportés, mentionnons l’amélioration de la fonctionnalité de recherche, un affichage plus clair des résultats de recherche, l’exportation de données et la possibilité de partager des groupes de projets. Les données ouvertes sur l’aide fournie par AMC continuent également de s’améliorer, comme le confirme le score de 80,9 % obtenu au chapitre de l’Indice de la transparence de l’aide 2020 (en hausse par rapport à 79,63 % en 2018).

Depuis juillet 2021, AMC publie sur son site Web un échéancier sur douze mois des appels à venir. Cet échéancier, ainsi que les projets pilotes en cours utilisant une note conceptuelle dans les processus d’appels et de propositions non sollicitées, donne suite aux recommandations de l’équipe de solution du Groupe de travail pour l’amélioration de l’efficacité (GTAE).

Fruit d’une collaboration entre AMC et les OSC, le GTAE examine les moyens de simplifier et de rationaliser les processus de développement des programmes. Le RCC, Coopération Canada et les conseils régionaux ont contribué à maintenir l’élan de la mise en œuvre des recommandations du GTAE qui contribuent à accroître la transparence des processus d’appel de propositions, en partageant l’information avec le secteur au moyen de sites Web et de bulletins d’information. Le GTAE a fait une pause en 2020, lorsqu’AMC a convoqué des tables de discussion portant précisément sur la COVID-19.

AMC a communiqué avec des organismes gouvernementaux, universités et OSC pour discuter des défis communs et partager les pratiques exemplaires liées aux résultats, à la mesure du rendement et à la gestion des données. AMC a recruté des étudiants inscrits à un programme d’enseignement coopératif compétents en matière de données et, ce faisant, a noué des liens avec des universités canadiennes et enrichi les connaissances du Ministère, tout en aidant les gestionnaires à apprendre à embaucher, gérer et retenir des employés compétents en matière de données. AMC a présenté la stratégie ministérielle en matière de données et l’approche en matière de résultats et de mise en œuvre lors de la conférence internationale Evidence for Policymakers organisée par l’Universiteit Leiden et ScienceWorks.

En tant que membre de la Communauté de résultats du CAD de l’OCDE, AMC a contribué à des documents de réflexion en partageant l’approche de l’Architecture pour les résultats de l’aide internationale d’AMC et a participé à des ateliers qui encouragent les partenariats multipartites à faciliter l’apprentissage dans le domaine de la gestion axée sur les résultats.

En juin 2021, AMC et l’Initiative mondiale d’évaluation (un partenariat co-dirigé par la Banque mondiale et le PNUD) ont tenu conjointement un événement d’apprentissage en ligne dans le cadre de la gLOCAL Evaluation Week, en se concentrant sur les principes et les pratiques d’évaluation féministes d’AMC mis en évidence dans des évaluations récentes en Colombie, au Moyen-Orient et au Maghreb, et dans le Programme Voix et leadership des femmes. Sur les 154 participants (dont 85 % de femmes) issus de 46 pays, 57 % ont déclaré avoir perçu une augmentation de leurs connaissances techniques, 43 % une augmentation de leur capacité à appuyer le suivi et l’évaluation, et 38 % une augmentation de leur sensibilisation à la question.

L’évaluation formative du programme Voix et leadership des femmes (VLF) est guidée par un groupe de référence composé de membres du personnel d’AMC, de partenaires de mise en œuvre qui participent au programme, et d’organisations de défense des droits des femmes soutenues par le programme. Ces divers intervenants d’Asie, d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes ainsi que d’Europe, aide à garantir que l’évaluation est guidée par une approche féministe participative.

Défis

La capacité du Ministère à améliorer la présentation de l’information sur l’aide internationale, notamment de manière plus interactive, est limitée par la complexité des systèmes intégrés de gestion de l’information.

Ainsi, pour l’évaluation de VLF, la logistique consistant à coordonner un grand groupe de référence mondial est un défi en raison de la gestion de plusieurs langues, fuseaux horaires, niveaux d’expérience et niveaux de participation parmi les membres. Un défi supplémentaire s’est posé pour les ODDF, qui sont déjà aux prises avec de lourdes charges de travail et pour lesquels l’attrait de la participation à une autre initiative est limité. Malgré ces difficultés de participation, tant les ODDF que les partenaires de mise en œuvre ont exprimé leur intérêt à participer à l’évaluation et à l’occasion d’apprentissage que cela représente pour eux.

Une plus grande sensibilisation à la portée du GTAE et à la façon dont il consulte les OSC a été limitée par les ressources limitées dont disposent les OSC pour ce type de travail.

Occasions

Le Ministère continue de perfectionner la Banque de projets, en améliorant la fonctionnalité des cartes et l’intégration des informations sur les diverses composantes des projets (par exemple, les partenaires, les secteurs).

Le groupe de référence de l’évaluation du programme VLF a contribué à la conception de l’évaluation du programme VLF, en particulier sur les questions d’évaluation, l’échantillonnage des pays d’étude de cas et le plan de partage des connaissances et d’apprentissage pour l’évaluation. Les membres du groupe de référence seront des partenaires clés dans l’opérationnalisation de ce plan au moyen de diverses activités visant à mobiliser les intervenants internes et externes. Pour l’équipe d’évaluation d’AMC, il s’agit d’une occasion de façonner l’évaluation d’une manière qui soit utile et pertinente pour les utilisateurs visés et d’inclure dans les processus d’évaluation des voix qui ne sont pas habituellement entendues.

Compte tenu de la réussite de l’édition de 2021, la gLocal Evaluation Week élargit sa portée et offre davantage d’occasions de partager les informations et les connaissances issues des évaluations d’AMC. Ces événements peuvent mettre l’apprentissage du Ministère à la disposition de nouveaux publics en leur donnant un aperçu d’outils d’évaluation, de points de vue et de domaines d’expertise innovants, et peuvent aider le Ministère à identifier des interlocuteurs locaux importants.

Lien connexes

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification: