Déclaration du ministre Paradis à l'occasion de la Journée internationale Nelson Mandela

Le 18 juillet 2014 — Aujourd'hui, nous honorons la mémoire de Nelson Mandela et nous lui rendons hommage. Les accomplissements extraordinaires qu'il a réalisés en provoquant la fin de l'apartheid et en dirigeant la réconciliation nationale en Afrique du Sud en tant que premier président noir élu témoignent que des valeurs telles que la démocratie, les droits de la personne et la liberté peuvent survivre malgré l'oppression.

À titre de Canadiens, nous avons le privilège de vivre dans une société bâtie sur ces valeurs. Notre travail dans le domaine du développement international, notamment les mesures que nous prenons pour réduire la pauvreté, reflète bien les valeurs fondamentales pour les Canadiens que sont la démocratie, les droits de la personne et la liberté. Nelson Mandela a rendu hommage à ces valeurs lorsqu'il est devenu citoyen d'honneur canadien en 2001 : « Le respect que vous manifestez à l'égard de la diversité dans votre société ainsi que votre façon tolérante et civilisée de relever les défis liés aux différences et à la diversité ont toujours été notre source d'inspiration. »

Nelson Mandela s'était fait le champion du respect des droits des enfants et des femmes avec la même intensité qu'il avait combattu l'apartheid, en particulier dans le domaine du VIH/sida. Grâce à son travail acharné et à la campagne qu'il a menée pour réduire la transmission entre les mères et les enfants, des progrès considérables ont été accomplis dans la réduction du nombre de nouvelles infections par le VIH. Il avait dit : « Donnez à un enfant de l'amour, du rire et la paix, mais pas le sida » (en anglais) Le Canada poursuit son action. Lors du Sommet Sauver chaque femme, chaque enfant qui a eu lieu à Toronto en mai dernier, le premier ministre Stephen Harper a fait la Déclaration de Toronto, qui a jeté les bases pour mettre un terme aux décès évitables des mères, des nouveau-nés et des enfants de moins de cinq ans en l'espace d'une génération, et il s'est engagé à fournir un soutien financier supplémentaire de 3,5 milliards de dollars.

De plus, Nelson Mandela était fermement convaincu que l'éducation est la fondation de la démocratie et qu'il s'agit d'un des outils les plus efficaces pour changer le monde. C'est pourquoi, le 11 décembre 2013, en mémoire de Nelson Mandela, le premier ministre Harper a annoncé la création du Fonds de bourses d'études pour les dirigeants africains de demain. Le Fonds, coparrainé par Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada et la Fondation MasterCard, a pour but d'offrir à des professionnels de l'Afrique subsaharienne des bourses pour des études supérieures au niveau de la maîtrise afin de leur permettre de recevoir une formation universitaire et professionnelle de grande qualité au Canada et de les préparer à assumer des rôles de leadership dans les secteurs socioéconomiques clés en Afrique. Des propositions pour la gestion du Fonds sont présentement à l'étude.

En outre, le premier ministre Harper a lancé le Programme de bourses d'études supérieures du Canada, bourses qui seront accordées aux étudiants canadiens de deuxième cycle qui étudient dans des domaines, tels que la liberté et les droits de la personne, qui ont marqué la vie du dirigeant sud-africain. Comme le premier ministre l'a dit : « La marque durable que Nelson Mandela laisse est l'exemple qu'il a donné dans sa longue quête de la liberté …la grâce et l'humilité avec lesquelles il a mené cette quête … pour que d'autres soient inspirés par son remarquable exemple pendant des générations. » [Traduction libre] En effet, nous devrions apporter notre contribution pour créer un monde plus sûr, plus paisible et plus équitable — pas seulement aujourd'hui, mais pour toujours.

Christian Paradis
Ministre du Développement international et de la Francophonie