La troisième économie mondiale est un partenaire commercial important pour le Canada

Deux secrétaires parlementaires effectuent une visite au Japon dans le but d’approfondir les liens en matière de commerce et d’investissement

Le 19 mai 2012 - Le secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international, pour l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et pour la porte d’entrée de l’Atlantique, M. Gerald Keddy, et le secrétaire parlementaire du ministre de l’Agriculture, M. Pierre Lemieux, se sont rendus au Japon les 18 et 19 mai 2012 dans le but d’approfondir les liens Canada-Japon en matière de commerce et d’investissement et d’aider les entreprises canadiennes à y promouvoir leurs intérêts économiques.

« Le plan de notre gouvernement visant à stimuler le commerce contribue à la création d’emplois et favorise la croissance et la prospérité à long terme, tant pour les entreprises que pour les travailleurs canadiens et leurs familles, a affirmé M. Keddy. Un accord de libre-échange avec le Japon, la troisième économie mondiale, fait partie de ce plan et permettrait de resserrer davantage nos liens déjà solides en matière de commerce et d’investissement tout en profitant aux travailleurs et aux familles des deux pays. »

Le premier ministre Stephen Harper et son homologue du Japon Yoshihiko Noda ont annoncé le lancement de négociations en vue de conclure un accord de libre-échange en mars 2012, pendant la visite du premier ministre Harper au Japon. L’initiative a été lancée à la suite de la publication de l’étude conjointe Canada-Japon, selon laquelle un accord de libre-échange entre les deux pays pourrait accroître le PIB du Canada d’environ 4 milliards de dollars américains et les exportations canadiennes vers le Japon de 67 p. 100.

Durant leur visite, les secrétaires parlementaires Keddy et Lemieux ont discuté avec des leaders des secteurs public et privé des possibilités de renforcer les liens commerciaux, particulièrement dans les domaines de l’agriculture et des produits de la mer ainsi que des sciences et technologies. Ils ont également discuté de la façon dont la participation du Canada et du Japon aux négociations du Partenariat transpacifique serait un bon complément à un accord de libre-échange entre les deux pays, tout en contribuant à accentuer la présence économique du Canada en Asie.

« Plus que jamais, les Canadiens reconnaissent l’importance de l’Asie pour la prospérité future et la croissance du pays, a affirmé M. Lemieux. Nous entretenons de bonnes relations avec le Japon et nous étions au Japon pour accroître les débouchés offerts aux entreprises et aux travailleurs canadiens. »

« Le Canada estime que l’établissement de partenariats, et non le protectionnisme, est la clé pour assurer la création d’emplois et favoriser la prospérité de façon durable au Japon et au Canada, a ajouté M. Keddy. Compte tenu de la fragilité du climat économique mondial, les Canadiens sont préoccupés par leurs emplois et l’avenir de leurs enfants. Notre gouvernement a un plan pour affronter ces défis, un plan qui donne des résultats. »

En 2011, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et le Japon représentait près de 23,7 milliards de dollars. La même année, le Japon était le cinquième partenaire commercial du Canada à ce chapitre ainsi que la première source d’investissement étranger direct de l’Asie au Canada.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada