La ministre d’État Yelich tient des consultations sur l’industrie extractive à Saskatoon

Le 7 octobre 2013 - La ministre d’État (Affaires étrangères et consulaires), l’honorable Lynne Yelich, poursuivant les consultations pancanadiennes sur le secteur extractif du Canada, a rencontré aujourd’hui des représentants de sociétés extractives à Saskatoon. Ces consultations ont pour objet d’orienter le gouvernement du Canada dans ses efforts pour continuer à soutenir l’industrie extractive et à favoriser sa réussite sur les marchés prioritaires du monde entier.

« Le secteur extractif de la Saskatchewan contribue à la création d’emplois et à la prospérité, ici, au Canada, et aux quatre coins du globe, et ce succès repose en grande partie sur les marchés étrangers, a déclaré la ministre d’État Yelich. Par nos consultations pancanadiennes, nous nous associons de près à une industrie essentielle à la réussite économique du Canada afin de prendre les moyens nécessaires pour lui permettre de maximiser ses succès au pays et à l’étranger, sur des marchés prioritaires ciblés. »

Le secteur extractif de la Saskatchewan est tributaire des marchés étrangers. Le Canada possède près de la moitié des réserves mondiales de potasse, concentrées majoritairement en Saskatchewan. Cette province, qui produit également du pétrole brut, du gaz naturel et du charbon, possède environ le quart des réserves établies de pétrole brut du Canada et 5 p. 100 de ses réserves établies de gaz naturel. La Saskatchewan compte également de vastes gisements d’uranium à teneur élevée, lequel est transformé en concentré appelé « yellow cake » pour les marchés internationaux.

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, a lancé la série de consultations pancanadiennes le 18 septembre à Vancouver. Des consultations ont ensuite été menées auprès d’entreprises et d’associations industrielles à Montréal, à Calgary et à Toronto. Des représentants d’une cinquantaine d’entreprises et associations industrielles ont participé aux réunions.

En 2012, les exportations de l’industrie extractive (minéraux, pétrole et gaz) se sont chiffrées à 124 milliards de dollars, soit plus de 28 p. 100 de la totalité des exportations canadiennes. Ayant des intérêts dans plus de 8 000 sites répartis dans plus de 100 pays, les entreprises canadiennes du secteur de l’extraction sont à l’origine de près de la moitié des activités de prospection et d’exploitation minière dans le monde. Les entreprises canadiennes du secteur extractif sont actives aux États-Unis, en Amérique latine, en Afrique, en Europe et dans toute la région de l’Asie-Pacifique. Ces activités internationales soutiennent des milliers d’emplois bien rémunérés dans tout le Canada, aussi bien dans les villes que dans les collectivités rurales et éloignées, ainsi que dans les communautés étrangères où les entreprises canadiennes ont une exploitation. Près de 3 200 fournisseurs servent l’industrie, y compris des centaines d’entreprises environnementales, juridiques, financières, d’ingénierie et de matériel.

« Je souhaite remercier tous ceux qui ont participé aux consultations jusqu’ici, a déclaré le ministre Fast. Votre participation est inestimable à l’heure où nous élaborons des politiques qui viennent soutenir le dynamique secteur extractif du Canada, lequel contribue grandement à l’économie en créant des emplois et en favorisant la croissance et la prospérité à long terme. »

Pour en savoir plus, ou pour présenter des observations dans le cadre des consultations, prière de visiter la page Consultations pancanadiennes sur l’industrie extractive.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international
613-992-7332
rudy.husny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada