Le Canada verse des fonds d’aide humanitaire pour appuyer l'UNICEF en Somalie

L'aide apportée par le Canada améliore la santé, le bien-être et la protection des enfants, des femmes et de leur famille en Somalie

Le 23 juillet 2014 – Surrey, Colombie-Britannique – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Aujourd'hui, au nom du ministre du Développement international et de la Francophonie, l'honorable Christian Paradis, la députée de Fleetwood-Port Kellis, Mme Nina Grewal, a annoncé le versement de fonds d’aide humanitaire pour aider l’UNICEF à poursuivre son action humanitaire en Somalie, de façon à améliorer la santé, le bien-être et la protection des enfants, des femmes et de leur famille.

« Compte tenu de la crise humanitaire qui persiste en Somalie, le Canada répond à une demande d'aide supplémentaire, a déclaré Mme Grewal. La contribution du Canada à l'UNICEF permettra d’offrir aux familles somaliennes ce dont elles ont besoin pour survivre, y compris l’accès à de l’eau potable, des traitements contre la malnutrition ainsi que des vaccins essentiels pour les enfants. »

Après des décennies de conflit et d'insécurité, ponctuées de sécheresses récurrentes, la Somalie est confrontée à l'une des crises humanitaires les plus graves et les plus longues au monde. La contribution annoncée aujourd'hui aidera l'UNICEF à poursuivre ses efforts pour sauver la vie d'enfants somaliens en fournissant des vaccins essentiels, des traitements contre la malnutrition, un meilleur accès à l’eau potable, des soins dans les collectivités et du soutien aux enfants victimes de violence sexiste et à ceux recrutés par des groupes armés. La contribution du Canada permettra aussi aux enfants de recevoir une éducation de qualité et de protéger les modes de subsistance des familles touchées par la crise.

La santé des mères, des nouveau-nés et des enfants est la principale priorité du Canada en matière de développement. En mai dernier, à Toronto, lors du sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant, le premier ministre Stephen Harper a présenté la Déclaration de Toronto, afin de rétablir un consensus mondial qui jette les bases pour prévenir, en l'espace d'une génération, les décès évitables des mères, des nouveau-nés et des enfants de moins de cinq ans. Ainsi, le Canada s’est engagé à consacrer 3,5 milliards de dollars de plus pour atteindre cet objectif.

« Nous saluons la contribution généreuse du gouvernement du Canada pour aider les enfants, les femmes et les familles de la Somalie, car il ne reste que très peu de temps pour éviter une autre famine comme celle de 2011, a déclaré le président et directeur général d'UNICEF Canada, M. David Morley. La Somalie est à la croisée des chemins, car 50 000 enfants y souffrent de malnutrition grave, et plusieurs d’entre eux risquent de mourir d'ici les prochaines semaines s’ils ne reçoivent pas le traitement approprié. »

L'UNICEF s'emploie à sauver la vie des enfants et de leur famille en offrant des soins de santé, des vaccins, de l'eau potable, la sécurité nutritionnelle et alimentaire, l'accès à l'éducation et des secours d'urgence.

« Le Canada est déterminé à aider ses partenaires, comme l'UNICEF, à apporter une aide indispensable à des familles et à des personnes extrêmement vulnérables en Somalie, a déclaré le ministre Paradis. Notre pays continuera de répondre aux besoins des populations affectées par les crises humanitaires dans les pays en développement. »

La députée Grewal a annoncé cette contribution dans le cadre d'une table ronde organisée par l’Umoja Operation Compassion Society pour débattre des enjeux actuels en Somalie.

Les faits en bref

  • Plus du tiers de la population somalienne souffre d'insécurité alimentaire.
  • Le taux de malnutrition infantile en Somalie est l'un des plus élevés de la planète.
  • Du 28 au 30 mai 2014, à Toronto, le premier ministre Harper a été l'hôte du sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée. À cette occasion, le Canada s'est engagé à verser 3,5 milliards de dollars pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, puisqu'il s'agit d'une priorité internationale pour l’après-2015.
  • La contribution du Canada continuera de cibler les moyens les plus efficaces de réduire la mortalité maternelle et infantile, en accordant la priorité à trois domaines d'action : renforcer les systèmes de santé, améliorer la nutrition et réduire le fardeau que représentent les principales maladies.
  • L'action internationale en faveur de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants va bon train. À l'échelle internationale, le nombre de décès d'enfants de moins de cinq ans a chuté considérablement, passant de 12 millions en 1990 à 6,6 millions en 2012.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international – MAECD