Le ministre Baird annonce un soutien à l’action contre les mines au Laos

Le ministre Baird annonce un soutien à l’action contre les mines au Laos

Le 15 octobre 2013 - Vientiane, Laos - Le ministre des Affaires étrangères John Baird visite le centre des visiteurs d’une coopérative de services d’orthèse et de prothèse à Vientiane, où il a annoncé une aide canadienne de 1 million de dollars au profit de deux projets visant à éliminer les munitions non explosées au Laos.

« Le Canada joue un rôle important dans la protection des civils contre les restes explosifs de guerre, dont il reconnaît les effets dévastateurs sur les civils, a déclaré le ministre Baird. Le Canada est heureux d’accorder une aide supplémentaire pour l’action contre les mines au Laos. Les contributions annoncées aujourd’hui permettront non seulement de sauver des vies, mais aussi d’améliorer les perspectives économiques des Laotiens. »

Le Canada soutient diverses activités qui viennent en aide aux victimes de mines antipersonnel, d’armes à sous‑munitions et d’autres débris de guerre explosifs. Depuis 2006, il a consacré plus de 207 millions de dollars à l’action contre les mines dans le monde.

Le soutien aux deux projets annoncés aujourd’hui sera fourni par l’intermédiaire du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales  du Canada :

Soutien au Programme national du Laos pour l’élimination des munitions non explosées

Partenaire d’exécution : Programme des Nations Unies pour le développement
Coût : 500 000 $

Ce projet permettra de retirer du sol les munitions non explosées, de réduire le risque de blessure et de mort pour les populations locales et de favoriser un développement économique indispensable. Grâce à l’aide canadienne, conjuguée à celle d’autres donateurs, il est prévu de décontaminer au moins 2,375 hectares de terres agricoles, permettant ainsi aux habitants d’y accéder en toute sécurité.

Élimination des munitions non explosées dans la province de Khammouane, au Laos

Partenaire d’exécution : Mines Advisory Group
Coût : 507 000 $

Ce projet permettra de retirer du sol les munitions non explosées, de réduire le risque de blessure et de mort pour les populations locales et de favoriser un développement économique indispensable. Grâce à l’aide canadienne, il sera possible de décontaminer des terrains d’une superficie de 150 000 mètres carrés, afin qu’ils puissent être utilisés et mis en valeur en toute sécurité. Ces efforts amélioreront les conditions de vie et la sécurité des habitants d’une quarantaine de villages.

Télécharger cette photo.