Le Canada salue l’initiative des pays en développement visant à réduire les obstacles au commerce

(Nº 369 - Le 3 décembre 2009 - 12 h HNE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l'honorable Stockwell Day, a salué aujourd'hui la décision de 22 pays en développement de réduire d’au moins 20 p. 100 les tarifs applicables à quelque 70 p. 100 des marchandises exportées entre eux. Cette décision a été annoncée lors de la réunion ministérielle du Système global de préférences commerciales (SGPC) de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement.

« C'est un pas encourageant vers la réduction des obstacles au commerce. En réduisant les tarifs, cette initiative augmentera les échanges commerciaux entres les pays du sud et contribuera à accroître la prospérité parmi les pays en développement, a déclaré le ministre Day. J’ai exhorté les membres à être plus proactifs. Nous espérons que le geste posé par les pays en développement servira de catalyseur pour les autres pays afin que nous puissions conclure le cycle de négociations de Doha en 2010. »

Le ministre Day se trouvait à Genève cette semaine, à l’occasion de la conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), où il a évoqué les bienfaits que procure le système commercial multilatéral aux pays en développement membres de l'OMC. Le ministre a mentionné les progrès accomplis par l'OMC au cours des 15 dernières années, tout en soulignant qu’il reste encore beaucoup à faire et qu’il est essentiel que le cycle de Doha aboutisse avant la fin de 2010.

Ce groupe de 22 pays, qui comprend des acteurs cruciaux comme l’Argentine, le Brésil et l'Inde, a convenu de conclure un accord sur les réductions tarifaires d’ici septembre 2010.

Le SGPC sert de cadre à la négociation de concessions tarifaires préférentielles et d’autres mesures de coopération propres à stimuler les échanges entre les pays en développement. Ces concessions peuvent être accordées en vertu de la « clause d'habilitation » de l'OMC, qui permet à ces pays d’appliquer entre eux des taux tarifaires inférieurs à ceux qui sont accordés en vertu du principe de la nation la plus favorisée.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Mélisa Leclerc
Directrice des communications
Cabinet du ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-6186

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000