Le Canada se réjouit de la décision rendue par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone

(Nº 57 - 4 mars 2009) Le ministre des Affaires étrangères, l'honorable Lawrence Cannon, a fait aujourd'hui la déclaration suivante concernant le jugement rendu par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone dans le procès de dirigeants du Front révolutionnaire uni (FRU) :

« Le prononcé de la décision du Tribunal spécial, qui a reconnu trois dirigeants du Front révolutionnaire uni coupables d'atrocités commises au cours de la guerre civile en Sierra Leone, marque une étape importante dans l'accomplissement de son mandat, a commenté le ministre Cannon. Cette condamnation envoie au monde entier un message clair à propos de la responsabilisation et elle représente un progrès important dans la lutte contre l'impunité. »

« Nous reconnaissons l'engagement et la contribution du juge présidant, M. Pierre Boutet, un ancien juge-avocat général des Forces canadiennes », a ajouté le ministre.

Le 25 février 2009, le Tribunal spécial a déclaré Issa Hassan Sesay, Morris Kallon et Augustine Gbao, trois anciens chefs du groupe rebelle FRU, coupables de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, commis au cours des dix ans de guerre civile dans le pays.

M. Cannon a aussi exhorté la communauté internationale à continuer d'appuyer le Tribunal spécial alors qu'il en arrive au terme des travaux de sa dernière cause, le procès de l'ancien président du Libéria, Charles Taylor.

Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a pour mandat de juger les principaux responsables des violations graves du droit humanitaire international et du droit de la Sierra Leone commises au cours de la guerre civile (1991-2001). Le Canada préside le Comité de gestion du Tribunal spécial aux Nations Unies, qui en supervise les aspects non judiciaires.

Depuis 2002, le Canada a versé plus de 10 millions de dollars au Tribunal spécial, qui est financé exclusivement par des contributions volontaires. Le Canada a aussi fourni au Tribunal spécial des contributions en nature d'une valeur d'environ 1 million de dollars par an, sous la forme de ressources juridiques et de formation en matière d'enquête.

Le ministre a fait observer que le Canada a aussi assumé le 25 février la présidence du groupe de pays dont fait partie la Sierra Leone au sein de la Commission de consolidation de la paix des Nations Unies, et qu'il collaborera étroitement avec le gouvernement de la Sierra Leone et d'autres intervenants internationaux pour y appuyer le processus de consolidation de la paix. La Sierra Leone est l'un des pays qui puisent dans le Fonds de consolidation de la paix des Nations Unies, auquel le Canada a versé jusqu'à maintenant 20 millions de dollars.

Pour en savoir davantage, prière de consulter le communiqué intitulé « Le Canada salue la translation de Charles Taylor au Tribunal spécial pour la Sierra Leone ».

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Natalie Sarafian
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
613-995-1851

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874