Le ministre Cannon exprime des inquiétudes au sujet des élections en Birmanie

(Nº 356 - Le 8 novembre 2010 - 15 h 25 HE) Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Lawrence Cannon, a fait aujourd’hui la déclaration suivante au sujet des élections en Birmanie, qui ont eu lieu le 7 novembre 2010 :

« Le gouvernement du Canada a suivi le processus électoral en Birmanie avec une grande inquiétude. Le Canada a exhorté à maintes reprises le régime birman à mener des élections libres, justes, inclusives et transparentes, conformément aux normes internationales et aux principes démocratiques. Nous avons clairement indiqué que les élections ne pourraient être considérées comme crédibles sans la libération inconditionnelle de tous les prisonniers politiques, y compris Aung San Suu Kyi, et l’établissement d’un véritable dialogue avec les membres de l'opposition et les groupes ethniques de la Birmanie.

« Le Canada est profondément déçu que le régime n’ait pas respecté son propre engagement à tenir des élections libres et justes. Le Canada est également préoccupé par les informations selon lesquelles des incidents violents auraient eu lieu dans les régions frontalières à la suite des élections.

« En dépit des irrégularités qui ont entaché le processus électoral, le Canada appuie les efforts que déploient les Birmans pour instaurer une réelle démocratie dans leur pays, que ce soit en participant aux élections ou en les rejetant par principe. Le Canada applaudit le courage des personnes qui, malgré d’énormes restrictions, ont surmonté de nombreux obstacles pour se présenter aux élections comme candidats indépendants ou membres des partis démocratiques.

« Le Canada loue également les efforts des organisations de la société civile et des médias indépendants qui ont cherché à accroître la sensibilisation et la compréhension à l'égard des droits et des processus démocratiques au sein du peuple birman. Nous serons heureux de nouer le dialogue avec ces intervenants alors qu'ils continuent à œuvrer afin de bâtir un pays réellement démocratique.

« Le Canada joint sa voix à celle de ses partenaires du monde entier pour demander à la Birmanie de s’engager sur la voie d’une véritable démocratie plutôt qu’adopter une façade politique destinée à légitimer le statu quo. Les Birmans sont en droit de s'attendre à un système de gouvernement entièrement civil, légitime et responsable fondé sur la primauté du droit, le respect des droits de la personne et des libertés fondamentales, dont la liberté de la presse, et la participation de tous les niveaux de la société au développement social et économique du pays.

« Le Canada est un ardent défenseur de la liberté, de la démocratie, des droits de la personne et de la primauté du droit et est prêt à soutenir la transition démocratique en Birmanie. Le Canada fournit déjà un soutien considérable au peuple birman, soit 15,9 millions de dollars  par l’intermédiaire du Programme d'aide dans les régions frontalières de la Birmanie : Renforcer le capital social et 120 000 dollars dans le cadre du Fonds canadien d'initiatives locales - Projets touchant la Birmanie en Thaïlande. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Jacques Labrie
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
613-995-1851

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874