Le gouvernement Harper et le Forum économique mondial s'engagent à améliorer la prospérité dans les pays en développement grâce au développement responsable des ressources naturelles

Le 2 mars 2013 - Dans le cadre de l'engagement du Canada pour favoriser la croissance économique durable et réduire la pauvreté dans les pays en développement, le gouvernement Harper s'est associé au Forum économique mondial (en anglais) pour organiser la conférence « Optimisation de la valeur des ressources extractives pour le développement ». Le ministre de la Coopération internationale, l'honorable Julian Fantino, a organisé conjointement cette activité qui réunit des dirigeants canadiens et internationaux pour discuter de la manière dont le développement responsable des ressources naturelles peut accroître l'efficacité de l'aide internationale et soutenir la croissance économique durable dans les pays en développement.

« Le gouvernement Harper est résolu à accroître l'efficacité de l'aide internationale du Canada en s'assurant que ses investissements permettent de parvenir à des solutions concrètes et durables pour les plus démunis du monde, a déclaré le ministre Fantino. Le secteur de l'extraction, s'il est géré de manière responsable, peut favoriser une croissance économique durable, permettre la création d'emplois et avoir des répercussions positives sur les familles et leurs collectivités. »

« Le Forum économique mondial est heureux de s'associer au gouvernement du Canada à l'occasion de cette importante rencontre à laquelle ont été conviés de multiples intervenants, a déclaré pour sa part M. Klaus Schwab, fondateur et président du Forum. Pour un bon nombre de collectivités, la poursuite du développement social et économique passe obligatoirement par le développement équitable du secteur de l'extraction. Or, la collaboration entre les entreprises, les gouvernements, les organisations internationales et la société civile est un facteur clé du développement responsable des ressources minérales. »

Cette conférence d'une journée précède le congrès annuel international de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs. Elle a réuni des entreprises canadiennes et étrangères du secteur de l'extraction, dont Vale et Teck, ainsi que des ministres des gouvernements de l'Éthiopie et du Pérou. Ont aussi assisté à la conférence des organisations de la société civile, notamment Entraide universitaire mondiale du Canada, et l'Agenda Pública of Brazil. La conférence comporte aussi des discussions d'experts sur les thèmes suivants : optimiser la valeur de l'exploitation minière pour le développement ; exploiter les investissements dans le secteur minier pour le développement ; et tirer parti de la richesse en ressources naturelles.

« En Éthiopie, le secteur minier croît en importance, et nous avons besoin des recettes issues de ce secteur pour nous rapprocher de nos objectifs de développement, a affirmé la ministre des Mines de l'Éthiopie, Mme Sinkinesh Ejigu, dans une allocution prononcée à la conférence. Le Canada collabore avec nous pour aider notre pays à tirer de ce secteur des avantages sur les plans social et économique. »

Les participants à la conférence ont discuté du rôle que les investissements dans le secteur minier peuvent jouer dans le développement des économies, locales, régionales et nationales et de la façon d'optimiser l'importance de l'exploitation minière pour le développement. Les participants se sont aussi employés à déterminer les procédés et les structures nécessaires pour bien gérer l'exploitation des ressources extractives afin de réduire la pauvreté et de favoriser la croissance locale et nationale à grande échelle. Ils ont aussi parlé des stratégies et des approches de l'exploitation des ressources extractives adoptées par d'autres pays et dressé un portrait comparatif.

Pour en savoir plus sur les initiatives du gouvernement du Canada dans le secteur de l'extraction, consultez la page Web de l'ACDI sur la gestion des ressources naturelles.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA

Fiche d'information

La conférence mondiale de haut niveau intitulée « Optimiser l'importance des industries extractives pour le développement » est organisée conjointement par l'Agence canadienne de développement international et le Forum économique mondial. Cet événement précède le Congrès annuel international, le salon professionnel et la rencontre des investisseurs de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (du 3 au 6 mars 2013, à Toronto). Environ 200 représentants de gouvernements, de l'industrie et de la société civile y discuteront du rôle du secteur de l'extraction dans le développement durable.

Les objectifs de la conférence sont les suivants :

  • Discuter de la façon d'optimiser l'importance de l'exploitation minière pour le développement.
  • Discuter du rôle que les investissements dans le secteur minier peuvent jouer dans le développement des économies locales, régionales et nationales.
  • Déterminer les procédés et les structures nécessaires pour bien gérer l'exploitation des ressources extractives afin de réduire la pauvreté et de favoriser la croissance nationale à grande échelle.
  • Discuter des stratégies et des approches de l'exploitation des ressources extractives adoptées par d'autres pays et dresser un portrait comparatif.

Cette conférence d'une journée comprend des discussions dirigées entre experts, sur les trois thèmes suivants :

1. Optimiser l'importance de l'exploitation minière pour le développement)

  • L'importance de l'exploitation minière ne se résume pas à l'investissement effectué en vue d'exploiter une mine ou d'établir le prix du minerai produit. Elle peut avoir un effet d'entraînement sur l'économie. Ce groupe examinera la question suivante : l'exploitation minière responsable exige une bonne gouvernance et la génération des revenus nécessaires pour soutenir des structures bien administrées, qui sont des préalables nécessaires à l'obtention de la plupart des autres résultats en matière de développement.

2. Exploiter les investissements dans le secteur minier pour le développement

  • Le secteur minier exige d'énormes investissements à long terme dans des domaines très précis, lesquels se traduisent par d'importants investissements dans l'infrastructure et l'achat de toute une gamme de biens et services. Le groupe examinera la façon dont les investissements et les achats dans le secteur de l'extraction peuvent jouer un plus grand rôle dans le développement de l'économie locale et nationale.

3. Tirer parti de la richesse en ressources naturelles

  • Il ne suffit pas de posséder d'abondantes richesses naturelles pour garantir l'obtention de résultats positifs. Ce groupe examinera les procédés et les structures nécessaires pour bien gérer l'exploitation des ressources minérales afin de réduire la pauvreté et de favoriser une croissance nationale à grande échelle.

Parmi les participants aux discussions se trouvent notamment :

  • L'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, Canada
  • Britt Banks, professeur auxiliaire, Université du Colorado, et président, Conseil de l'agenda mondial sur l'exploitation responsable des minéraux du Forum économique mondial
  • Sinkinesh Ejigu, ministre des Mines, Éthiopie
  • Pierre Gratton, président et directeur général, Association minière du Canada
  • Anthony Hodge, président, Conseil international des mines et métaux
  • Rafael Benke, chef mondial, Affaires générales, Vale
  • Chris Eaton, directeur général, Entraide universitaire mondiale du Canada
  • L'honorable Jorge Humberto Merino Tafur, ministre des Mines et de l'Énergie, Pérou
  • Bernhard Klein, chef — Département des mines et de génie, Université de la Colombie­Britannique
  • Scott Gilmore, président, Anchor Chain
  • Virginia Flood, vice-présidente, Rio Tinto, Canada
  • Alexander Medina, directeur général des Mines, République Dominicaine
  • Pascal Diendéré, directeur général des Mines et de la Géologie, Burkina Faso
  • Christopher Sheldon, gestionnaire de secteur — Pétrole, gaz et mines, Banque mondiale
  • Stephen D'Esposito, président, RESOLVE
  • Roger Higgins, vice-président principal — cuivre, Teck
  • Edward Bickham, conseiller principal, World Gold Council
  • Lois Brown, secrétaire parlementaire du ministre de la Coopération internationale