Discours de la ministre Aglukkaq à la réunion des hauts représentants de l’Arctique

Le 21 octobre 2013 - Whitehorse (Yukon)

Sous réserve de modifications

Bonjour à tous et à toutes.

C’est pour moi un grand plaisir d’être ici, à la première réunion des hauts représentants de l’Arctique sous la présidence du Canada. Je vous souhaite la bienvenue à Whitehorse et dans le Nord canadien.

Je tiens à vous remercier de l’aide que vous avez apportée au Canada alors qu’il concevait le programme du Conseil de l’Arctique pour la durée de son mandat à la présidence. Je crois que les initiatives prioritaires clés que nous avons établies sont très prometteuses pour les populations du Nord. J’aimerais vous parler brièvement de trois d’entre elles.

La première est la mise sur pied du Forum des affaires circumpolaires. Cette initiative me tient vraiment à cœur. Ce forum aidera les entrepreneurs à saisir les possibilités d’affaires afin de stimuler la prospérité des collectivités du Nord. Je remercie l’Islande, la Russie et la Finlande d’avoir codirigé cette initiative avec le Canada. Je me réjouis du travail accompli jusqu’à présent lors des deux réunions du groupe de travail qui ont eu lieu en Islande et en Russie.

Je suis persuadée qu’à notre prochaine réunion, qui se tiendra en Finlande, en décembre, la mise en place du forum aura  énormément progressé.

La deuxième initiative concerne la prévention de la pollution par les hydrocarbures dans les eaux de l’Arctique. Les efforts renouvelés du Conseil dans ce domaine sont une occasion importante de mettre en valeur son leadership dans l’Arctique. L’adoption de mesures efficaces pour prévenir la pollution par les hydrocarbures est essentielle à la protection du milieu marin arctique et représente un excellent complément au nouvel accord sur la préparation et l’intervention en cas de pollution marine par les hydrocarbures, signé en mai dernier par les États de l’Arctique.

Je suis reconnaissante à la Norvège et à la Russie d’avoir piloté cette initiative et élaboré un plan d’action. J’encourage le groupe de travail à entreprendre ses travaux le plus tôt possible.

La troisième initiative porte sur les travaux que mène le Conseil de l’Arctique pour accroître la sensibilisation mondiale aux modes de vie traditionnels des habitants du Nord. J’espère que vous participerez tous à ces travaux. Au cours des prochains jours, vous en apprendrez davantage sur les cultures et l’histoire des populations qui vivent ici, au Yukon.

En tant qu’Inuite et résidante du Nord, je connais la valeur des modes de vie traditionnels des collectivités des régions circumpolaires, et je suis convaincue que le travail du Conseil à ce chapitre peut changer les choses.

J’ai suivi de très près vos progrès, et j’en sais maintenant davantage sur les quelque 80 projets qui figurent dans le plan de travail du Conseil. Au cours des deux prochaines années pendant lesquelles vous dirigerez les travaux du Conseil, je vous invite à songer aux façons dont le Conseil pourrait obtenir des résultats concrets au regard de certaines priorités et de la mise en œuvre des recommandations approuvées par les ministres.

Je vous souhaite une rencontre productive. J’ai hâte d’entendre vos commentaires sur l’issue de vos discussions au dîner de ce soir.

Je vous remercie. Qujanamiik.