Discours du secrétaire parlementaire Obhrai à l’occasion de la réunion du Forum des partenaires internationaux de l’IGAD sur la Somalie

Le 27 septembre 2013 - New York

Sous réserve de modifications

Le Canada est un proche partenaire de l’IGAD [Autorité intergouvernementale pour le développement] depuis sa création. En outre, nous travaillons en étroite collaboration avec le Secrétariat de l’IGAD et d’autres partenaires donateurs au sein du Forum des partenaires de l’IGAD. Par ailleurs, nous reconnaissons l’importante contribution de l’IGAD à la sécurité et à la stabilité dans la Corne de l’Afrique.

Je souhaite tout d’abord présenter nos plus sincères condoléances au gouvernement du Kenya et à toutes les personnes qui ont perdu des êtres chers lors de l’attentat terroriste survenu la fin de semaine dernière au Westgate Mall, à Nairobi. Le Canada condamne avec la plus grande fermeté cet acte lâche et haineux perpétré contre des civils innocents. Comme vous le savez, deux Canadiens, dont une diplomate en poste au haut-commissariat du Canada au Kenya, font partie des victimes. Les actes terroristes ne peuvent demeurer impunis. Le personnel canadien du haut-commissariat collabore actuellement avec les autorités kényanes pour aider à faire traduire en justice les auteurs de cet attentat ignoble.

Le Canada salue les progrès réalisés par la Somalie en faveur de la paix et de la sécurité. L’attentat à Nairobi démontre toutefois qu’il reste beaucoup à faire pour mettre un terme à la menace que continue de poser le terrorisme dans la région.

Comme le démontre le Nouveau pacte pour la Somalie adopté à Bruxelles plus tôt ce mois-ci, la communauté internationale s’attend à ce que la Somalie réussisse à relever les nombreux défis auxquels elle est confrontée, notamment la nécessité de rétablir les administrations locales et d’assurer la prestation de services de base, de promouvoir et de protéger des droits de la personne, et d’instaurer un environnement dans lequel tous les Somaliens auront davantage de possibilités économiques et de recours moraux autres que l’extrémisme.

Le Canada accueille favorablement les progrès accomplis par AMISOM [Mission de l’Union africaine en Somalie], les Forces armées nationales de la Somalie et les Forces de défense nationale de l’Éthiopie, et il se dit reconnaissant des sacrifices qu’ils consentent. Nous soulignons également le rôle important que jouent les pays voisins et les partenaires internationaux de la Somalie dans cet effort de reconstruction.

Comme vous le savez, on trouve au Canada l’une des plus grandes communautés de la diaspora somalienne. Un nombre croissant de Canadiens d’origine somalienne retournent dans leur pays, car ils sont résolus à créer un avenir meilleur pour la Somalie, notamment en contribuant au rétablissement de la paix et de la sécurité, à la promotion des possibilités économiques et à l’instauration d’un sentiment de normalité dans la vie des citoyens somaliens.

Le Canada est déterminé à poursuivre sa collaboration avec la communauté internationale afin de favoriser la stabilité en Somalie. À la suite de l’attentat de la fin de semaine dernière, le Canada cherche à étendre son appui à des pays de l’Afrique de l’Est. Nous avons participé activement aux efforts diplomatiques déployés en faveur de la transition politique, de la stabilisation et de la reconstruction. Le Canada a affecté plus de 12 millions de dollars à des activités de sécurité et de stabilisation en Somalie, et il continue de jouer un rôle actif dans la lutte contre le terrorisme. Depuis 2011, le Canada a consacré plus de 1,5 million de dollars au renforcement de l’application de la loi dans la Corne de l’Afrique, en fournissant de la formation, du matériel, un soutien technique et une aide juridique à des pays clés afin de renforcer leur capacité de prévenir les activités terroristes et d’y réagir.

Depuis décembre 2010, le Canada a affecté 135 millions de dollars, dont 37,75 millions en 2013, à des opérations humanitaires en Somalie et à des activités visant à aider les réfugiés somaliens au Kenya, en Éthiopie et à Djibouti.

Dans le passé, des navires de la marine canadienne ont participé à des opérations de lutte contre la piraterie menées par l’OTAN dans le golfe d’Aden, et ont escorté des navires transportant des denrées du Programme alimentaire mondial vers la Somalie.

Le Canada continuera d’appuyer la Somalie alors que le pays tente de se rebâtir après tant d’années de conflit.

Je vous remercie.

Centre des media